Emmanuelle Nuncq

Romancière à deux visages, couturière rêveuse, et plus encore !

Mot-clé - Emile Zola

Fil des billets - Fil des commentaires

Costume "Le Temps de l'Innocence"

Le 29 octobre, à Laeken, je vais parler de Edith Wharton et de son roman "Le Temps de L'Innocence" : quelle meilleure occasion pour réaliser un costume des années 1870, que je n'ai pas encore ? Aucune :) !

Ce sera un costume avec une silhouette plus qu'historique (j'ai choisi précisément l'année 1877), mais avec des ajustements modernes, parce que j'ai envie d'être à l'aise dedans et de pouvoir danser et parler !

Voilà le dessin, réalisé en mêlant diverses sources d'inspiration ainsi que mon goût personnel et mes critères de choix :

DSC00370.JPG

9 septembre 2020 :

La toile est coupée dans un vieux drap et essayée directement sur moi avec le corset, pour être sûre que ça tombe bien.

DSC00371.JPG

Une fois que c'était bon, j'ai reporté les pièces sur du plastique pour patron.

DSC00372.JPG

10 septembre :

Je voulais utiliser des kilos de grosse dentelle ainsi qu'un taffetas marron que m'a offert Gasparde : c'était parfait pour ce projet, parce qu'il faut que ça se voit de loin !

DSC00373.JPG

DSC00374.JPG

Je suis particulièrement fière de mon idée pour le dos ! J'ai smocké tout le bas afin de pouvoir enfiler le bustier comme un T-shirt. Le devant reste impeccable de cette manière et je peux porter la robe avec ou sans corset !

DSC00375.JPG

DSC00376.JPG

DSC00384.JPG

Pour la jupe, j'ai commencé par appliquer mes falbalas sur le devant avant de tout coudre. Il y a donc trois rangs de dentelle et quatre de volants plissés. Le dernier rang me permet de marcher :D

DSC00377.JPG

DSC00379.JPG

15 septembre :

Une fois que j'ai eu tout cousu, j'ai fait la partie arrière de la jupe. C'est un grand rectangle que j'ai plissé, puis j'ai ajouté une ceinture dans le dos de laquelle j'ai passé un élastique. Ce n'est pas destiné à être vu, mais là encore c'est pratique car ça s'ajuste parfaitement et que c'est léger !

DSC00380.JPG

DSC00381.JPG

20 septembre 2020 :

Pour le bas, j'ai plissé de nouveau un volant pour qu'il y ait raccord entre le devant et le dos. Il faut encore que je le repasse, mais la jupe est finie !

DSC00383.JPG

2 octobre 2020 :

Pour le bustier, j'avais envie de manches qui se croisent sur le dessus aussi j'ai inversé le patron, qui se coud d'ordinaire dessous : DSC00387.JPG

Ce n'était pas parfait, j'ai dû refaire une couture sous le bras, mais au final ça rend comme je l'avais imaginé :

DSC00388.JPG

Pour relever un peu les épaules, j'ai ajouté des nœuds dessus. J'ai également cousu de la dentelle autour du décolleté, cousu la doublure, et créé un nœud de fleurs violet que je peux enlever facilement :

DSC00402.JPG

5 octobre :

Hier, j'ai terminé ma robe ! Il restait du repassage et la traîne à faire. J'ai inventé un modèle avec des plis, des nœuds et des volants plissés au bout :

DSC00428.JPG

Et voilà !

DSC00426.JPG

Bientôt normalement, je ferais des photos avec moi dedans, c'est quand même plus sympa^^ Mais bon, faut que je termine ma conférence d'abord :D

Jeune femme en jaune - Alfred Stevens

16 janvier 2019 :

Jeune femme en jaune... Mais j'aurais pu également nommer le billet sur ce costume Remember me, ou L'atelier, ou la cocotte jaune... En fait, cette robe jaune que j'aime tant a été peinte par Alfred Stevens au moins quatre fois, avec des variations dans les détails ou les accessoires ! Elle a été pastiché également par Toulouse-Lautrec.

Je l'ai découverte sur ce tableau, au musée Fin-de-Siècle de Bruxelles :

DSC06348.JPG

Et puis je l'ai retrouvée là, dans un livre sur le peintre (avec une sur-robe en mousseline blanche) :

DSC06349.JPG

stevens-4853dig-l.jpg

DSC06350.JPG

Et enfin Hervé l'a retrouvée, par hasard, au musée des Beaux-Arts de Lille :

c6d715bd-82ae-43b0-915d-bb4aa928d0c5.JPG

(Je l'aime bien Toulouse-Lautrec, mais là il s'est pas cassé la tête quand même, c'est exactement "L'atelier")

Le modèle étant roux, j'ai trouvé parfait de refaire cette robe !

Donc si j'ai bien compris, c'est une robe de la fin des années 1860, de jour, que le modèle porte parfois sans crinoline, voire sans jupon, comme dans "L'atelier" (évidemment, faire rentrer toute la jupe sur le tableau, ça devait être une histoire...) J'ai choisi de la faire dans un taffetas doré qui prend des reflets bruns, histoire de retrouver les nuances de la peinture. Quand j'ai vu le tissu arriver (commandé sur Ebay), j'ai été effarée parce qu'il n'était pas jaune clair mais carrément foncé, à la limite du vert : mais en fait, une fois coupé, ça rend vraiment bien ! Prise en photo, la couleur est parfaite.

15 janvier :

J'ai commencé par la toile. Je voulais un patron parfait, alors j'ai minutieusement arrangé ça sur mon mannequin.

DSC06630.JPG

(Je me suis basée pour une fois sur mon bouquin pattern of fashion : il m'a notamment aidée pour les pinces à la taille, qu'on aperçoit effectivement sur "L'Atelier"))

DSC06631.JPG

DSC06633.JPG

DSC06635.JPG

J'ai fait un nouvel essai qui me servira de doublure :

DSC06634.JPG

Une fois sur moi, la taille n'était pas assez cintrée (toujours ce problème de corset,...)

DSC06636.JPG

Donc j'ai encore retouché (il a fallu donc cinq étapes), jusqu'à obtenir des pièces parfaites.

Voilà le bustier cousu :

DSC06639.JPG

et un essai de manche : j'avoue que j'ai eu du mal à faire quelque chose de correct, sur les tableaux je ne vois qu'une espèce de ... boudin froissé^^ C'est en deux couches, une en coton pour la base et l'autre en taffetas, plus grande, pour pouvoir la froisser :

DSC06640.JPG

Le bustier cousu, avec de la dentelle prise dans le décolleté, et une manche de posée ! Il y a aussi des petits boutons. C'est toujours pareil avec les boutons : j'en achète un premier paquet, j'en ai trop et je m'en sers pas pendant des mois, et ensuite quand j'en ai besoin, ben il m'en manque deux. Du coup, détour par le Veritas avant de partir au boulot !

DSC06643.JPG

J'ai ensuite cousu des bandes d'ourlets aux manches, et pour les plis, j'ai simplement tout chiffonné et posé des épingles aux endroits où il faudra que je couse pour que ça tienne !

DSC06644.JPG

17 janvier :

Je me suis ensuite attaquée à la jupe, un gros morceau, parce que d'ordinaire je me contente de froncer un grand rectangle. Là, comme j'avais le patron, j'ai tenté la jupe en pans triangulaires :

DSC06645.JPG

Et ça marche ! Et mieux que ça encore, c'est que ça fonctionne avec ma grande crinoline !

DSC06646.JPG

DSC06647.JPG

Par contre, j'avais bien 7 mètres de tissus, mais c'était tout juste, et je n'en aurais pas assez pour les volants au bas de la jupe. Tant pis ! La crinoline c'est pas si moche, ça rappelle la dentelle d'en haut :)

20 janvier :

Je n'ai pas pu montrer la suite de mon travail parce qu'en fait je voulais terminer cette robe pour hier soir. Normalement, au bal de l'opéra de Gand où nous sommes allées, je devais porter ma robe rose, mais je n'en avais pas du tout envie (pour diverses raisons) ; aussi j'ai pris comme un défi de terminer celle-là à la dernière minute ! Et j'ai réussi !!! Deux heures avant de partir j'étais en train de terminer gants et réticule !

