Emmanuelle Nuncq

Romancière à deux visages, couturière rêveuse et plein d'autres choses encore.

Mot-clé - Ommegang

Fil des billets - Fil des commentaires

L’année 2018 en costumes

L’an dernier, j’avais fait un récapitulatif de tous les costumes réalisés. C’est plutôt intéressant à analyser après coup alors je recommence !

En 2017, j’avais cousu :

  • 3 corsets,
  • 11 robes (dont 6 Régence anglaises),
  • 3 costumes pour Hervé,
  • 5 vêtements de tous les jours,
  • 8 chapeaux,
  • et un nombre conséquent d’accessoires.

J’avais également retapé ou complété 6 costumes. Ce qui fait 22 costumes neufs :)

En 2018, j’ai cousu :

  • 18 robes (dont quatre Régence anglaise)
  • 2 costumes pour Hervé
  • 2 vêtements de tous les jours
  • 7 chapeaux (dont 6 coiffes)
  • et un nombre tout aussi conséquent d’accessoires.

Ce qui fait 22 costumes neufs également !

On pourrait penser que j’exagère sur les robes, mais je n’ai cousu que des trucs que je n’avais pas déjà et que je pourrais replacer plus tard. J’ai également retapé/réutilisé beaucoup plus de costumes qu’en 2017. Si j’en crois mon planning, on passe de 6 costumes refaits à 12, et je ne compte pas ceux d’Hervé dont la garde-robe plutôt complète aura de moins en moins besoin d’ajouts ! Disons qu’il a deux tenues Renaissances, une tenue XVIIè, une tenue XVIIIè, trois tenues Régences, et plusieurs pantalons et gilets qui couvrent le XIXè et le début du XXè siècle. Avec ça, il est paré :)

Dans l’ordre chronologique, j’ai fait :

Ces trois robes Renaissance étaient prévues pour le mois de juillet.

J’ai cousu pour le XVIIè :

Pour le XVIIIè, on en trouve aussi trois, mais assez différentes :

Pour le Régency, j’ai pas mal baissé, mais j’exagère quand même avec :

Bon, il faut dire aussi que c’est une période pas trop difficile à reproduire et peu gourmande en tissu.

Pour mes conférences, j’ai fait Mary Shelley et Charlotte Brontë, pour un bal victorien, j’ai cousu une robe de bal 1860 ; pour la foire du Livre j’étais une suffragette du temps et pour Aliquam Amentis je me suis fait une robe 1910 rose puis une robe années 20 bleue et or.

Je n’ai pas réussi à tenir ma bonne résolution en ce qui concerne l’inversion vêtements du quotidien/costumes historiques, notamment parce que je passe tous les jours ou presque devant un magasin de tissu d’ameublement qui déstocke, et qu’on peut difficilement faire du quotidien avec ça :)

Sinon globalement, j’ai plutôt baissé en projets, et j’ai surtout baissé le nombre de costumes « pour le plaisir », c’est-à-dire réalisés sans occasion spéciale. Il n’y a que les dernières robes Regency dedans, tous les autres étaient pour des événements précis.

J’ai également divisé mon budget fournitures par deux, et j’apprends enfin à utiliser ce que j’ai :)

2019 sera une années très riche en nombre de costumes à porter, notamment parce que j’ai créé un cercle (dont je parlerai plus tard), mais pas riche en nombre de créations à produire : j’arrive de mieux en mieux à réutiliser ce que j’ai !

Mes bonnes résolutions seront de continuer à respecter mon billet sur le féminisme et le costume historique, (j'y suis déjà bien parvenue avec la création du Cercle des Costumes disparates) et de diviser le budget tissus par deux !

Paysanne pour l'Ommegang

Cette année, je participe pour la seconde fois à l'Ommegang ! L'an dernier était vraiment une expérience géniale : avec mon groupe nous avons fait les villageois qui dansions sur la grand'place de Bruxelles. J'avais utilisé mon costume de la Laitière mais sans les manchons ni le tablier, et j'avais changé de coiffe. Cette année, je vais me faire un costume exprès pour, en tenant compte des soucis que j'avais eus. Par exemple, le bustier avec des manches ainsi que la chemise à col haut étaient beaucoup trop chauds (ça se passe début juillet), alors j'ai décidé de faire une chemise décolletée et un bustier sans manches.

17 mars 2018 :

Comme hier on a regardé "Le retour de Martin Guerre" qui m'a l'air très bien documenté question Histoire, et que ça se passe en 1542 (et l'Ommegang en 1549 !) j'ai bien regardé tous les costumes et j'ai commencé une chemise beige comme un des costumes de Nathalie Baye. (Après tout, c'est vrai qu'un blanc pur, pour une paysanne, est peut-être un peu utopique) Elle est basée sur le patron d'une tunique "Aerin". Comme ça les manches sont parfaites, j'ai simplement allongé le tout en l'évasant.

DSC04621.JPG

Là ça ne donne pas grand chose, mais déjà avec un biais et un cordon en haut, c'est mieux !

DSC04622.JPG

Pour finir, j'ai ourlé les manches, qui se ferment également par des cordons, puis je l'ai essayée avec la jupe de la Laitière.

DSC04623.JPG

Ensuite j'ai commencé un bustier avec un décolleté carré. J'ai repris le patron d'un autre bustier réalisé il n'y a pas longtemps, et je l'ai allongé :

DSC04624.JPG

Au départ il était sensé être seulement marron, mais en fait je me suis dit qu'en faisant la doublure d'une autre couleur, il serait reversible et que ça me permettrait de changer ma tenue !

DSC04625.JPG

L'autre côté sera donc rouge ! Et là, j'ai essayé une décoration avec un bout de biais.

DSC04626.JPG

Je préfère la première couleur, mais malheuresement je n'en avais pas assez, alors j'ai acheté un biais plus rouge chez Veritas.

DSC04627.JPG

18 mars :

Ce soir, devant "La machine à explorer le temps" (le récent, avec Jérémy Irons), j'ai cousu un ruban doré sur le côté rouge, une ouverture de manche ainsi que trois anneaux pour pouvoir le fermer ! C'est un peu long, mais ça vaut le coup :)

DSC04633.JPG

19 mars :

J'ai terminé devant "Dangerous beauty" ! Si les costumes sont beaux, ce film est quand même bien mièvre et bien américain... Mais il m'a donné plein d'idées pour ma garde-robe Renaissance !

Pour finir, il restait donc les anneaux, le repassage et le laçage. Voilà le côté rouge :

DSC04634.JPG

Et le côté marron !

DSC04635.JPG