Emmanuelle Nuncq

Romancière à deux visages, couturière rêveuse, et plus encore !

Mot-clé - 1789

Fil des billets - Fil des commentaires

Polonaise rayée

20 septembre :

Dans un mois jour pour jour, je retrouve mes amis costumés pour un goûter dans le plus pur style XVIIIe siècle ! Comme ça va être plutôt chic, je me couds une polonaise dans un tissu superbe de plus de vingt mètres de long que j'ai dégoté pour... 3 euros. Trois euros !!! Je suis trop contente^^ Mais ne nous leurrons pas... Même s'il avait coûté plus cher, je l'aurais pris quand même, parce que la vérité, c'est que j'aime les fleurs, le rose et les fanfreluches :P

Cette robe, donc, en sera le parfait exemple ! L'inspiration vient encore une fois d'un mélange de tous les documents que j'ai compulsés. Je voulais un bustier uni rose, et de la dentelle pour border le décolleté.

18 septembre :

J'ai commencé par le haut en faisant au moins quatre toiles jusqu'à ce que ça tombe parfaitement sur mon corset. Voilà donc la doublure du corsage ainsi que la jolie face du bustier.

DSC08202.JPG

Puis, j'ai cousu une petite jupe à poches intégrées, en prenant bien garde que les plis montrent les rayures les plus claires :

DSC08208.JPG

20 septembre :

Aujourd'hui j'ai monté le rang de volants inférieur de la jupe. J'ai passé un temps dingue à épingler tous ces petits plis... et chose très chiante, la moitié des épingles se sont défaites en se prenant dans la dentelle de ma robe au moment de coudre, ce qui fait que j'ai dû tout recommencer !

DSC08210.JPG

Mais ça rend pas mal pour l'instant ! Ce coton est assez épais et se tient bien.

21 septembre :

Aujourd'hui samedi, j'ai enfin un week-end sans rien et j'ai bossé toute la journée sur la robe. J'ai cousu les manches et la doublure du corsage, ainsi que la jupe du manteau de robe et l'ourlet :

DSC08211.JPG

Et puis devant Big Bang Theory, j'ai posé le biais, les œillets, puis la dentelle du bustier :

DSC08212.JPG

Sur la robe en elle-même, il me reste l'ourlet de la jupe, l'agrafe du décolleté et les boutons pour former la polonaise à coudre, sinon le reste ne sera que de la déco... et c'est ce qui sans doute va me prendre le plus de temps ! Comme d'habitude pour mes robes du XVIIIe, ça ne rend rien sur le mannequin parce que je ne peux pas le modeler avec un corset.

22 septembre :

Dimanche tranquille à la maison, couture à l'horizon !

Pour continuer, j'ai ajouté un ruban rose et une petite dentelle beige au milieu du bustier, puis j'ai décoré les manches de la même manière. J'ai aussi décoré le décolleté de la robe de dentelle, mais sans le ruban rose :

DSC08214.JPG

Pour la jupe retroussée du manteau de robe, j'ai cousu deux petits boutons fabriqués dans le même ruban que les nœuds qui vont suivre, et le tout est attaché par la fine dentelle.

DSC08216.JPG

Voilà ce que ça donne quand c'est attaché !

DSC08215.JPG

24 septembre :

Ce matin, je me suis enfermée dans mon atelier et j'ai bossé bossé bossé ! J'ai commencé par faire des nœuds à partir de deux rubans différents que j'ai cousus ensemble, histoire de ne pas en acheter. Avec ce même ruban j'ai épinglé des "trucs" au bustier (je ne sais pas comment ça s'appelle, mais il y a une montre et un pompon^^) et j'ai essayé le tout sur moi !

montage.jpg

(Oui oui, c'est ma tête de grand matin, absolument !)

J'ai eu envie de coudre un rang de dentelle et ruban sur la jupe. Il faut absolument que je montre ma superbe technique pour les coudre !

DSC08223.JPG

Voilà la jupe terminée avec le bustier de dos (sur moi c'est fermé) :

DSC08224.JPG

Ainsi que deux décorations pour les cheveux (qu'il faut encore que j'apprête) :

DSC08227.JPG

Le petit oiseau n'avait pas de bec, je lui en ai fabriqué un avec une pointe de pistolet à colle^^

Et voici la polonaise terminée !

DSC08226.JPG

Elle est tellement cucul que je vais l'appeler Ma Poloniaise ! :D

24 octobre :

(Soit un mois plus tard)

Le week-end XVIIIè était merveilleux ! Et j'ai eu la chance d'avoir quelques très jolies photos de ma robe, finalement moins niaise que je ne me l'imaginais en la revoyant après coup :)

DSC08485.JPG

Portrait_MA.jpg

Parure baroque

16 octobre 2019 :

J'ai trouvé un joli bracelet avec des perles baroques que je me suis empressée de démonter ! J'en ai fait un collier et deux paires de boucles d'oreilles.

DSC08311.JPG

L'une est assortie et l'autre toute blanche !

DSC08312.JPG

Des bijoux !

16 octobre 2019 :

Si certain(e)s d'entre vous me suivent, ils auront peut-être remarqué que je me suis mise à faire des bijoux depuis quelques jours. J'adore faire ça, c'est rapide et gratifiant ! Une vraie frénésie, j'ai créé environ une dizaine de colliers et davantage de boucles d'oreille depuis samedi.

