Emmanuelle Nuncq

Romancière à deux visages, couturière rêveuse et plein d'autres choses encore.

Mot-clé - Secrets d Histoire

Fil des billets - Fil des commentaires

Caraco vert "Secrets d'Histoire"

5 janvier 2019 :

J'ai tellement aimé coudre ce caraco que je recommence, cette fois dans un coton vert ! J'avais vraiment pile poil de quoi le couper :

DSC06592.JPG

Je suis allée encore plus vite que pour celui à fleurs vu que je savais comment m'y prendre, et depuis ce début d'après-midi j'ai eu le temps d'acheter du matériel, de couper les pièces, de les monter et de poser le biais :

DSC06593.JPG

DSC06594.JPG

Et je suis en train de monter les manches !

DSC06595.JPG

Vu qu'après il ne me restera que les ourlets des poignets à faire, il sera terminé dans la journée :) Du coup, je suis bien mal partie pour mes résolutions costumesques de 2019, vu qu'en cinq jours j'aurais cousu deux caracos, une jupe, des gants et une ceinture :D

18h30 : voilà, c'est fini ! Je le porte sur mon corset Régence, et je trouve ça pas mal du tout !

DSC06599.JPG

(Bon évidemment, il faudra la coiffure et les accessoires pour que je ressemble à une révolutionnaire !)

Robe à caraco "Secrets d'Histoire"

Aujourd'hui, en regardant avec Falang le "Secrets d'Histoire" consacré aux femmes de la Révolution (un de mes préférés), j'ai flashé sur une robe présentée au début, lorsqu'ils parlaient de Théroigne de Méricourt. C'était une robe du musée Galliera, mais impossible de la trouver sur Internet, alors j'ai pris mon écran en photo ! Je vais la réaliser dans un coton super trouvé chez Ikea : le motif est plus dense que celui présenté, mais je pense que ce sera joli !

thumbnail_IMG_20181230_142135.jpg

thumbnail_IMG_20181230_142456.jpg

30 décembre 2018 :

J'ai pris beaucoup de temps pour réaliser le patron, en plusieurs étapes :

  1. D'abord un patron en plastique transparent provisoire, adapté en mélangeant le dos d'un patron XVIIIè et le devant d'un patron Regency, ce qui prouve bien que cette robe (les années 1790) est une parfaite transition entre ces deux époques !
  2. Ensuite j'ai fabriqué une toile à partir de ce patron, que j'ai retouchée directement sur le mannequin
  3. Enfin j'ai refait un patron final en papier plastique qui doit normalement être nickel; mais c'est toujours pareil, lorsque j'essaie sur le mannequin et pas sur moi avec le corset, ça foire toujours à un endroit ou à un autre. Cela dit, avec les liens devant ça devrait s'ajuster joliment !

DSC06563.JPG

DSC06564.JPG

DSC06567.JPG

31 décembre :

Quand j'ai cousu les pièces, j'ai monté celles du dos à l'envers !

DSC06568.JPG

Dans le bon sens c'est quand même mieux :)

DSC06569.JPG

Pour les fronces, j'ai posé du biais et des cordons blancs :

DSC06573.JPG

DSC06574.JPG

Les manches m'ont donné du travail parce que comme j'ai perdu mon patron, j'ai dû en refaire un. Il est coupé à partir de manches droites complètement retravaillées.

DSC06571.JPG

Ensuite, je les ai recopiées sur mon plastique ! Finalement, c'est une bonne chose que je l'ai perdu, ce nouveau patron est beaucoup mieux !

DSC06572.JPG

Tout tombe parfaitement comme ça :)

DSC06575.JPG

DSC06576.JPG

DSC06577.JPG

Ce caraco va aussi plutôt bien avec ma jupe de révolutionnaire !

DSC06579.JPG

1er janvier 2019 :

J'en ai cousu une dans le même tissu. Elle a des fentes pour pouvoir accéder à ma poche brodée !

DSC06578.JPG

Et voilà, mon costume est terminé ! Et il ressemble bien au modèle !

DSC06581.JPG

DSC06580.JPG

J'aime tellement ce caraco que je sens que je vais en refaire un autre prochainement^^

"Secrets d'Histoire" commence à me taper sur les nerfs

Je suis l'émission "Secrets d'Histoire" depuis bien cinq ans, j'ai enregistré tous les épisodes et j'attends toujours impatiemment les inédits. J'ai même téléchargé les toutes premières émissions qui n'étaient pas dans le même format (que je préfère d'ailleurs, je vais revenir dessus). Hier, j'ai regardé le dernier épisode sur Joséphine, et je l'ai trouvé quand même particulièrement superficiel. Ils nous avaient déjà fait le coup avec la reine Margot, mais pas à ce point : là, on n'a eu droit qu'à "les robes de Joséphine, les bijoux de Joséphine, les chaussures de Joséphine..."