Les gants sont trouvé sur e-bay, mais ils étaient trop blancs et je trouvais la dentelle du poignet moche, alors je les ai teintés au café et j'ai changé la dentelle :

DSC06650.JPG

On voit la superbe technique pour coudre tout en gardant l'élastique tendu^^

Le réticule est en tricot doré avec un pompon et un fond de taffetas cuivré. J'ai appris les torsades et les boutonnières au tricot pour ce projet !

DSC06642.JPG

(Le beau schéma d'Hervé, heureusement qu'il me fait les calculs :D )

DSC06729.JPG

Et voilà donc une photo de moi au bal ! Sans fausse modestie, je me trouve quand même très jolie. Ma nouvelle perruque n'a pas bougé et j'ai l'impression d'avoir à peu près la même tête qu'avant. Malgré quelques défauts sur cette robe que je corrigerai pour les prochaines fois (la fermeture devant, les volants sur le bas de la jupe...), j'adore la simplicité du modèle et cette couleur. Jamais je n'aurais cru que le jaune doré m'irait bien, alors je retiens pour une prochaine création ! Et je me rends compte que plus le temps passe, moins j'aime les rubans et les falbalas.

DSC06653.JPG

Bon par contre, heureusement que je ne dois pas mettre de crinoline la prochaine fois que je porterai cette robe, parce que je l'ai déchirée en me cassant magistralement la gueule devant tout le monde, en plein mon moment préféré de ce genre de bal : la marche (d'ouverture en général, de fermeture hier) ! Je ne pourrais pas la réparer sans que ça se voit, mais pas question d'en racheter une, j'avais mis trop de temps à coudre le dernier anneau !

Et pour finir, une petite photo dans la pause du modèle, qui sera encore mieux au musée !

DSC06687.JPG

11 février :

Je suis en train de réaliser les accessoires pour compléter ma tenue. J'ai fait le bracelet de madame avec trois élastiques à cheveux et un crucifix de fortune fabriqué avec des perles. J'y ai glissé deux barres de métal pour qu'il tienne droit. L'éventail, lui, est en cours. Ces taches noires c'est le fond des fleurs, peintes à l'acrylique !

DSC06926.JPG

Pour le peindre je me suis inspirée d"un éventail acheté à Seneffe. Je voulais faire quelque chose d'un peu japonisant mais ne suis pas sûre d'y être parvenue. Au moins, il y a de grosses taches rouges comme sur le tableau^^

DSC06927.JPG

27 juin 2019 :

Quelle gourde ! Je me rends compte que je n'ai même pas posté de photos prises au musée ! Je vais réparer ça :) Malheureusement, le tableau était exposé dans une partie très sombre et peu pratique d'accès, ce qui fait que je n'ai pas vraiment réussi à avoir de bonnes photos devant, mais mes amis en ont pris quelques-unes très jolies un peu plus tard.

DSC06985.JPG

DSC07006.JPG

DSC07065.JPG

DSC07089.JPG

C'était vraiment une expérience très agréable, et j'aimerais bien la recommencer !

6 octobre 2019 :

Dans mon optique de réutiliser et refaire mes costumes plutôt que d'en coudre de nouveaux, je reprends cette robe pour un bal victorien qui aura lieu dans moins d'un mois. J'ai réparé ma crinoline et, première étape de la robe, réalisé enfin les volants ! C'est nécessaire pour qu'on ne voit plus la crinoline en-dessous.

DSC08266.JPG

J'ai donc 16 mètres de volants à ourler, plisser, coudre et repasser, ô joie !

Quelques heures plus tard...

DSC08269.JPG

Obligée de mettre la robe sur la table pour qu'on puisse la voir :D !

DSC08270.JPG

Pour changer un peu la physionomie de ma robe, j'ai eu l'idée de coudre un volant de dentelle noire. Je crois qu'elle date justement de cette époque-là !

DSC08271.JPG

Agrémentée d'un camée et d'un collier de ma mamie ! Avec ses bijoux j'ai de quoi décorer toutes mes prochaines robes^^

27 octobre 2019 :

Pour le bal auquel je me rends le week-end prochain, j'ai préparé ma perruque en réalisant une coiffure inspirée des années 1860.

DSC08656.JPG

C'est un chignon bas avec une coiffe en dentelle noire et des pensées en tissu. J'ai créé ces pensées en m'aidant d'un super bouquin sur les techniques d'ornementation dans la couture ; il y en a trois de chaque côté et de taille décroissante !

DSC08657.JPG

Corsage de bal 1880

En septembre, le bal d'Hazebrouck sera sur le thème des quatre saisons, époque 1860-1880. Comme j'avais encore bien assez de tissu, j'ai souhaité reprendre ma jupe de Valtesse de la Prune pour le bas et coudre un corsage de soirée. Comme ça, j'aurai une robe à transformation !

Et le thème, avec tout ce rose, sera donc le printemps :)

Mon inspiration première sera les robes roses d'Auguste Toulmouche, et particulièrement ce portrait de Rose Caron :

Rose_Caron__by_Auguste_Toulmouche.jpg

10 septembre :

J'ai eu tout d'abord l'idée de faire une doublure de la bonne taille :

DSC08027.JPG

Et une couche du dessus plus grande afin de faire des plis :

DSC08028.JPG

Mais c'était vraiment moche et chiant, alors j'ai tout coupé à la même taille, et fait un empiècement recouvert de dentelle blanche :

DSC08101.JPG

11 septembre :

Pour cacher les coutures et border le décolleté, j'ai plissé des volants de la même manière que le bas de la jupe :

DSC08099.JPG

Pour le dos, j'ai posé des œillets pour fermer par un ruban lacé :

DSC08102.JPG

Il en manque encore deux en haut et deux en bas.

12 septembre :

J'ai ensuite cousu des petits mancherons pour ne pas avoir les bras totalement nus :

DSC08100.JPG

Et je ne sais pas encore comment je vais les décorer. Sûr qu'il y aura de la dentelle !

15 septembre :

J'ai terminé ! trois jours à coudre toutes les fanfreluches à la main, et c'est tout beau :) Il y a des basques dans le dos, de la dentelle tout le long du décolleté :

DSC08165.JPG

Et devant, j'ai ajouté une petite broche et une troisième rose comme les deux de la jupe. La forme du bustier devant n'est pas tout à fait correct, mais je ne peux pas la refaire. Tant pis, j'imagine qu'en dansant, ça ne se verra pas^^

DSC08166.JPG J'hésite à porter cette robe sans perruque, ce qui serait bien pratique. Après tout, sur le portrait de Toulmouche, on dirait que Rose Caron a les cheveux courts !

7 octobre :

Voilà des photos de moi au bal ! Si je dois reporter cette robe je ferais un nouveau corsage ou essaierai d'arranger celui-là, parce qu'il était trop court et plissait pas mal devant

de_face.jpg

de_dos.jpg

"Secrets d'Histoire" commence à me taper sur les nerfs

Je suis l'émission "Secrets d'Histoire" depuis bien cinq ans, j'ai enregistré tous les épisodes et j'attends toujours impatiemment les inédits. J'ai même téléchargé les toutes premières émissions qui n'étaient pas dans le même format (que je préfère d'ailleurs, je vais revenir dessus). Hier, j'ai regardé le dernier épisode sur Joséphine, et je l'ai trouvé quand même particulièrement superficiel. Ils nous avaient déjà fait le coup avec la reine Margot, mais pas à ce point : là, on n'a eu droit qu'à "les robes de Joséphine, les bijoux de Joséphine, les chaussures de Joséphine..."

Mais qu'est-ce qu'elle a fait, cette nana, à part se marier avec le bon type au bon moment ? Elle n'avait même pas le moindre talent ! Quand ils ont fait l'émission sur la marquise de Sévigné, même s'il s'agit là aussi d'une femme qui s'est donné la peine de naître et rien de plus, il y avait au moins les justifications de savoir qu'elle était un écrivain talentueux (même si elle ne le savait même pas...) et qu'il n'y a pas beaucoup d'émission sur cette période. Tandis que là, on en est quand même à la septième émission sur Napoléon et son entourage. Il ne faut pas exagérer : j'ai beau aimer cette période, j'aime pas ce type.

