Emmanuelle Nuncq

Romancière à deux visages, couturière rêveuse et plein d'autres choses encore.

Mot-clé - 1820

Fil des billets - Fil des commentaires

L’année 2018 en costumes

L’an dernier, j’avais fait un récapitulatif de tous les costumes réalisés. C’est plutôt intéressant à analyser après coup alors je recommence !

En 2017, j’avais cousu :

  • 3 corsets,
  • 11 robes (dont 6 Régence anglaises),
  • 3 costumes pour Hervé,
  • 5 vêtements de tous les jours,
  • 8 chapeaux,
  • et un nombre conséquent d’accessoires.

J’avais également retapé ou complété 6 costumes. Ce qui fait 22 costumes neufs :)

En 2018, j’ai cousu :

  • 18 robes (dont quatre Régence anglaise)
  • 2 costumes pour Hervé
  • 2 vêtements de tous les jours
  • 7 chapeaux (dont 6 coiffes)
  • et un nombre tout aussi conséquent d’accessoires.

Ce qui fait 22 costumes neufs également !

On pourrait penser que j’exagère sur les robes, mais je n’ai cousu que des trucs que je n’avais pas déjà et que je pourrais replacer plus tard. J’ai également retapé/réutilisé beaucoup plus de costumes qu’en 2017. Si j’en crois mon planning, on passe de 6 costumes refaits à 12, et je ne compte pas ceux d’Hervé dont la garde-robe plutôt complète aura de moins en moins besoin d’ajouts ! Disons qu’il a deux tenues Renaissances, une tenue XVIIè, une tenue XVIIIè, trois tenues Régences, et plusieurs pantalons et gilets qui couvrent le XIXè et le début du XXè siècle. Avec ça, il est paré :)

Dans l’ordre chronologique, j’ai fait :

Ces trois robes Renaissance étaient prévues pour le mois de juillet.

J’ai cousu pour le XVIIè :

Pour le XVIIIè, on en trouve aussi trois, mais assez différentes :

Pour le Régency, j’ai pas mal baissé, mais j’exagère quand même avec :

Bon, il faut dire aussi que c’est une période pas trop difficile à reproduire et peu gourmande en tissu.

Pour mes conférences, j’ai fait Mary Shelley et Charlotte Brontë, pour un bal victorien, j’ai cousu une robe de bal 1860 ; pour la foire du Livre j’étais une suffragette du temps et pour Aliquam Amentis je me suis fait une robe 1910 rose puis une robe années 20 bleue et or.

Je n’ai pas réussi à tenir ma bonne résolution en ce qui concerne l’inversion vêtements du quotidien/costumes historiques, notamment parce que je passe tous les jours ou presque devant un magasin de tissu d’ameublement qui déstocke, et qu’on peut difficilement faire du quotidien avec ça :)

Sinon globalement, j’ai plutôt baissé en projets, et j’ai surtout baissé le nombre de costumes « pour le plaisir », c’est-à-dire réalisés sans occasion spéciale. Il n’y a que les dernières robes Regency dedans, tous les autres étaient pour des événements précis.

J’ai également divisé mon budget fournitures par deux, et j’apprends enfin à utiliser ce que j’ai :)

2019 sera une années très riche en nombre de costumes à porter, notamment parce que j’ai créé un cercle (dont je parlerai plus tard), mais pas riche en nombre de créations à produire : j’arrive de mieux en mieux à réutiliser ce que j’ai !

Mes bonnes résolutions seront de continuer à respecter mon billet sur le féminisme et le costume historique, (j'y suis déjà bien parvenue avec la création du Cercle des Costumes disparates) et de diviser le budget tissus par deux !

Mary Shelley

Pour les Imaginales comme pour la conférence sur Frankenstein que je vais donner à la fin du mois à la bibliothèque de Laeken, je serai costumée en Mary Shelley ! Je vais coudre une robe noire 1830 mélangeant un peu ces modèles-là :

mw05761.jpg

mw05762.jpg

Par contre, les manches seront courtes, à la fois parce que je trouve les manches longues moches, parce que je ne veux pas avoir trop chaud, et parce que je n'ai pas assez de tissu !

11 mai 2018 :

J'ai mis une bonne heure à couper les pièces, d'après le patron de ma robe 1873 entièrement modifié (pinces ajustées, décolleté plissé, manches baissées) :

DSC04750.JPG

La toile n'était pas bonne, alors je l'ai encore changée : j'ai allongé les manches, coupé à la hauteur d'une ceinture, revu les pinces à la poitrine ainsi que le décolleté et agrandi les emmanchures.

DSC04751.JPG

Cette toile me servira finalement de doublure. Oui, une doublure blanche pour une robe noire, c'est un peu bizarre, mais vous allez très vite comprendre pourquoi ;) Ensuite, les pièces sont coupées dans un velours noir de rideau :D

14 mai :

Sur le bustier, j'ai épinglé des plis sous une bande noire :

DSC04806.JPG

Puis je l'ai cousue, ainsi qu'une ceinture, et la jupe !

DSC04807.JPG

Ensuite, j'ai coupé les manches puis les ai épinglées sur la robe. Celle de droite est froncée en bas. Ma robe commence à prendre forme ! Mais comme les manches ainsi que la circonférence de la jupe ne sont pas assez larges, pour l'instant ça fait plus 1820 que 1840, date du tableau. Pas grave, comme le roman a été publié en 1818 !

DSC04809.JPG

16 mai :

J'ai terminé ! Après avoir fini les manches, je les ai rembourrées avec de petits coussins piqués sur ma robe 1894, et ainsi elles tiennent bien rondes ! J'ai épinglé une broche noir et blanc zombie, et pour finir, j'ai... cousu des tas de petites lignes comme sur le costume de Catwoman de Burton ! C'était ça mon idée, je ne voulais pas simplement une reproduction du tableau, mais allier l'auteur avec son œuvre ! Ainsi, je suis Mary Shelley ressuscitée!

DSC04815.JPG

DSC04814.JPG

Et ce qu'il y a de cool, c'est que si un jour j'ai besoin d'une robe de bal 1820, je n'aurais qu'à enlever ces grosses coutures et les remplacer par une autre décoration. (Je vois bien des guirlandes de fleurs sur le décolleté et le bas de la robe).