Seulement le problème se pose, inévitable... je ne vais pas pouvoir tous les mettre :D D'autant qu'il s'agit de bijoux d'inspiration historique que je ne porterai pas forcément au quotidien (surtout les colliers). En fait, un peu comme avec les romans ou les costumes, j'ai à peine terminé un bijou que déjà l'idée du prochain se pointe, et dès qu'il est réalisé/publié/porté, je n'en ai plus rien à faire !

Donc, j'ai eu l'idée de les vendre ! Ainsi ils profiteront à tout le monde, enfin j'espère. Comme ils sont tous plus ou moins avec des perles et pourraient être portés au début du XIXe sans trop dénoter (à part si un spécialiste se penche dessus), je me suis dit que ce pourraient être les bijoux de Charlotte et d'Emily dans "Incroyable Charlotte"! Comme je travaille toujours au gré de mon inspiration, ce seront donc des pièces uniques.

Si vous avez envie de porter les boucles d'oreille ou les colliers de ces Incroyables demoiselles, alors il suffit de me retrouver sur les salons littéraires !

DSC08313.JPG

Parure XVIIIe en perles turquoise

15 octobre 2019 :

530b20a3b1ca37011eed6ea72930d6b6.jpg

Je me suis inspirée de ce tableau pour faire un collier :

DSC08307.JPG

Il se ferme par un ruban jaune, et j'ai créé des boucles assorties :

DSC08309.JPG

Mes cheveux et autres considérations de la plus haute importance (III)

22 septembre 2018 :

En juin 2011, après avoir testé durant des années des tonnes de coupes/couleurs/traitements, j'ai coupé court ma tignasse abîmée et pris la résolution de laisser pousser mes cheveux ainsi que de ne plus les colorer en d'autres couleurs que du roux.

(J'ai tout de même porté du blond platine (c'était mignon), du noir (c'était moins mignon), du brun (c'était fadasse) ou du rose (c'était ridicule !))

Plus de sept ans après, j'ai tenu mes résolutions et je suis passée de ça :

1936931_1094620417998_2119279_n.jpg

à ça :

DSC05950.JPG

Sur cette dernière photo, le reflet rouge vif est temporaire, je tourne toujours autour d'un 7.44 :)

n744-blond-cuivre-profond-majirel-50-ml.jpg

Les deux billets précédents où je relate mes aventures capillaires sont devenus beaucoup trop longs, alors je commence un troisième épisode ! Les entrées seront beaucoup plus espacées, car depuis que j'ai atteint une longueur sous les épaules, je ne fais plus grand chose. A vrai dire, je ne suis pas allée chez le coiffeur depuis six mois ! (Cela aurait été impensable pour moi il y a huit ans). Les seules innovations consistent en des coiffures historiques ou de costumes, car depuis que j'ai les cheveux longs, je n'utilise plus de perruques et je m'amuse beaucoup à boucler, coiffer, natter et papilloter mes cheveux^^

Malheureusement, j'oublie souvent de prendre des photos de ces coiffures compliquées... Mais je peux tout de même en poser quelques-unes ici ! Elles sont souvent prises les jours de démo et de salon, par d'autres que moi, sur l'instant. C'est là aussi très différent d'il y a huit ans : je n'avais alors que des photos de moi mises en scène par mes propres soins. Je n'éprouve plus du tout le besoin de montrer costumes, maquillages et coiffures sur les réseaux sociaux, peut-être parce que je fais vivre mes "personnages" dehors désormais :)

IMG-20180823-WA0007.jpg

DSC05026.JPG

28277157_10209631190331555_1578634505354820593_n.jpg

DSC04767.JPG

DSC04701.JPG

portrait.jpg

DSC04736.JPG

1er novembre 2018 :

Grande révolution ! (Pour moi, j'imagine que vous vous en foutez :P )

J'ai tout coupé samedi dernier^^

J'en avais marre : huit ans que je les laisse pousser et qu'en fait, je ne profite de leur longueur qu'une fois par mois pour faire des coiffures historiques. Le reste de la semaine, je me fais de bêtes queues de cheval et ils étaient tout le temps attachés ! En plus de ça, depuis que j'ai passé la longueur sous les épaules, c'est super chiant de s'en occuper. Depuis que je les ai coupés, je les lave en deux minutes avec une mini-dose de shampoing, ils sèchent vite et je les démêle avec les doigts :) Seul inconvénient : le budget coiffeur, que j'avais réussi à réduire à 6€/mois depuis un an, va de nouveau augmenter :) Mais ce n'est même pas un inconvénient pour les costumes en fait, parce que ça me donne des défis ! Pour mes deux derniers costumes j'ai cousu des coiffes en dentelle !

Avant/après :

DSC06178.JPGDSC06182.JPG

De côté :

DSC06183.JPG

Et après un passage de babyliss !

DSC06191.JPG

23 décembre :

En refaisant ma couleur, j'ai choisi quelque chose de beaucoup plus foncé et rouge :

DSC06550.JPG

8 mars 2019 :

Je ne m'étais pas rendue compte que ça faisait déjà quatre mois que j'avais coupé mes cheveux au carré ! Comme quoi j'aurais pu attendre encore longtemps qu'ils m'arrivent à la taille :) Comme je me débrouille très bien avec ma perruque et mes rajouts (je sais même comment friser une perruque synthétique maintenant), je me suis dit que je pouvais couper encore plus ! Hier j'ai donc demandé quelque chose de moins plongeant, et avec une frange :

IMG_20190307_115556.jpg

En direct de chez la coiffeuse !