Après m'être énervée intérieurement, j'ai commencé à faire le compte : sur les douze émissions enregistrées sur Proximus (les deux dernières saisons et quelques rediffusions), seules quatre ne sont pas consacrées à des aristocrates : celles sur la comtesse du Barry et sur Désirée Clary (mais ces femmes ne sont connues que parce qu'elles ont obtenu rang et titres par mariage), celle sur les femmes de la Révolution (mais qui est coupée en quatre) et celle sur Michel-Ange. Grosso modo, il ne reste qu'une seule émission sur quelqu'un qui est devenu célèbre uniquement grâce à ses talents.

Alors quoi, n'y a-t-il pas suffisamment de personnages intéressants à traiter ? OK, ils ont déjà parlé de Molière (deux fois), de Victor Hugo, de Mozart (deux fois aussi), d'Agatha Christie et de quelques autres figures majeures, mais si on les retire, il reste quand même beaucoup de vies à mes yeux plus fascinantes que celles de toutes ces godiches nées avec une cuillère dans la bouche. Inventeurs, sculpteurs, hommes et femmes politiques, comédiens et artistes, le choix est vaste ! Moi je rêve d'une émission sur Olympe de Gouges en ENTIER, sur Jane Austen, sur Méliès, sur Shakespeare, Émile Zola, Rodin et Claudel, sur Worth, sur Berthe Morisot ! Admettons qu'ils ne recherchent que des figures qui permettent de montrer de belles demeures, ce serait toujours possible. Stéphane Bern a dit : "je suis persuadé que ce qui rend l’histoire accessible, c’est que vous retrouvez les passions humaines, l’amour, le sexe, le pouvoir et l’argent. Les gens ont besoin de s’identifier." Moi, je m'identifie davantage à Jane Austen qu'à la reine Christine de Suède et amour, sexe, pouvoir et argent sont toujours présents dans la vie des gens, qu'ils soient nobles ou non.

De plus, avec le temps, je trouve que le format s'appauvrit et qu'il ne reste plus beaucoup de substance. Dans les premières saisons, les émissions n'étaient pas des portraits mais des enquêtes, menées avec des historiens et des spécialistes sur le plateau, qui débattaient sur une question passionnante. Maintenant, les spécialistes ne sont là que pour faire "crédible" et ne débattent de rien du tout, Stéphane Bern se contente de déambuler dans les couloirs et d'ouvrir des tiroirs, et même les images de "remplissage" deviennent nazes. Au début, ils mettaient des extraits de films au milieu des œuvres d'art ou cartes d'époque. Petit à petit, ils sont venus à insérer aussi des reconstitutions muettes : ça se comprenait pour des émissions comme celle sur Aliénor d'Aquitaine, sur laquelle il n'y a pas beaucoup de fictions. Mais dans le dernier épisode, il n'y a plus d'extraits de film, uniquement ces reconstitutions et en plus elles sont toutes pourries : l'actrice qui interprète Joséphine joue comme une patate, les costumes sont moches et pas historiques (dans l'émission sur Désirée Clary, elle coiffait sa perruque, tout de même !) et j'ai pu voir un prêtre à lunettes modernes ainsi qu'un révolutionnaire qui se marrait en attaquant le château :D ! Ils ont pourtant le budget pour ça, et je suis persuadée que ces reconstit' leur coûtent plus cher que les droits des films !

Je ne sais pas pourquoi cette émission devient comme ça : à croire qu'il n'y a plus que des nanas superficielles qui la regardent ? J'aime les belles choses, les robes et les bijoux, mais par pitié, qu'ils ne mettent pas seulement ça... J'aimerais mieux qu'ils reviennent à leur premier format, mais je crois plutôt qu'à la prochaine émission, on va avoir droit à une huitième émission sur Sissi ou Louis II de Bavière.

En attendant, moi, je peaufine mon synopsis de "Histoires secrètes", parce que bon, ils donnent matière à se moquer d'eux, ce serait dommage de se priver, hé hé ;D

News écrituriales IV

Depuis le mois dernier mon avancée sur Aénore (Titre provisoire : Soie et Sang, j'espère qu'on va pas me le piquer çui-là) se fait lentement mais sûrement : j'ai écrit les 50 premières pages du premier tome.

Le souci c'est que je n'ai pas trop envie d'écrire ce roman et que les idées se bousculent dans ma tête. Comme je n'ai pas le temps du tout d'écrire un nouveau roman en même temps, je me concentre sur des nouvelles, qui me permettent d'explorer de nouvelles pistes, d'écrire vite et en même de répondre à des appels à textes.

J'ai depuis l'an dernier il me semble un projet intitulé "Synesthésies" (encore un titre imprononçable et compliqué, désolée^^) qui réunit des nouvelles très différentes les unes des autres sous un thème commun, la synesthésie, donc :) Elles rendent chaque fois hommage à un auteur que j'aime et à autre artiste, peintre ou musicien pour la plupart.

Pour l'instant, j'ai écrit :

  • Inspiration (Austen et Gainsborough)
  • L'abbaye aux corbeaux (Poe et Friedrich)
  • La princesse, l'ogre et l'ermite (Le Prince de Beaumont et Vigée-Lebrun)
  • Pauline, un soir d'été (Zola et Morisot)
  • Tes larmes pour prix (Gautier et Doré)
  • Lettres à Revers (Sévigné et Rameau)
  • Spaceboy (Verne et Bowie)

J'ai envoyé Lettres à Revers à un appel à textes et la réponse a été "la meilleure nouvelle que j'ai lue depuis longtemps", ce qui m'a fait tellement plaisir (d'autant que j'ai écrit sous pseudanonyme) que je n'ai plus pensé qu'à écrire de nouveau : aussi j'ai terminé Spaceboy ce matin, qui aura été écrit en trois heures ! Bon certes, le texte fait trois pages, mais tout de même :D Maintenant, j'ai Spaceman dans la tête, et la chanson ne veut pas partir :) C'est pas très grave, je l'adore ! Les prochaines nouvelles seront normalement sur les duos Hoffman/Offenbach et Shelley/Presley : de l'association la plus évidente à la moins évidente !

Bustier de soirée 1880 pour Clara Clayton

Regarder Marie-Antoinette pour la 8000ème fois m'a donné envie de faire une polonaise^^ Il est pas terrible ce film, mais visuellement je me régale! Alors coudre devant de jolies images, c'est super :) Comme il me reste beaucoup de tissu de ma robe de Clara Clayton, elle sera donc magenta! Bon, je ne sais pas si ce sera vraiment une polonaise, à force de faire de recherches je me rends compte que c'est beaucoup plus compliqué que ça en a l'air la classification des robes du XVIIIè. Ce que je sais c'est qu'il y aura les trois pans relevés du manteau de robe, histoire de, mais pour le devant, ça sera celui de la robe à l'anglaise bleue que j'ai faite en dernier. Tant pis si c'est pas histo, de toute façon la couleur ne l'est pas et je couds à la machine, alors prout :P

16 janvier:

J'ai eu la flemme de faire la jupe, d'autant que j'en avais déjà une avec des tas de volants que même j'ai mis un temps fou à les faire, aussi j'ai repris la jupe de Clara et j'ai mis un gros jupon au lieu du faux-cul dessous. Bon la silhouette n'est pas parfaite, mais une fois la robe finie je suis sûre que ça fera illusion^^

DSC03947.JPG

J'ai refait tout un patron pour le bustier, je voulais que le dos soit en plein de petites pièces :)

DSC03948.JPG

Voilà le devant, c'est pas terrible pour l'instant mais décoré ça devrait le faire

DSC03949.JPG

Et le dos, avec toutes les petites pièces que j'aime beaucoup. (J'avoue, là sur la photo on ne voit pas grand chose^^)

DSC03950.JPG

18 janvier:

J'ai mis les manches:

DSC03958.JPG

16 février:

tumblr_njsgioxfIT1qf46efo1_1280.jpg

Après réflexions et vu cette photo-là, je me suis dit que finalement ça serait plus logique et utile (façon de parler, mes costumes ne sont jamais vraiment utiles^^) de faire à la place d'une polonaise un bustier riche pour ma robe de Clara, histoire de la transformer en robe de soirée quand je le souhaite.