Mais qu'est-ce qu'elle a fait, cette nana, à part se marier avec le bon type au bon moment ? Elle n'avait même pas le moindre talent ! Quand ils ont fait l'émission sur la marquise de Sévigné, même s'il s'agit là aussi d'une femme qui s'est donné la peine de naître et rien de plus, il y avait au moins les justifications de savoir qu'elle était un écrivain talentueux (même si elle ne le savait même pas...) et qu'il n'y a pas beaucoup d'émission sur cette période. Tandis que là, on en est quand même à la septième émission sur Napoléon et son entourage. Il ne faut pas exagérer : j'ai beau aimer cette période, j'aime pas ce type.

Après m'être énervée intérieurement, j'ai commencé à faire le compte : sur les douze émissions enregistrées sur Proximus (les deux dernières saisons et quelques rediffusions), seules quatre ne sont pas consacrées à des aristocrates : celles sur la comtesse du Barry et sur Désirée Clary (mais ces femmes ne sont connues que parce qu'elles ont obtenu rang et titres par mariage), celle sur les femmes de la Révolution (mais qui est coupée en quatre) et celle sur Michel-Ange. Grosso modo, il ne reste qu'une seule émission sur quelqu'un qui est devenu célèbre uniquement grâce à ses talents.

Alors quoi, n'y a-t-il pas suffisamment de personnages intéressants à traiter ? OK, ils ont déjà parlé de Molière (deux fois), de Victor Hugo, de Mozart (deux fois aussi), d'Agatha Christie et de quelques autres figures majeures, mais si on les retire, il reste quand même beaucoup de vies à mes yeux plus fascinantes que celles de toutes ces godiches nées avec une cuillère dans la bouche. Inventeurs, sculpteurs, hommes et femmes politiques, comédiens et artistes, le choix est vaste ! Moi je rêve d'une émission sur Olympe de Gouges en ENTIER, sur Jane Austen, sur Méliès, sur Shakespeare, Émile Zola, Rodin et Claudel, sur Worth, sur Berthe Morisot ! Admettons qu'ils ne recherchent que des figures qui permettent de montrer de belles demeures, ce serait toujours possible. Stéphane Bern a dit : "je suis persuadé que ce qui rend l’histoire accessible, c’est que vous retrouvez les passions humaines, l’amour, le sexe, le pouvoir et l’argent. Les gens ont besoin de s’identifier." Moi, je m'identifie davantage à Jane Austen qu'à la reine Christine de Suède et amour, sexe, pouvoir et argent sont toujours présents dans la vie des gens, qu'ils soient nobles ou non.

De plus, avec le temps, je trouve que le format s'appauvrit et qu'il ne reste plus beaucoup de substance. Dans les premières saisons, les émissions n'étaient pas des portraits mais des enquêtes, menées avec des historiens et des spécialistes sur le plateau, qui débattaient sur une question passionnante. Maintenant, les spécialistes ne sont là que pour faire "crédible" et ne débattent de rien du tout, Stéphane Bern se contente de déambuler dans les couloirs et d'ouvrir des tiroirs, et même les images de "remplissage" deviennent nazes. Au début, ils mettaient des extraits de films au milieu des œuvres d'art ou cartes d'époque. Petit à petit, ils sont venus à insérer aussi des reconstitutions muettes : ça se comprenait pour des émissions comme celle sur Aliénor d'Aquitaine, sur laquelle il n'y a pas beaucoup de fictions. Mais dans le dernier épisode, il n'y a plus d'extraits de film, uniquement ces reconstitutions et en plus elles sont toutes pourries : l'actrice qui interprète Joséphine joue comme une patate, les costumes sont moches et pas historiques (dans l'émission sur Désirée Clary, elle coiffait sa perruque, tout de même !) et j'ai pu voir un prêtre à lunettes modernes ainsi qu'un révolutionnaire qui se marrait en attaquant le château :D ! Ils ont pourtant le budget pour ça, et je suis persuadée que ces reconstit' leur coûtent plus cher que les droits des films !

Je ne sais pas pourquoi cette émission devient comme ça : à croire qu'il n'y a plus que des nanas superficielles qui la regardent ? J'aime les belles choses, les robes et les bijoux, mais par pitié, qu'ils ne mettent pas seulement ça... J'aimerais mieux qu'ils reviennent à leur premier format, mais je crois plutôt qu'à la prochaine émission, on va avoir droit à une huitième émission sur Sissi ou Louis II de Bavière.

En attendant, moi, je peaufine mon synopsis de "Histoires secrètes", parce que bon, ils donnent matière à se moquer d'eux, ce serait dommage de se priver, hé hé ;D