PS : je dois constater que finalement, c'est un échec en ce qui concerne le but de ces billets à l'origine, c'est-à-dire voir l'évolution de ma longueur pour obtenir les cheveux de Kate Winslet dans "Titanic" : il aurait fallu que j'attendes au moins quatre ans encore, alors tant pis :D !

Robe à caraco "Secrets d'Histoire"

Aujourd'hui, en regardant avec Falang le "Secrets d'Histoire" consacré aux femmes de la Révolution (un de mes préférés), j'ai flashé sur une robe présentée au début, lorsqu'ils parlaient de Théroigne de Méricourt. C'était une robe du musée Galliera, mais impossible de la trouver sur Internet, alors j'ai pris mon écran en photo ! Je vais la réaliser dans un coton super trouvé chez Ikea : le motif est plus dense que celui présenté, mais je pense que ce sera joli !

thumbnail_IMG_20181230_142135.jpg

thumbnail_IMG_20181230_142456.jpg

30 décembre 2018 :

J'ai pris beaucoup de temps pour réaliser le patron, en plusieurs étapes :

  1. D'abord un patron en plastique transparent provisoire, adapté en mélangeant le dos d'un patron XVIIIè et le devant d'un patron Regency, ce qui prouve bien que cette robe (les années 1790) est une parfaite transition entre ces deux époques !
  2. Ensuite j'ai fabriqué une toile à partir de ce patron, que j'ai retouchée directement sur le mannequin
  3. Enfin j'ai refait un patron final en papier plastique qui doit normalement être nickel; mais c'est toujours pareil, lorsque j'essaie sur le mannequin et pas sur moi avec le corset, ça foire toujours à un endroit ou à un autre. Cela dit, avec les liens devant ça devrait s'ajuster joliment !

DSC06563.JPG

DSC06564.JPG

DSC06567.JPG

31 décembre :

Quand j'ai cousu les pièces, j'ai monté celles du dos à l'envers !

DSC06568.JPG

Dans le bon sens c'est quand même mieux :)

DSC06569.JPG

Pour les fronces, j'ai posé du biais et des cordons blancs :

DSC06573.JPG

DSC06574.JPG

Les manches m'ont donné du travail parce que comme j'ai perdu mon patron, j'ai dû en refaire un. Il est coupé à partir de manches droites complètement retravaillées.

DSC06571.JPG

Ensuite, je les ai recopiées sur mon plastique ! Finalement, c'est une bonne chose que je l'ai perdu, ce nouveau patron est beaucoup mieux !

DSC06572.JPG

Tout tombe parfaitement comme ça :)

DSC06575.JPG

DSC06576.JPG

DSC06577.JPG

Ce caraco va aussi plutôt bien avec ma jupe de révolutionnaire !

DSC06579.JPG

1er janvier 2019 :

J'en ai cousu une dans le même tissu. Elle a des fentes pour pouvoir accéder à ma poche brodée !

DSC06578.JPG

Et voilà, mon costume est terminé ! Et il ressemble bien au modèle !

DSC06581.JPG

DSC06580.JPG

J'aime tellement ce caraco que je sens que je vais en refaire un autre prochainement^^

9 février 2019 :

J'ai décidé de porter cette robe le dernier jour de la foire du livre. Du coup, j'ai cousu un foulard blanc, un châle vert et ajouté une ceinture !

DSC06923.JPG

DSC06922.JPG

Châle 1798

Ma nouvelle période préférée question costumes est la période de transition entre la mode de la fin du XVIIIe siècle et celle du début du XIXe, et la façon dont on glisse tout doucement d'un extrême à l'autre. J'aime cette période depuis que j'ai cousu une robe caraco entrevue dans "Secrets d'Histoire", et depuis également que j'ai fait des recherches précises sur la mode de 1798 (ou An VI du calendrier républicain), période de "Incroyable Charlotte". Je trouve les recherches très chouettes à faire notamment parce que l'iconographie est rare ! C'est une période qui s'étale sur à peine cinq ans, il faut dire.

Dans mon livre des costumes d'Auguste Racinet, il y a par bonheur deux pages qui me concernent (c'est beaucoup par rapport à mes autres bouquins). J'ai donc remarqué que ces dames ne portaient pas forcément de manteau pour se tenir chaud, mais plutôt des châles, et un mélange entre les deux comme sur la gravure ci-dessous, c'est-à-dire un châle avec des manches (ou bien est-ce que c'est simplement un châle resserré par une ceinture ? C'est trop petiiiit :D !).

extrait.jpg

J'ai donc essayé de faire un châle assorti à ma robe caraco. Le seul tissu correct dans mes affaires était cette laine verte que je trouvais un peu trop sombre, mais finalement, à mesure que le châle se monte, je trouve ça plutôt joli, et surtout, ça contrebalance l'imprimé très vif de la robe.

DSC06916.JPG

J'ai coupé deux pièces allongées cousues d'un côté pour former la partie qui couvrira les épaules, puis j'ai cousu un volant tout du long. J'ai un peu merdé sur le métrage alors j'ai placé le manque de tissu au niveau du cou :

DSC06918.JPG

Maintenant, il faut que je trouve un moyen de cacher ça ainsi que l'envers du châle !