J'ai commencé par couper les manches que je m'étais bien embêtée à monter :P

DSC04332.JPG

J'ai posé un volant de dentelle rose:

DSC04333.JPG

Des basques dans le velours qui me reste de la robe de Clara:

DSC04334.JPG

Un rang de dentelle beige par-dessus la rose:

DSC04336.JPG

J'ai coupé la dentelle, posé des pressions, et décoré le tout avec des fleurs et des rosettes en tissu:

DSC04337.JPG

Et hop voilà ma robe à transformation! Je n'ai pas fait la coiffure ni le maquillage, il est tard et je suis enrhumée^^

DSC04354.JPG

DSC04353.JPG

Je la trouve limite plus jolie que celle que j'avais prévue pour la Foire du Livre à Bruxelles, aussi je me demande si je ne vais pas mettre ça à la place :)

Bal Steampunk

Quand j'irai à des salons pour signer ma romance, qui se passe en 1884, j'ai prévu d'y aller en belle robe d'époque. Hier en regardant une énième fois toute ma documentation pour m'inspirer et en rangeant mon armoire à tissus (j'en ai jeté trois sacs poubelle et remonté deux de la cave), j'ai pensé que j'avais deux beaux tissus qui allaient bien ensemble pour me faire une robe de bal classe, dont un offert par Gasparde (encore elle^^. Décidément, si on compte le nombre de choses qu'elle m'a offertes, elle détient la palme (après mes parents mais y a du passif :D )) . J'ai mélangé dans un croquis deux formes que j'aime bien. Tout d'abord le décolleté carré bordé de dentelles de celle-ci:

tumblr_n9cxjfP0bS1qcddvlo2_500.jpg

Ensuite le corsage en V et le tablier d'une seule pièce de celle-là:

painting1.jpg

J'y ai mis un faux cul (la perspective est bizarre, c'est parce que j'ai mis la face et le profil en même temps sur la jupe), deux trois détails que je voulais et hop, voilà mon croquis!

Bal_steampunk.jpg

Ce n'est pas une pure robe historique, parce qu'elle s'inspire d'un modèle 1900 et d'un autre 1880 et parce que les couleurs sont un peu anachroniques, c'est pourquoi j'ai mis cette robe dans ma partie "créations". Mais dans l'idée, elle se veut pure robe du XIX ème, en quelque sorte ma vision du siècle résumée en couture !

4 décembre:

J'ai commencé par vouloir utiliser une crinoline que j'ai achetée il y a un bail, mais qui ne m'a jamais servie. J'ai enlevé le tulle devant pour le mettre à l'arrière, mais le devant n'est pas assez plat pour ce que je veux faire, donc au final elle ne me servira encore pas.

DSC03685.JPG

J'ai coupé deux grandes pièces pour le devant en improvisant pour le bas

DSC03686.JPG

Mais quand je les mets sur mon mannequin, elles sont trop courtes! Suis-je intelligente... Du coup ça ne ressemblera pas à mon modèle, et à partir de maintenant je ne vais faire qu'improviser.

DSC03687.JPG

Voilà le dos, avec un autre jupon en dessous :

DSC03688.JPG

Un essai avec le tissu d'Alice pour le bustier :

DSC03689.JPG

Des manches:

DSC03690.JPG

Et une pièce sur le devant que j'ai rajoutée pour avoir mon cœur croisé :

DSC03691.JPG

7 décembre :

J'ai coupé la pièce devant ainsi que les pans du tabliers, puis ai cousu un mancheron de tissu vert:

DSC03701.JPG

Mais c'était moche alors je les ai cousus au-dessus plutôt qu'en dessous:

DSC03703.JPG

En voulant choisir un tissu dans mon étagère j'ai retrouvé un bustier pas fini que j'avais prévu pour une robe de Cranach que je ne terminerai finalement pas, et je ne sais pas pourquoi, je l'ai essayé dessus. Et bizarrement, alors que je n'associe jamais du vert et du rouge normalement (Jingle Bells, c'est Noël :P ), je trouve que ça fait très chouette:

DSC03704.JPG

Du coup j'ai cousu les manches, mis un peu de vlieseline pour faire tenir le col, et cousu des restes de franges de mon châle Titanic sur le bas. C'est en train de vraiment s'éloigner du croquis cette robe, mais je trouve ça sympa^^ (alors que bizarrement ça fait assez 1890, années où la monde est pour moi la plus immonde)

DSC03705.JPG

22 janvier:

Je ne sais pas pourquoi, il m'arrive d'avoir parfois des passages à vide et pas envie de continuer la couture, et c'est ce qu'il s'est passé avec cette création-là. C'est peut-être un mieux parce que ça me permet de réfléchir et vous verrez en-dessous que le résultat est beau, même si ce n'est pas encore terminé! En fait, entre temps, j'ai eu une idée pour porter cette robe et surtout quoi en faire et qui cosplayer avec aux Imaginales, si j'ai la chance de pouvoir y aller: bref la perspective d'un beau projet raccord avec ce salon m'a donné un regain de motivation! Je ne peux pas trop expliquer de quoi il s'agit en public, mais si vous êtes curieux, vous pouvez toujours me demander en privé^^

Pour continuer j'ai laissé tombé l'idée du haut rouge, j'ai cousu une traîne et une jupe:

DSC03969.JPG

J'ai fait une autre jupe en organdi vert à reflets rouges:

DSC03970.JPG

J'ai bordé d'un biais marron:

DSC03971.JPG

Puis d'une dentelle que j'ai teinte en bleu canard :

DSC03972.JPG

J'ai décoré l'épaule gauche avec une application en dentelle que j'ai bombée en doré, par-dessus un ruban d'organdi beige et doré:

DSC03973.JPG

Puis j'ai cousu une application sur le devant que j'ai également bombée (espérons que ça ne déteigne pas, ou pas en moche, parce que ce n'est pas fait pour le tissu à la base), ainsi qu'un galon doré et un autre marron par-dessus sur la pièce d'estomac:

DSC03975.JPG

Voilà, je reprends mon projet aujourd'hui!

23 janvier:

J'ai fait l'épaule droite:

DSC03977.JPG

J'ai décoré une épingle à chapeau qui me permettra de fermer la robe en haut:

DSC03978.JPG

Qui s'insère dans la décoration!

DSC03979.JPG

Voilà les deux épaules avec un peu plus de déco:

DSC03980.JPG

Le dos, avec encore des applications de dentelle bombée:

DSC03981.JPG

Une seconde épingle à chapeau pour fermer le côté:

DSC03982.JPG

Des petites fleurs sur les pointes, des ourlets des jupes et des basques, des fleurs violettes dans la déco, des plumes de paon plus tard, et voilà, c'est terminé!

DSC03985.JPG

DSC03984.JPG

Elle est beeelle hein? Et en plus elle sera confortable, je n'ai pas trop de trucs à porter dessous! Je la mettrai avec un diadème Art Nouveau que m'a offert Gasparde, ainsi qu'une décoration de cheveux que j'ai fabriquée qui reprend les principaux éléments de la robe. Là je suis trop fatiguée, alors je ferai les photos maquillée et coiffée dimanche! Finalement, ça ne fait pas vraiment historique, et les grosses manches rapprochent plus cette robe de la décennie que je déteste le plus, à savoir les années 1890, mais bon...

