Pour visiter (en costumes comme il se doit) le mémorial de Waterloo, je me suis dit qu'il me fallait un costume simple et original à la fois. Et comme, fidèle à mes résolutions, je n'ai pas envie de jouer tout le temps les aristos, j'ai pensé qu'une cantinière serait sympa ! J'ai trouvé quelques dessins qui esquissent une silhouette, et je vais les mêler à ma sauce pour créer mon costume :

bb627fe15d4ce29e4c0ada18d5d252bd.jpg

hussard_et_vivandiere.jpg

3c45d29fb6fc15caa2b95f6d37f577df.jpg

Avant de présenter le costume, je vais faire une toute petite parenthèse sur le 400è billet 'Féminisme et costumes historiques". Mes résolutions sont toujours les mêmes, et je suis heureuse parce qu'en le relisant pour rédiger cet article, je me rends compte qu'une des solutions pour respecter les-dites résolutions avait été relevée haut-la-main ! En effet, début 2019, j'ai créé mon propre groupe autour du costume ! Et c'est même mieux que de la reconstitution historique pure et dure, parce que chaque mois le thème change. Le CDCD (Cercle des Costumes Disparates) me permet d'utiliser tous mes costumes, de visiter des endroits sympas ou de faire des choses que je n'ai jamais l'occasion de faire au quotidien, et surtout de rencontrer des gens super. Avec nous, le costume est vivant, en action et non pas en représentation, nous créons des liens, nous vivons des bouts d'Histoire sans nous prendre la tête ! Le mot d'ordre est "Amusement", et il n'y a pas les soucis que j'évoque justement dans les autres groupes que j'ai fréquentés. Ce cercle marche si bien que je vais en faire une association, mais ça, c'est quand je surmonterai mon aversion pour l'administration :D (Promis, cet été !)

7 juillet 2020 :

J'ai commencé par la robe dont j'ai déjà parlé ici car elle se combine avec une robe du dessus pour créer un autre costume.

Elle est en coton léger, plutôt courte pour marcher, avec des manches simples et des élastiques pour la fermer :

DSC00096.JPG

Puis j'ai fait un tablier, à rayures c'est plus sympa, et dans un coton Ikea également !

DSC00097.JPG

Il s'épingle à la poitrine et a des poches pour être pratique :) Comme ça, pas besoin de réticule que les cantinières n'avaient pas ! Je n'ai pas la moindre preuve, mais je suis sûre qu'elles avaient des poches.

Trois indices : d'abord, il y en a dans certains des dessins que j'ai trouvés, et même s'ils sont plus tardifs visiblement, je ne vois pas pourquoi il y aurait erreur sur ce détail. Ensuite, pour marcher et suivre l'armée, un réticule c'est chiant, on sait pas où le foutre ni comment le porter, ça s'accroche partout, le cordon s'enroule autour de la main... (On sent le vécu^^), et enfin, les costumes des femmes sont calqués sur ceux des hommes qui eux avaient des poches !

16 juillet :

Le chapeau a été une étape difficile. Ce que je n'aime pas trop avec la paille c'est qu'on ne voit à quoi ressemble vraiment la forme qu'une fois que tout est cousu ! (Un peu comme avec les corsets). Du coup, bien que j'ai essayé tant bien que mal la visière une bonne dizaine de fois, la capote est légèrement trop resserrée à mon goût, surtout par rapport au modèle (image n°2). Au moins, ça me protégera bien du soleil !

DSC00107.JPG

J'ai commencé par le fond que j'ai monté à la main. Pour la partie visière, j'ai dessiné un gabarit en papier sur lequel j'ai épinglé les bandes de paille, que j'ai directement cousues dessus !

DSC00108.JPG

J'aurais dû penser à ne pas scotcher ce gabarit, parce que retiré le papier collant au niveau des coutures m'a pris un temps fou !

J'ai cousu ensemble ces deux parties, puis j'ai bordé le chapeau d'un rang de paille pour les finitions, et pour ne pas que ça me pique !

DSC00109.JPG

Puis je les ai décorées :

DSC00110.JPG