DSC06917.JPG

9 février :

J'ai oublié de préciser que je compte porter une tenue 1798 la semaine prochaine à la foire du livre, et que c'est pour ça que j'ai souhaité coudre ce châle. J'oublie d'habitude de prendre en considération le temps qu'il fait lors de mes sorties costumées, mais cette année j'ai prévu le coup ! Comme j'ai à peu près cousu toutes les robes, je vais me concentrer sur les manteaux pour cet hiver !

DSC06919.JPG

J'ai donc réglé les deux problèmes qui m'embêtaient : j'ai cousu un ruban noir sur la couture pour la cacher, et j'ai replié le bord au niveau du cou pour que ce soit plus joli. Je ne sais pas pourquoi mais avec ce châle blanc en-dessous, je trouve qu'il y a un petit côté jedi :D

DSC06920.JPG

Je l'ai ceinturé à la taille par un ruban. Je pense que ça se portait comme ça et que le côté "manches" vient juste de la façon dont il est fermé !

DSC06921.JPG

Caraco vert "Secrets d'Histoire"

5 janvier 2019 :

J'ai tellement aimé coudre ce caraco que je recommence, cette fois dans un coton vert ! J'avais vraiment pile poil de quoi le couper :

DSC06592.JPG

Je suis allée encore plus vite que pour celui à fleurs vu que je savais comment m'y prendre, et depuis ce début d'après-midi j'ai eu le temps d'acheter du matériel, de couper les pièces, de les monter et de poser le biais :

DSC06593.JPG

DSC06594.JPG

Et je suis en train de monter les manches !

DSC06595.JPG

Vu qu'après il ne me restera que les ourlets des poignets à faire, il sera terminé dans la journée :) Du coup, je suis bien mal partie pour mes résolutions costumesques de 2019, vu qu'en cinq jours j'aurais cousu deux caracos, une jupe, des gants et une ceinture :D

18h30 : voilà, c'est fini ! Je le porte sur mon corset Régence, et je trouve ça pas mal du tout !

DSC06599.JPG

(Bon évidemment, il faudra la coiffure et les accessoires pour que je ressemble à une révolutionnaire !)

L’année 2018 en costumes

L’an dernier, j’avais fait un récapitulatif de tous les costumes réalisés. C’est plutôt intéressant à analyser après coup alors je recommence !

En 2017, j’avais cousu :

  • 3 corsets,
  • 11 robes (dont 6 Régence anglaises),
  • 3 costumes pour Hervé,
  • 5 vêtements de tous les jours,
  • 8 chapeaux,
  • et un nombre conséquent d’accessoires.

J’avais également retapé ou complété 6 costumes. Ce qui fait 22 costumes neufs :)

En 2018, j’ai cousu :

  • 18 robes (dont quatre Régence anglaise)
  • 2 costumes pour Hervé
  • 2 vêtements de tous les jours
  • 7 chapeaux (dont 6 coiffes)
  • et un nombre tout aussi conséquent d’accessoires.

Ce qui fait 22 costumes neufs également !

On pourrait penser que j’exagère sur les robes, mais je n’ai cousu que des trucs que je n’avais pas déjà et que je pourrais replacer plus tard. J’ai également retapé/réutilisé beaucoup plus de costumes qu’en 2017. Si j’en crois mon planning, on passe de 6 costumes refaits à 12, et je ne compte pas ceux d’Hervé dont la garde-robe plutôt complète aura de moins en moins besoin d’ajouts ! Disons qu’il a deux tenues Renaissances, une tenue XVIIè, une tenue XVIIIè, trois tenues Régences, et plusieurs pantalons et gilets qui couvrent le XIXè et le début du XXè siècle. Avec ça, il est paré :)

Dans l’ordre chronologique, j’ai fait :

Ces trois robes Renaissance étaient prévues pour le mois de juillet.

J’ai cousu pour le XVIIè :

Pour le XVIIIè, on en trouve aussi trois, mais assez différentes :

Pour le Régency, j’ai pas mal baissé, mais j’exagère quand même avec :

Bon, il faut dire aussi que c’est une période pas trop difficile à reproduire et peu gourmande en tissu.

Pour mes conférences, j’ai fait Mary Shelley et Charlotte Brontë, pour un bal victorien, j’ai cousu une robe de bal 1860 ; pour la foire du Livre j’étais une suffragette du temps et pour Aliquam Amentis je me suis fait une robe 1910 rose puis une robe années 20 bleue et or.

Je n’ai pas réussi à tenir ma bonne résolution en ce qui concerne l’inversion vêtements du quotidien/costumes historiques, notamment parce que je passe tous les jours ou presque devant un magasin de tissu d’ameublement qui déstocke, et qu’on peut difficilement faire du quotidien avec ça :)

Sinon globalement, j’ai plutôt baissé en projets, et j’ai surtout baissé le nombre de costumes « pour le plaisir », c’est-à-dire réalisés sans occasion spéciale. Il n’y a que les dernières robes Regency dedans, tous les autres étaient pour des événements précis.

J’ai également divisé mon budget fournitures par deux, et j’apprends enfin à utiliser ce que j’ai :)

2019 sera une années très riche en nombre de costumes à porter, notamment parce que j’ai créé un cercle (dont je parlerai plus tard), mais pas riche en nombre de créations à produire : j’arrive de mieux en mieux à réutiliser ce que j’ai !