Aujourd'hui, j'aurai regardé J. Edgar et Blanche-Neige (celui avec Julia Roberts, dont les costumes sont trop beaux) et écouté au moins quatre podcasts de l'émission d'Europe 1 Au cœur de l'Histoire que Jérémie m'a fait découvrir. Il n'aurait peut-être pas du, maintenant, je suis accro^^ (Ça m'a donné une superbe idée de romance historique, d'ailleurs). Bref, j'ai passé la journée entière à coudre! Enfin, à décorer, et c'était un beau foutoir chez moi, parce que pour mieux voir ce que j'avais, j'ai déballé mes six caisses de trucs et mon salon était jonché, je voyais plus mes pieds... (Nus bien sûr, j'aime travailler comme ça, mais mes pieds eux n'aiment guère les perles, les bijoux et les épingles ;) ) Oui, parce que j'ai deux caisses spéciales "Trucs bizarres", une de dentelle, une de rubans, une de plumes, une de fleurs, et une petite rien que pour les bijoux^^ Entre ça et mes étagères rien que pour les tissus, je commence à avoir trop de matos :D Mais en même temps j'adore ça, et ça me rend plus créative :)

Sinon, je me suis amusée en même temps à décorer un petit pot de crème hydratante :) A la base, c'est un pot Yves Rocher dont j'ai enlevé les étiquettes:

DSC03966.JPG

J'ai modelé dessus une forme avec de la pâte bi-composant:

DSC03968.JPG

Et je l'ai bombé en doré, du coup ça s'insère à peu près dans mon étagère de salle de bain "ancienne"^^ A peu près, parce que ça se voit vraiment que c'est artisanal, et on devine encore la marque sur le bord :D

DSC03976.JPG

24 janvier:

Ayé, zé fait les photos de la robe portée!

DSC03992.JPG

Voilà le dos:

DSC03997.JPG

Je n'ai pas pu résister à l'envie de montrer le dessous:

DSC03996.JPG

En l'enlevant j'ai découvert qu'en remontant les jupes et attachant de façon différentes, on pouvait créer d'autres effets avec cette robe: il y a un petit côté Mucha qui n'est pas pour me déplaire^^

DSC04057.JPG

DSC04068.JPG

D'ailleurs, j'ai bricolé un portrait "à la manière de"

Alphonse_Mucha_Moi.jpg

Chapeau de Jane Canfield

Vous ne savez pas qui est Jane Canfield? C'est normal, soit vous ne vous souvenez plus d'elle parce qu'elle n'a tourné que dans un épisode, soit, ce qui est plus probable, vous ne regardez pas "La Petite maison dans la prairie"^^. Moi, j'ai du voir cette série trois ou quatre fois (oui, je sais). Il est probable que j'aie loupé des épisodes, mais certains font partie de mes préférés, dont "Love lost", datant de 1982 (j'avais donc -2 ans, ça fait peur :D) qui raconte une histoire d'amour avortée entre Mr Edwards et Jane donc, une jeune aveugle de l'institut de Mary et Adam. Aujourd'hui alors qu'il passait à la télé, je suis restée bloquée sur une chapeau qu'elle porte durant plusieurs scènes :) Je ne sais pas pourquoi, mais il me fallait ce chapeau, alors qu'il ne va avec rien dans ma garde-robe, alors ben, je l'ai fait :D

jane.jpg

Là, c'est Jane. Je n'ai trouvé que cette image toute moche pour vous montrer le modèle, l'a pas de chapeau, tant pis :)

J'ai commencé par décoller le tissu moche du chapeau 1910 que j'avais fait pour ma robe à carreaux verte (quelle horreur, ce chapeau), et je l'ai découpé. Comme ça ça ressemble un peu à un truc de matador^^ Puis je me suis armée de mon pistolet à colle! (En couture, ça m'aurait pris des plombes et aurait été moche).

DSC03771.JPG

Je l'ai recouvert d'un coton beige

DSC03772.JPG

Un premier volant de dentelle

DSC03773.JPG

Et encore

DSC03774.JPG

Et encore (à ce stade, je n'ai déjà plus de doigts)

DSC03775.JPG

Des rubans pour l'attacher

DSC03776.JPG

Des gros nœuds de velours marron (oui je sais, ça pique les yeux de certains d'entre vous)

DSC03777.JPG

Un fond en satin marron

DSC03779.JPG

Quelques fleures en tissu et hop!

DSC03780.JPG

DSC03783.JPG

Alors, il est cool hein mon chapio :D ? Bon maintenant, faudrait que je fasse une robe pour aller avec :P

Robe impressionniste bleue

(Ou robe 1884)

Cette fois, je n'ai pas fait de dessin, j'avais juste une idée de base en tête et puis j'ai improvisé ensuite en cherchant ce que j'avais dans mes tissus :) En fait, ça fait assez longtemps que je veux me faire une robe de cette époque, parce que les Impressionnistes sont mes peintres préférés, que je suis fan d'Au bonheur des Dames, parce qu'en ce moment je regarde The Paradise qui est trop bien, mais hier, un reportage génial passé sur Arte expliquait la naissance des grands magasins, et les costumes des clientes de la fiction brodée autour étaient si beaux que je n'ai pas pu m'en empêcher :)

Dimanche 16:

Mes inspirations:

Trois tableaux de Berthe Morisot, que j'kiffe sa mère c'tte meuf (c'était moi dans une autre vie, rêvons un peu :P)

5acbb062.jpg

29769fb0.jpg

2593d300.jpg

Un tableau de James Tissot:

128.25EE.gif

Et une gravure de 1884:

85img10.jpg

Pour commencer, j'ai pris le patron du bustier sur celui que j'avais fait pour Mary Kelly et j'ai modifié le devant.

DSCN5043.JPG

Pour le dos, ce patron est très inspiré du patron 1884 de chez Burda, j'ai juste changé la forme des basques, dont on ne voit que la moitié:

DSCN5044.JPG

Les manches:

DSCN5045.JPG

Les basques et le jupe:

DSCN5047.JPG

Deux couches de dentelles:

DSCN5048.JPG

Trois couches de dentelle:

DSCN5049.JPG

Une couche devant! Et j'ai fait un essai de dentelle avec une superbe dentelle de Calais qu'on m'a offerte mais finalement je la mettrais pas, parce que j'ose pas la couper :D

DSCN5051.JPG

Là, c'est un petit chapeau de mariée qui une fois dépiauté et redécoré, ira très bien avec :D

DSCN5053.JPG

Un ancien jupon que j'ai repassé et qui va parfaitement avec (la jupe est un peu transparente)

DSCN5054.JPG

Le bas de la jupe! En gros plan on voit bien les rayures du tissu :)

DSCN5055.JPG

Et la dentelle sur les manches! D'habitude je suis très sobre mais là c'est bien là première fois que je trouve qu'il n'y en a pas assez! Je vais rajouter des tonnes de dentelles, de nœuds, de rubans et de volants! Et comme je n'ai plus de tissu bleu, il faut aussi que je trouve un moyen de faire du volume à l'arrière, d'autant que la broderie que j'ai rajouté en bas pèse son poids et tire un peu le volume vers le bas.

DSCN5056.JPG

6 janvier:

Quand je disais qu'une de mes bonnes résolutions pour 2014 était de prendre mon temps pour la couture, là pour cette robe je n'avais pas menti! J'ai mis des heures à la finir^^

Voilà des petits nœuds devant:

DSCN5093.JPG

Un nœud dans le dos pour resserrer un peu la taille:

DSCN5087.JPG

Des volants bleus et des nœuds sur les manches:

DSCN5094.JPG

Et enfin, la touche finâââle, comme dirait Rowan Atkinson dans Love Actually, un gros nœud bleu pour cacher le creux du décolleté. Au départ j'avais fait un nœud jaune pâle, mais la forme était pas terrible, alors j'ai changé.

DSCN5096.JPG

Le chapeau, devant et dos:

DSCN5097.JPG

DSCN5098.JPG

Donc en fait c'est terminé, et je ferais des photos de la robe portée demain si tout va bien!

9 janvier:

Gasparde a bien voulu me prendre en photo, du coup en cinq minutes c'était plié, et elles sont parfaites!

DSCN5102.JPG

DSCN5108.JPG

Et un petit portrait dans l'ambiance pour la frime, vu que j'ai de nouveau photoshop :D

plan_americain.jpg

Robe de bal de "La Curée"

Il y a déjà quelques temps, dans une analyse naze que j'avais faite de la Curée, j'avais dit que je voulais faire une des robes que porte Renée Saccard au début du roman. Et bien après avoir acheté les fournitures aux Imaginales (des kilomètres de soie.... Miam), je l'ai commencée hier!

Alors si c'est une création, puisque j'ai du l'inventer, je la classe quand même dans les "costumes historiques". J'ai essayé de faire un dessin qui soit au plus proche de la description. Le souci c'est que le roman a été publié en 1872, qu'il est sensé se passer dix ans avant, mais que Zola décrit une mode de son temps (la tunique, la jupe garnie à l'arrière de volants...). Alors du coup, j'ai dessiné quelque chose des années 1870. (Faut dire aussi que je kiffe pas particulièrement les crinolines des années 1860^^)

« Quand Renée entra, il y eut un murmure d’admiration. Elle était vraiment divine. Sur une première jupe de tulle, garnie, derrière, d’un flot de volants, elle portait une tunique de satin vert tendre, bordée d’une haute dentelle d’Angleterre , relevée et attachée par de grosses touffes de violettes ; un seul volant garnissait le devant de la jupe où des bouquets de violettes, reliés par des guirlandes de lierre, fixaient une légère draperie de mousseline. Les grâces de la tête et du corsage étaient adorables, au-dessus de ces jupes d’une ampleur royale et d’une richesse un peu chargée. Décolletée jusqu’à la pointe des seins, les bras découverts avec des touffes de violettes sur les épaules, la jeune femme semblait sortir toute nue de sa gaine de tulle et de satin, pareille à une de ces nymphes dont le buste se dégage des chênes sacrés ; et sa gorge blanche, son corps souple, était déjà si heureux de sa demi-liberté, que le regard s’attendait toujours à voir peu à peu le corsage et les jupes glisser, comme le vêtement d’une baigneuse folle de sa chair. Sa coiffure haute, ses fins cheveux jaunes retroussés en forme de casque, et dans lesquels courait une branche de lierre, retenue par un nœud de violettes, augmentaient encore sa nudité, en découvrant sa nuque que des poils follets, semblables à des fils d’or, ombraient légèrement. Elle avait, au cou, une rivière à pendeloques, d’une eau admirable, et, sur le front, une aigrette faite de brins d’argent, constellés de diamants. Et elle resta ainsi quelques secondes sur le seuil, debout dans sa toilette magnifique, les épaules moirées par les clartés chaudes. »

DSCN4690.JPG


30 juillet 2013 :

Première étape, le corsage:


DSCN4693.JPG

DSCN4694.JPG

Bordé de dentelle d'Angleterre :D (Enfin c'est de la dentelle de nylon, mais faut pas charrier, je la trouve où, moi, la vraie? J'ai pas de TARDIS pour aller faire un saut au Bonheur des Dames :D )

DSCN4696.JPG

Et une drôle de pièce pour le recouvrir:

DSCN4697.JPG

(Où l'on voit que les fausses hanches XVIII ème c'est aussi très pratique pour fabriquer des épaules à mon mannequin ;) )

31 juillet:

Je n'ai pas pu résister à passer toute la journée à coudre cette robe... Je n'ai travaillé que le bustier, ce fut long! Ce qui m'a vraiment décidé à commencer ce projet, c'est qu'un bal costumé aura lieu à Strasbourg le 19 octobre, et j'en suis!!! Enfin mon rêve se réalise :D Happy je suis^^ Et mes lecteurs, ça vous dirait pas qu'on s'y retrouve? L’événement est là: Le Bal des Lys

Je suis donc allée acheter quelques petites fournitures... Qui dirait que ces petites choses-là m'ont coûté 60 euros??

DSCN4714.JPG

Voilà la drôle de pièce cousue, et placée un peu plus bas d'ailleurs pour accentuer le décolleté:

DSCN4716.JPG

En parlant de drôle de pièce, en voilà une autre bien bizarre, avec baleines à l'intérieur. Comme je suis infichue de vous expliquer ce que c'est et comment je l'ai faite, je vous montre en images:

DSCN4717.JPG

DSCN4718.JPG

DSCN4719.JPG

DSCN4720.JPG

Voilà ci-dessous cette pièce cousue avec une dentelle entre. Je n'ai pas vraiment l'impression que toute ma superbe technique se voit mais ça donne du corps et de l'épaisseur au bustier :) J'avais prévue de la fermer dans le dos avec des œillets et un ruban mais sur aucune de mes gravures de l'époque on ne voit le système de fermeture, aussi je réfléchis encore!

DSCN4721.JPG

En attendant que je trouve la solution, , voici un brin de dentelle posé en plus, et des fleurs épinglées pour donner un aperçu. Bon normalement, ce sont des violettes, mais je n'en ai pas trouvé, et comme je suis tombée au carrefour sur une promo à 25 cts la fleur en tissu, j'allais pas me priver!! Ce seront donc des iris^^:

DSCN4722.JPG

C'est beaauuu hein :D ?

1er août:

Finalement j'ai utilisé mes œillets pour fermer la robe, je ne trouve pas ça si laid que ça :) Par contre, c'était vraiment la merde à poser! Y a qu'au bout du dixième que j'ai réussi à en faire un parfait, et j'ai du en enlever deux qui ont bien failli me niquer tout le dos:

DSCN4727.JPG

J'ai pas mis des œillets jusqu'en haut, j'ai improvisé en mettant tout ce que j'avais sous la main et il se trouve que les gros rubans, ça faisait joli:

DSCN4728.JPG

Du coup, j'en ai mis deux :D

DSCN4729.JPG

Pour la jupe, j'ai pris le patron Butterick déjà utilisé pour ma robe d'Albine. Ces andouilles ont queuté sur deux points: d'abord, il est hors de question que je la ferme avec une fermeture éclair, (et ça se prétend patron "historique", tu parles :) ) et ensuite, elle est beaucoup trop grande:

DSCN4730.JPG

Et elle était aussi beaucoup trop courte, même avec les volants de prévus, j'ai du rajouter dix centimètres. Pourtant y avait pas marqué qu'il y avait besoin de pinces pour la taille! Bon j'en ai fait quand même:

DSCN4733.JPG

Et j'ai mis un jupon en-dessous, ça donne un peu plus de corps (bon y en aura encore plus quand ça sera repassé :P )

DSCN4734.JPG DSCN4735.JPG

Et hier soir, j'ai passé mille ans à épingler 8 m de plis creux, puis à les coudre! On peut vraiment dire que j'en avais plein le dos, et plein les yeux, comme aurait dit Maxime :D

- "Oh ! tes jupons, murmura-t-il avec mauvaise humeur, j'en ai jusqu'aux yeux..."

DSCN4736.JPG

(Vous avez droit à un portrait de Bistouille en prime :p Elle m'accompagne partout, elle adore grignoter les fils de soie :D)

2 août:

Je n'ai fait que ça hier, mais c'est parce que d'une j'ai travaillé sur un autre costume, et de deux, parce que c'était long! Il a fallu faire l'ourlet, poser la dentelle, et repasser les plis! Mais ça vaut le coup, non^^?  Et sinon j'ai mis le deuxième coussin en-dessous, ça fait encore une meilleure tenue et y a un beau mouvement vers l'arrière :)

DSCN4741.JPG

DSCN4743.JPG

3 août:

D'abord, la sur-jupe en mousseline blanche. Évidemment c'est un peu long, alors j'ai recoupé et plissé:

DSCN4745.JPG DSCN4747.JPG


Puis, il a fallu faire le tablier:


DSCN4748.JPG

Ensuite, j'ai fait une première traîne.

DSCN4749.JPG DSCN4750.JPG

Mais comme il s'est avéré qu'elle était trop courte, j'en ai fait une seconde, mais j'ai utilisé les deux. Ce qui est cool avec la soie c'est que c'est léger, que donc ça n'affaisse pas la silhouette, et que ça fait de beaux mouvements:


DSCN4751.JPG

Et puis j'ai épinglé des fleurs pour voir ce que ça donnera:

DSCN4752.JPG


4 août:

J'ai repassé et cousu le tout, et mis des rubans pour l'attacher:

DSCN4753.JPG DSCN4754.JPG

Et j'ai fait des fleurs amovibles en y mettant des épingles à nourrice. (J'ai fait les mêmes sur des épingles à cheveux pour la coiffure)

DSCN4755.JPG DSCN4757.JPG

Bon je trouve ça un poil trop chargé, on va voir si je peux arranger ça. Je suis allée en ville cet après-midi, et j'ai trouvé un adorable éventail et une petite bourse qui vont trop bien avec :D C'est pas de la dentelle d'Angleterre, mais de la dentelle de Bruxelles, et c'est très bien aussi^^

DSCN4759.JPG

5 août:

Voilà, elle est presque finie! Il ne me reste plus qu'à fixer du lierre sur la mousseline, mais il est en route!