Mes bonnes résolutions seront de continuer à respecter mon billet sur le féminisme et le costume historique, (j'y suis déjà bien parvenue avec la création du Cercle des Costumes disparates) et de diviser le budget tissus par deux !

Bergère fantaisiste du XVIIIè siècle

Cette année, à l'occasion de mon anniversaire, j'ai invité mes proches à se costumer XVIIIè au château de Seneffe. Pour ne pas mourir de chaud j'ai prévu un costume de bergère, mais de fantaisie, à la manière des aristos qui se costumaient eux-même en dieux ou en nymphes sur les portraits de cour.

31 juillet 2018 :

J'ai commencé par un corset coupé dans trois tissus différents. D'abord une indienne offerte par une amie, et dont il me restait un petit coupon, ensuite un coton blanc au milieu, et un tissu d'ameublement très Pompadour :) Il sera donc réversible ! Le patron est modifié d'après le dernier corset XVIIIè que j'ai réalisé. Après l'avoir porté toute une journée, je savais ce qui était inconfortable... tout particulièrement les baleines qui me rentraient dans les hanches !

Le côté indienne :

DSC05765.JPG

Le coton et le tissu "recto" :

DSC05768.JPG

La pose des baleines :

DSC05768.JPG

Elles sont tracés dans un stylo bleu qui disparaît sous la chaleur du fer, très pratique ! Et enfin pour ce soir, la pose du biais :

DSC05769.JPG

C'est le plus long, parce que ça je le fais à la main !

3 août :

J'ai terminé de poser le biais puis les œillets. Lacé sur moi c'est bien mieux que sur mon mannequin !

DSC05770.JPG

Ensuite j'ai cousu un jupon et comme d'habitude ce qui m'a pris le plus de temps est la pose des volants, mais ça rend bien !

DSC05771.JPG

DSC05772.JPG

La chemise est en fine mousseline beige avec des volants de dentelle et des manches amples pour du volume. Malheureusement je n'avais pas assez de tissu, alors elle m'arrive à la taille au lieu de sous les genoux.

DSC05774.JPG

J'ai cousu des sortes de porte-jarretelles dans le même tissu que la jupe du dessus, avec des rubans roses. J'aurai utilisé cette soie jusqu'au dernier centimètre !

Des noeuds roses partout, pour nouer le corset, remonter la jupe, décorer mes chaussures ! Voilà, c'est le costume le plus mignon et cucul que j'ai réalisé depuis longtemps :)

DSC05777.JPG

Maintenant il me reste à réfléchir sur la coiffure. Je ne sais pas ce que je veux, mais je sais ce que je ne veux pas : pas de poudre, pas de rouleaux sur les côtés (je n'y arrive pas bien) et pas de grosse choucroute. Peut-être des fleurs, ou un chapeau.

7 août :

J'ai fait un chapeau finalement ! Un chapeau plat à la "bergère" justement, très Vigée-lebrun :)

Pour ça j'ai pris un chapeau à 2 euros trouvé chez H&M :

DSC05778.JPG

J'ai coupé la calotte et l'ai abaissé de quatre centimètres :

DSC05779.JPG

Puis j'ai collé du ruban, une petite abeille et une pivoine en tissu trouvée chez Ikea :

DSC05780.JPG

Et voilà l'affaire !

DSC05783.JPG

Robe à l'anglaise rayée

10 février 2018 :

Il y a de ça des années (plus de dix ans puisque l'article n'est pas sur mon blog) j'avais cousu une robe à l'anglaise que j'aime beaucoup, dans un tissu offert par ma maman. Quand j'ai pas mal grandi depuis ;) elle ne me va plus, mais je souhaitais la porter de nouveau. Hier, j'ai eu une idée pour l'agrandir: il suffisait de couper devant pour mettre une pièce d'estomac ! J'ai trouvé dans mes tissus une jolie soie offerte par une amie dans laquelle je vais faire un jupon et une pièce d'estomac brodée :

Montage_robe.jpg

Par contre les manches étaient vraiment trop serrées, et j'ai mis longtemps (plus un post sur facebook) pour trouver la solution. En fait, quand j'ai coupé le devant, ça m'a donné deux triangles que j'ai ajoutés sous le bras. A gauche, la pièce retaillée et à droite telle qu'elle est sortie des ciseaux :

DSC04460.JPG

Ensuite, comme j'ai doublé les manches parce que le tissu brodé accroche, j'ai décidé de refaire également la doublure initiale, qui n'était même pas entière, il manquait l'arrière de la bretelle !

DSC04461.JPG

Je l'ai fait d'une seule pièce pour que ce soit plus simple. En démontant l'ancienne doublure, je me suis rendue contente que j'avais vraiment monté les plis de la jupe n'importe comment ! Je travaillais très mal, au début. Et dire que je me souviens être fière à l'époque d'avoir fait une doublure... Maintenant j'en fait tout le temps et elles sont bien plus réussies !

DSC04462.JPG

En retaillant le tissu pour la jupe, j'ai pu couper deux bandes que j'ai posées devant : ces quatre centimètres de chaque côté arrangent un autre problème: le décolleté trop profond sur les côtés qui laissait voir les attaches de mon corset !

11 février :

Aujourd'hui, un peu malade, j'ai profité de rester à la maison pour coudre toute la journée devant la télé :) J'ai pas mal avancé sur ma robe, mais ça se voit pas parce que j'ai fait la majeure partie du boulot à la main !