DSCN4760.JPG DSCN4761.JPG

16 octobre:

Voilà, prise avec mon téléphone, une photo du jupon refait en dernière minute!

Photo-0010.jpg

31 octobre 2013 :

Le 19, je suis allée au Bal des Lys et c'était vraiment très chouette! Je viens d'avoir des photos grâce à Rainbird de la robe portée avec la coiffure et le maquillage, je les remets ici:


1450253_574509722597784_983257415_n.jpg

1390607_574509705931119_893394673_n.jpg
1385769_574507405931349_1630564388_n.jpg

1378435_574509822597774_116590699_n.jpg

1375672_574509632597793_2101859362_n.jpg

Je me trouve particulièrement jolie sur ces photos, et il y a même un faux air de Kate Winslet, surtout sur la dernière, qui n'est pas pour me déplaire^^


994654_574507589264664_1013691732_n.jpg



Le Bal des Lys

     Les articles façon “reportage” sur ma vie privée, ça n’a jamais été mon fort. Peut-être parce que d’autres que moi racontent bien mieux ce qui leur arrive, avec plus d’humour ou de talent. Ou peut-être aussi parce que je n’aime pas garder les “preuves” de ce que j’ai fait dans ma vie: photos, tickets de musée ou de cinéma… Je n’en prends pas ou je les jette. Mais ce week-end, j’ai participé à mon premier bal costumé, et c’était une expérience tellement chouette, de réaliser un de mes rêves de gamine, que ça m’amuse de me prêter à l’exercice, et que pour une fois, j’ai envie de me rappeler de tout!

                              Début août 2013

Une amie de longue date, organisatrice de murders comme moi avant, me fait passer un lien sur la page facebook du grenier, là où j’expose toutes mes créations de costume. A première vue, je me dit: encore un de ces événements trop loins, trop snobs, trop chers, auxquels je ne pourrais pas participer. Et puis je vois que c’est à Strasbourg, que le thème des costumes est historique et va du XVIII ème au début du XX ème, bref, ça me tente. Mais j’ai pas de sous, alors je remise le message à la poubelle, comme d’habitude, pour éviter la frustration… Sauf que mon chômage tombe, trois mois d’un coup, miracle! Je me dis, pour une fois, et si je faisais une folie? Du coup dans la foulée, j’en parle à une amie, qui comme moi adore ça, et on décide d’y aller toutes les deux! (En fait, j’avais demandé à l’origine à mon amoureux, mais il ne voulait pas, et entre temps, tant mieux, vu qu’il n’est plus mon amoureux… Le prochain devra aimer danser et se déguiser en Darcy :P !!)

                             Un cadeau d’anniversaire

Le 17, c’est mon anniversaire, et Falang vient! Là on s’est organisées pour le bal, et on a décidé de jouer le grand jeu: train et pas covoiturage, hôtel pile en face de la salle de bal, robes plus spectaculaires tu meurs, bref, la totale! Elle sera Mina dans Dracula, et moi Renée Saccard dans la Curée. On passe chacune presque deux semaines à faire nos robes (ce qui pour moi est un record… de longueur :D), j’essaye de l’aider, et une semaine avant, elle change d’avis, et simplifie son modèle. Moi, j’ai acheté une crinoline à traîne pour rien, puisqu’elle ne va pas avec ma robe, et suis obligée de me fabriquer un jupon deux jours avant. Finalement, ç’aura été une meilleure idée, parce que plus tard…..

                          Le train le plus long du monde…

Samedi matin, à 6h, je me lève pour prendre le train, déjà bien fatiguée par deux semaines de déménagement, montage de cartons, peinture de meubles…. Et arrive une demi-heure à l’avance à la gare. C’est tout moi ça, toujours la trouille de tout rater, et finalement je m’emmerde dans le froid pour rien. Arrivée sur le quai, je vois un train plus pourri tu meurs, sans la moindre indication dessus: c’est un train inter-city, qui a dû sortir d’une faille temporelle des années 50. Sur le quai, une jeune homme irlandais me demande si c’est le bon, tout surpris comme moi de ce machin hors-temps, et une dame avec son vieux père se rajoutent dans la conversation: de fil en aiguille, je reste avec les deux pour les aider, et on s’installe dans le même coin. La fille me confie son papa: il n’est plus tout jeune et ne saura pas où descendre… Et en effet, j’ai passé les 6h de trajets suivant à l’empêcher de descendre à chaque arrêt^^ (Oui, oui, six heures…) Jusqu’au Luxembourg, je discute en franglais avec le jeune homme irlandais, et on se découvre les mêmes goûts pour le cinéma: lui aussi est fan de comédies musicales niaises, et connait même “Return to Oz”, la suite du Magicien d’Oz dont j’étais super fan gamine. On passe trois heures à se marrer comme des cons, tandis que je passe mon temps à chouffer le papy qui nous refile des tic-tac tous les cinq minutes.Le temps passe un peu plus vite comme ça.

Le jeune homme descend, et le papy s’installe en face de moi. On commence à discuter, il est adorable cet homme: 85 ans, encore très alerte, mais comme il est marocain il mélange un peu ses deux langues et j’ai du mal à tout comprendre. Au final, il aura partagé son Kiri avec moi à midi et je lui aurais refilé mon 06: sachez que toute ma famille est invitée à passer un mois au Maroc ;))

13h18, j’arrive enfin. J’ai mal partout, le train était très inconfortable… Moi qui devais attendre mon amie une heure à la gare, finalement on arrive au même moment: ça aura au moins eu cet avantage! On se tombe dans les bras, enfin, j’arrête d’avoir peur, maintenant qu’elle est là, tout va bien se passer!

L’hôtel de la Cathéd…râle

On met à peine un quart d’heure pour trouver l’hôtel. A vrai dire, il est juste en face de la cathédrale. La maison Kammerzel, où l’on va danser le soir, est un immeuble classé avec un restaurant au rez-de-chaussée. C’est magnifique, le coin me plaît vraiment! On dépose nos valises et découvre nos chambres: il était prévu un tout petit truc avec un seul lit, on se retrouve avec une chambre à mezzanine sous les combles adorable, deux lits et plus de confort dans la salle de bain que dans mon propre appartement^^ On fout le bordel, déballe les jupons pour qu’ils se défroissent, et décide de visiter la ville.

Brocantes et vieilles dentelles

On a deux heures pour faire un petit tour: il fait un temps sublime, je suis en robe, la ville est magnifique, et… il y a une brocante! Je ne me suis jamais sentie aussi bien, et j’oublie pour un temps tous mes soucis du moment. On s’extasie en voyant que la brocante n’est pas un vieux boui-boui: il n’y a que des choses de valeurs, j’ai envie de tout acheter. Finalement, c’est mon amie qui dépensera quelques euros dans une paire de gants noirs pour sa robe. La vendeuse nous dit qu’elle connait une boutique pas loin où on pourrait trouver des gants longs: il nous reste une heure, on y va! Mais on se perd… Après des détours, on la trouve, il n’y a pas de gants, et on est en retard sur notre planning….

Stressgirl:

J’avais demandé deux heures pour se préparer à l’aise, parce que je sais que je stresse et que je mets du temps. On n’en a plus qu’une, je commence à chauffer, je cours dans tous les sens, je sens bien que c’est contagieux, mon état d’esprit pourri, elle n’arrive pas à mettre ses lentilles à cause de moi. Je déteste quand je suis comme ça, mais quoi, je suis une angoissée de la vie… Elle est adorable, patiente, et m’aide pour mes cheveux et ma robe. Finalement, on est prêtes avec un quart d’heure de retard, et comme d’habitude, je me trouve hideuse. Pourtant objectivement, avec le recul, quand je me suis regardée dans le miroir, c’était pas mal. Sauf que je n’ai pas confiance en moi, et comme je sais que je vais être regardée, tous mes complexes remontent à la surface: tâches rouges sur la peau, bras trop gras, taille pas assez fine malgré le corset, gros pif, dos tordu, double menton… bref, j’ai pas du tout envie d’y aller. Je fais semblant de perdre mes gants trois fois, histoire de retarder le moment… Sauf que c’est quand même sensé être mon rêve et que j’ai entraîné Falang dans cette galère: si j’y vais pas, elle n’ira pas non plus. Et ce serait légèrement du gâchis ;) Donc j’empoigne ma traine et je me motive! Une fois dans les escaliers de l’hôtel, je nous vois dans la grande glace baroque, et j’ai une révélation: on est quand même toutes les deux sublimes..

En haut des escaliers

Au premier étage, une chanteuse lyrique, près d’un piano, de grands rideaux, quelques messieurs en haut de forme dans le fond, des moulures au plafond, un parquet de danse, et des tables dressées comme dans Titanic avec des chaises dorées: c’est bon, je suis conquise! Même s’il ne s’agissait que de rester assises sans rien faire toute la soirée, ça m’irait. Puis je tombe directement sur cette amie qui m’avait envoyé le lien de l’événement, on gniiise comme toute fille débile qui n’a pas vu sa pote depuis longtemps, et elle fait les présentations avec son groupe: du coup c’est parti, moi qui avait prévu de rester avec Falang dans mon coin toute la soirée, non, on parle, on s’éclate, on est avec des gens comme nous, intelligents, drôles et qui n’ont pas peur du ridicule, et misère, je suis populaire! C’est un truc qui ne m’arrive quasiment jamais, d’ordinaire on me regarde de loin avec de grands yeux, c’est qui cette fille bizarre qui se prend pour une princesse de Disney à 30 piges?

On rencontre l’hôtesse, adorable, dans une robe de cour XVIII ème qui lui fait rejouer des scènes de la Folie des Grandeurs, puis on se prête à une séance photo que vous m’en direz des nouvelles. On nous mitraille, ils sont gentils de recommencer sous mes directives de chieuse (ben quoi, j’ai pas passer tout ce temps à être belle pour qu’il ne reste rien :P) et pour une fois, je ne suis pas trop mal à l’aise: la robe, la coiffure, le maquillage: j’ai tout calculé pour être impec’. Je regarde cependant une photo, mais pas les suivantes: mes défauts me reviennent tous à la gueule.

On a le droit à un apéritif, mais seul le muscat est passé: avec les corsets, la nourriture, c’est difficile^^ Du coup on est un peu pompettes, et tout le stress disparaît. Le repas est un délice, deux menus qu’on se partage et que je mets un temps fou à avaler: terrine de campagne aux mirabelles et avocat pimenté en entrée, filet de sole ou porc aux griottes en plat principal, et île flottante (mon dessert préféré^^) en dessert! Par contre, je suis incapable de vous redire exactement quels étaient les noms des plats, ce qui aurait ajouté encore un peu de classe, s’il en avait fallu, à cet événement.

Il ne vous est jamais arrivé de vous demander pourquoi les héroïnes de ces époques demandent des sels toutes les quatre secondes, et de trouver ça totalement ridicule? Et bien portez cette tenue, et je vous assure que si vous ne tombez pas dans les pommes, entre la chaleur, l’alcool, le corset, vous êtes fort(e)s ;) Moi, même si je sais qu’elles étaient habituées, je les plains, et ne ferais pas ça tous les jours :D !

Oui mais si on danse?

Avec tout ça dans le bide, fallait en vouloir pour réussir à se lever :) Mais le couple qui allait nous apprendre les danses est arrivé, alors fallait bien se bouger :) La plupart d’entre elles étaient des danses plus folkloriques ou médiévales, mais j’étais très heureuse parce que j’ai eu droit à ma contredanse anglaise! Évidemment, pas de Darcy ni de colonel Brandon en vue pour m’inviter, mais hein, ma cavalière était aussi très sympathique^^ Pendant qu’on dansait (et j’ai réussi à peu près à m’en tirer), je regardais la scène, et c’était vraiment superbe, tous ces messieurs en gilets, ses dames en belles robes. Si toutes avaient choisi la même époque, on s’y serait vraiment cru! Par moments, d’ailleurs, des groupes se formaient ou bizarrement, les époques étaient les mêmes, ce qui faisait rejouer quelques tableaux célèbres, du genre Eugénie et sa cour pour les robes 1860, ou du Tissot pour notre groupe, axé sur les années 1870. D’ailleurs, je pensais sincèrement que nous serions les seules à avoir choisi cette époque, mais nous étions bien une dizaine! Et il ne devait y avoir que la moitié en XVIII ème! Ce qui dominait était le steampunk, ou ce que j’appelle globalement le “costume-placard”, à savoir, on prend une pièce ici, un truc là, ça devrait bien ressembler, une belle coiffure et un beau maquillage, ça fera illlusion! Mais dans ces “costumes-placards”, quelques-uns étaient très réussis, notamment une jeune femme avec ce qui devait être globalement une robe de mariée des années 70: elle avait du passer chez des pros avant parce que coiffure et maquillage étaient vraiment impeccable, et ça faisait très regency^^

Évidemment, avec nos traînes, on s’est fait marcher dessus plusieurs fois, et je n’ai pas arrêté de perdre mes iris qui sautaient partout façon Flore qui sème le Printemps. Tout au long de la soirée, des gens très gentils s’amusaient à me les rendre^^

On est arrivées facilement à deux heures du matin, et pour nous deux, c’était bien la première fois qu’on restait jusqu’à la fin d’une soirée (genre d’habitude moi je me casse dès que je fatigue, l’ambiance fin de soirée alcoolisée c’est pas trop mon truc), et sincèrement, je serais bien restée plus longtemps!

Fin de bal…

Alors pour immortaliser ce moment, j’ai demandé une séance photo “after”:. Pour vous je ne sais pas si ça sera aussi marrant, mais je crois qu’on a jamais autant rigolé toutes les deux! En me déshabillant, j’ai découvert que ma jupe du dessous était morte, tiens donc, c’était ça tous les “cracs”?? 

Le lendemain, on a laissé nos valises à l’hôtel, et avons continué de visiter la ville. Comme j’étais totalement morte (fatal dôme au chocolat chantillyé et fatale choucroute :P) on est allées au cinéma voir “Neuf mois ferme” qui était vraiment excellent! J’ai pleuré et j’ai beaucoup ri, mais cela dit, c’était peut-être du à la fatigue :p Non je blague, je n’aurais peut-être pas pleuré en temps normal, mais c’était vraiment bien écrit, et les acteurs sont excellents!

Le voyage de retour fut éprouvant, et rien que de le raconter, ça m’use… En plus j’étais seule, alors sans ma copine, c’était évidemment bien moins drôle. Ces deux jours avec elle furent vraiment très chouettes :) Donc je vais passer pour dire que je suis rentrée épuisée, mais ravie, à onze heures du soir, et que je veux recommencer!!!!

Robe "Le bar des Folies-Bergères" de Manet

20 janvier:

Je SAIS que je devrais être en train de faire mon déménagement, mais j’ai craqué. Il FALLAIT que je couse.

Hier soir ça m’a pris comme une envie de me gratter, j’ai fouillé dans mes cartons de tissus, sorti du velours noir et de la dentelle blanche, et hop, à coup de ciseaux comme Edward aux mains d’argent, j’ai taillé dans le tas pour faire le haut de ce tableau:

bar_folies_bergere.jpg

Comme je n’ai toujours pas d’appareil photo, bah, ça viendra après.

Pour l’instant il est terminé et je le porte au boulot sur une jupe courte crème. Il faudra encore que je pose la dentelle sur les manches, que je trouve la broche de fleurs, et que je fasse la jupe!

24 janvier:

Photo! Bon elle craint, je peux pas mieux pour l’instant :)

Photo-0029.jpg

Jeudi 26 janvier:

Alleluiaaaaaaah!

Mon appareil photo est open!!

photos_035.JPG

C’est tout de suite mieux comme ça hein^^?