J'ai commencé une pièce d'estomac (sur l'épisode de Secrets d'Histoire "les femmes de la Révolution"), finalement elle est verte et pas rose, parce que le tissu me semblait trop fragile pour être brodé. J'ai trouvé un modèle qui me plaisait bien dans les pré-enregistrés de ma brodeuse et j'ai choisi des couleurs adaptées :

DSC04463.JPG

J'ai taillé la pièce en triangle, puis lui ai ajouté des cordons dorés cousus point par point :

DSC04465.JPG

J'ai aussi cousu des rubans sur les côtés, puis deux galons de dentelle rehaussés par un sequin et une perle placés un rond sur deux :

DSC04467.JPG

Là sur le mannequin, c'est moyen, mais sur moi avec le corset, tout s'ajuste parfaitement bien et c'est vraiment beau ! Ensuite, j'ai démonté et remonté la jupe correctement, et c'est peut-être l'épinglage qui a été la partie la plus longue. Maintenant, au lieu de n'importe quoi, j'ai de beaux plis réguliers avec la bande verte sur le dessus ! Pour les plis, les rayures c'est très pratique^^

Puis (là c'était "La du Barry, coup de foudre à Versailles" histoire de rester dans la même période de costumes) j'ai retaillé les devants et posé une nouvelle doublure: seule la moitié est cousue pour l'instant !

DSC04468.JPG

30 juin 2018 :

Avec le déménagement, j'ai laissé tomber cette robe, mais il y a deux semaines nous avons été invités à une journée XVIIIè, alors je l'ai reprise ! Il ne me restait pas tant de boulot que ça :)

Il restait à faire toutes les finitions et les ourlets, ainsi qu'une jupe. Je l'ai cousue en deux panneaux pour pouvoir pratiquer des ouvertures dedans. Ces ouvertures donnent sur les paniers, ce qui me servent de poches !

DSC04974.JPG

Et voilà ! Sur moi ça rend mieux, parce que j'ai le bon corset en-dessous !

DSC04973.JPG

2 juillet 2018 :

Et voilà les photos de moi dedans !

DSC04990.JPG

DSC05013.JPG

DSC05026.JPG

DSC05040.JPG

Journée "Grand siècle" à Vaux-le-Vicomte 2018

DSC04862.JPG

4 juin 2018 :

DSC04850.JPG

Hier a eu lieu la journée "Grand Siècle" à Vaux-le-Vicomte. C'était la cinquième fois pour Falang, la quatrième pour moi, la troisième pour Hervé, et la première pour Morgane ! Nous étions en révolutionnaires, histoire de mettre un peu de bazar au sein de ce rassemblement d'emperruqués :) L'idée est née directement l'an dernier, à la suite de notre mésaventure aux présélections du concours de costumes. Je ne sais pas pourquoi il y a, chaque année, une majorité de gens costumés en XVIIIè plutôt qu'en XVIIè, mais du coup, nous n'étions pas déplacés.

DSC04912.JPG

                    (A l'assaut du château !)

Le système du concours de costumes a changé cette année : peut-être ont-ils écouté nos revendications de l'an dernier, toujours est-il que pour être présélectionné, nous devions recevoir des tickets distribués à l'entrée. Avec un minimum de 15, nous pouvions participer au défilé. A nous quatre, nous en avons reçu 49 ! Assez pour que trois d'entre nous participent ! Mais comme nous devions partir tôt, nous n'y sommes pas allés. De toute façon, nous aurions voulu défiler en groupe : tous les quatre ou pas du tout !

DSC04958.JPG

Hervé, à lui seul, a eu les 15 tickets requis (meilleur costume masculin) ! Moi, on m'en a donné une dizaine aussi en mains propres, mais ils étaient mélangés en "meilleur costume féminin" et "meilleur costume fantaisie". Les autres filles ont eu à peu près la même chose.

DSC04872.JPG

Excepté le défilé et les spectacles d'escrime, Morgane a fait à peu près tout ce qui est chouette lors de cette journée : la promenade dans les jardins jusqu'à la colonne d'Hercule (on a même trempé nos pieds dans la cascade^^), les pauses-photos, la visite du château, le pique-nique sous les arbres (nous, on a découvert cette zone seulement cette année), les compliments des enfants, le spectacle de danse Baroque !

DSC04887.JPG

Elle a eu droit aussi aux coups de soleil et aux remarques désagréables (on a même été hués !), mais comme c'était son anniversaire (on le saura ;) ) c'était une belle journée pour elle^^

DSC04901.JPG

DSC04905.JPG

    (On a bien mérité une récompense après cette montée :D )

Depuis quatre ans maintenant que je viens, c'était aussi ma meilleure édition : je m'étais parée pour les coups de soleil et les remarques, j'avais un costume (relativement) confortable, et surtout, on s'est super bien marrés !

DSC04934.JPG

(LE spot pour se faire prendre en photo et récolter des tickets !^^)

Beaucoup de gens nous ont pris en photo (l'effet de groupe jouait beaucoup), mais comme je ne suis plus sur Facebook, c'est Falang qui ira à la pêche^^ Je les montrerai dès que je les aurai ! Là, ce sont les nôtres et Hervé n'est pas souvent dessus car c'est lui qui les prenait !

DSC04953.JPG

5 juin 2018 :

Sur place, il y avait six grands cadres pour se faire prendre en photos comme des tableaux vivants. Sur Facebook jusqu'au 11 il y a un concours où l'on peut gagner des entrées si l'on récolte suffisamment de "like". Nous concourrons dans trois des six catégories : si jamais ça vous dit de voter pour nous, c'est sur la page du château de Vaux-le-Vicomte !

IMG-20180604-WA0004.jpg

IMG-20180604-WA0002.jpg

IMG-20180604-WA0001.jpg

Une révolutionnaire !

Pour la journée "grand siècle" de Vaux-le-Vicomte, je m'y prends un peu à l'avance, car on m'a prêté un patron que je dois rendre assez vite. C'est ce simplicity qui est assez bien fichu !

091e33c8ef1fc2305163d94d057b0080.jpg

J'ai réalisé cet après-midi le faux-cul et, fidèle à mes bonnes résolutions de 2017, je l'ai coupé dans un reste de tissu de ma dernière chemise 1900, histoire de ne pas acheter de coton blanc.

C'était plutôt simple et rapide à faire !

7 janvier 2017 :

Les deux pièces du patron :

DSC04257.JPG

Le volant :

DSC04258.JPG

C'est ce qui m'a pris le plus de temps. Mais c'était agréable à coudre ! Et voilà le "pouf" terminé ! Avec deux liens pour l'attacher et rempli de ouate d'un vieil oreiller !

DSC04260.JPG

Je crois que je l'ai trop bourré^^ Il me paraît énorme ! Mais on verra bien une fois sur moi et avec le costume : je pourrais toujours enlever un peu de rembourrage. En tous cas, avec un bête tissu par dessus, ça rend pas mal !

DSC04259.JPG

8 mai :

Quatre mois plus tard.

Depuis la journée Grand Siècle à Vaux-le-Vicomte l'an dernier, on a donc eu l'idée avec Falang, Gasparde et Hervé de faire des révolutionnaires pour mettre un peu le bazar dans cette journée trop sage. J'ai constitué une banque d'images pour aider tout le monde à trouver de l'inspiration : moi je serai une fille du peuple vêtue le plus léger possible pour ne pas mourir de chaud, avec un bonnet pour me protéger un peu du soleil.

J'ai depuis des semaines constitué petit à petit les pièces de ce costume, et j'avoue que je ne les ai pas vraiment réunies dans cet article : ce sera réparé. Ce matin, mon amie Morgane qui s'est ajoutée à notre groupe (entre temps Gasparde s'est désistée) est venue chez moi pour que je l'aide avec son costume. En fait, j'avais déjà commencé la toile d'un bustier à basques que j'ai amélioré en l'essayant sur elle : par chance, on fait à peu près la même taille ! Du coup, on aura toutes les deux, et sans le faire exprès, le même haut puisqu'on a choisi la même couleur bleu pâle !

Voilà les photos qui datent de janvier dernier :

DSC04264.JPG

DSC04265.JPG

Depuis j'ai ajouté des basques, et pu retoucher sur elle la forme de l'emmanchure ainsi que du décolleté. J'avais aussi fait une jupe en deux rectangles attachés par des cordons pour ménager des trous dans les poches. Comme c'est super chiant à attacher, je pense que je vais mettre des boutons à la place, ou juste des épingles.

DSC04261.JPG

DSC04263.JPG

Aujourd'hui, j'ai donné les pièces rayées fines qui serviront de doublure au bustier de Morgane, et moi j'ai coupé les miennes dans le même tissu que la jupe :

DSC04739.JPG

En discutant avec elle on a pensé que finalement ce serait mieux si je portais le corset "Tudor" en dessous, il est plus confortable. En plus s'il fait chaud, je pourrais limite ne porter que ça sur ma chemise ! Avec le petit bonnet que j'ai cousu, je trouve que ça a déjà de l'allure !

DSC04738.JPG

9 mai :

Ce matin j'ai cousu toutes les pièces de la face bleue :

DSC04740.JPG

Au départ, je voulais faire une doublure dans le même tissu que la jupe, histoire que ce haut soit réversible, mais les pièces se sont agrandies avec le repassage. Comme en plus ce tissu-là est très épais, Hervé m'a suggéré de plutôt coudre une doublure en fin coton blanc, ce que j'ai fait :

DSC04741.JPG

La silhouette du mannequin est plus large que la mienne d'à peu près dix cm de tour de taille. Comme je trouve déjà ça joli comme ça, ça ne pourra être que mieux sur moi !

10 mai :

J'avais cousu deux petits bonnets pendant le BIFFF, j'en ai donné un à Morgane et gardé l'autre. Le mien est blanc : j'ai repassé les plis, puis ajouté un gros nœud dans le même tissu que le pierrot :

DSC04742.JPG

11 mai :

Après avoir presque terminé la veste bleue, je l'ai essayée et me suis rendue compte qu'elle était trop petite. J'ai envisagé plusieurs solutions pour l'améliorer, mais comme la meilleure est que je refasse les manches et que je n'ai pas trop le temps, finalement je ne la mettrais pas du tout ! Je trouve qu'avec tout ce que j'ai déjà, c'est pas trop mal, et en plus j'aurai moins chaud. J'ai fait un tablier bleu pour équilibrer les couleurs (sur la photo, il est peint avec photoshop, parce que je l'ai cousu qu'hier soir^^)

tablier_bleu.jpg

Je vais ce matin coudre des petites cocardes pour mes chaussures, parce que je veux absolument des mules comme ça :D :

mule_tricolore.jpg

Je n'ai trouvé que des ballerines plates, mais ça fera l'affaire^^

"Secrets d'Histoire" commence à me taper sur les nerfs

Je suis l'émission "Secrets d'Histoire" depuis bien cinq ans, j'ai enregistré tous les épisodes et j'attends toujours impatiemment les inédits. J'ai même téléchargé les toutes premières émissions qui n'étaient pas dans le même format (que je préfère d'ailleurs, je vais revenir dessus). Hier, j'ai regardé le dernier épisode sur Joséphine, et je l'ai trouvé quand même particulièrement superficiel. Ils nous avaient déjà fait le coup avec la reine Margot, mais pas à ce point : là, on n'a eu droit qu'à "les robes de Joséphine, les bijoux de Joséphine, les chaussures de Joséphine..."

Mais qu'est-ce qu'elle a fait, cette nana, à part se marier avec le bon type au bon moment ? Elle n'avait même pas le moindre talent ! Quand ils ont fait l'émission sur la marquise de Sévigné, même s'il s'agit là aussi d'une femme qui s'est donné la peine de naître et rien de plus, il y avait au moins les justifications de savoir qu'elle était un écrivain talentueux (même si elle ne le savait même pas...) et qu'il n'y a pas beaucoup d'émission sur cette période. Tandis que là, on en est quand même à la septième émission sur Napoléon et son entourage. Il ne faut pas exagérer : j'ai beau aimer cette période, j'aime pas ce type.

Après m'être énervée intérieurement, j'ai commencé à faire le compte : sur les douze émissions enregistrées sur Proximus (les deux dernières saisons et quelques rediffusions), seules quatre ne sont pas consacrées à des aristocrates : celles sur la comtesse du Barry et sur Désirée Clary (mais ces femmes ne sont connues que parce qu'elles ont obtenu rang et titres par mariage), celle sur les femmes de la Révolution (mais qui est coupée en quatre) et celle sur Michel-Ange. Grosso modo, il ne reste qu'une seule émission sur quelqu'un qui est devenu célèbre uniquement grâce à ses talents.

Alors quoi, n'y a-t-il pas suffisamment de personnages intéressants à traiter ? OK, ils ont déjà parlé de Molière (deux fois), de Victor Hugo, de Mozart (deux fois aussi), d'Agatha Christie et de quelques autres figures majeures, mais si on les retire, il reste quand même beaucoup de vies à mes yeux plus fascinantes que celles de toutes ces godiches nées avec une cuillère dans la bouche. Inventeurs, sculpteurs, hommes et femmes politiques, comédiens et artistes, le choix est vaste ! Moi je rêve d'une émission sur Olympe de Gouges en ENTIER, sur Jane Austen, sur Méliès, sur Shakespeare, Émile Zola, Rodin et Claudel, sur Worth, sur Berthe Morisot ! Admettons qu'ils ne recherchent que des figures qui permettent de montrer de belles demeures, ce serait toujours possible. Stéphane Bern a dit : "je suis persuadé que ce qui rend l’histoire accessible, c’est que vous retrouvez les passions humaines, l’amour, le sexe, le pouvoir et l’argent. Les gens ont besoin de s’identifier." Moi, je m'identifie davantage à Jane Austen qu'à la reine Christine de Suède et amour, sexe, pouvoir et argent sont toujours présents dans la vie des gens, qu'ils soient nobles ou non.

De plus, avec le temps, je trouve que le format s'appauvrit et qu'il ne reste plus beaucoup de substance. Dans les premières saisons, les émissions n'étaient pas des portraits mais des enquêtes, menées avec des historiens et des spécialistes sur le plateau, qui débattaient sur une question passionnante. Maintenant, les spécialistes ne sont là que pour faire "crédible" et ne débattent de rien du tout, Stéphane Bern se contente de déambuler dans les couloirs et d'ouvrir des tiroirs, et même les images de "remplissage" deviennent nazes. Au début, ils mettaient des extraits de films au milieu des œuvres d'art ou cartes d'époque. Petit à petit, ils sont venus à insérer aussi des reconstitutions muettes : ça se comprenait pour des émissions comme celle sur Aliénor d'Aquitaine, sur laquelle il n'y a pas beaucoup de fictions. Mais dans le dernier épisode, il n'y a plus d'extraits de film, uniquement ces reconstitutions et en plus elles sont toutes pourries : l'actrice qui interprète Joséphine joue comme une patate, les costumes sont moches et pas historiques (dans l'émission sur Désirée Clary, elle coiffait sa perruque, tout de même !) et j'ai pu voir un prêtre à lunettes modernes ainsi qu'un révolutionnaire qui se marrait en attaquant le château :D ! Ils ont pourtant le budget pour ça, et je suis persuadée que ces reconstit' leur coûtent plus cher que les droits des films !

Je ne sais pas pourquoi cette émission devient comme ça : à croire qu'il n'y a plus que des nanas superficielles qui la regardent ? J'aime les belles choses, les robes et les bijoux, mais par pitié, qu'ils ne mettent pas seulement ça... J'aimerais mieux qu'ils reviennent à leur premier format, mais je crois plutôt qu'à la prochaine émission, on va avoir droit à une huitième émission sur Sissi ou Louis II de Bavière.

En attendant, moi, je peaufine mon synopsis de "Histoires secrètes", parce que bon, ils donnent matière à se moquer d'eux, ce serait dommage de se priver, hé hé ;D