Mercredi 18 mars :

Encore une fois je me réveille super tôt, et encore une fois il fait super beau ! C’est ma maman qui me téléphone, en fait : elle se remet à notre projet d’album pour enfants, forcément, comme moi, elle a du temps ! Elle me complimente sur mes cheveux et nous discutons un peu, notamment du fait que la Belgique passe au confinement à partir de ce midi…

Bizarrement, je suis moins stressée que ces deux derniers jours, parce qu’au moins, je sais sur quel pied danser !

Je vais dans la rue commerçante à côté chercher mes chaussures, qui sont enfin terminées. En passant, je fais une razzia de fils, de rubans et de perles au Veritas qui ferme dans quelques heures. Je ne suis pas la seule, visiblement, tout le monde a décidé d’en profiter pour coudre et tricoter ! Les vendeuses sont très gentilles, nous nous souhaitons mutuellement bon courage.

La file pour le Delhaize s’étend jusque devant la poste : les gens sont dingues ! On leur répète pourtant qu’il n’y aura pas de rationnement, mais non. Je passe mon tour. Le déodorant attendra un peu ! De toute façon, si je pue, personne d’autre que monsieur ne le sentira :P

Mais dans ce climat d’apocalypse, il y a tout de même de jolies choses : le fleuriste a placé un panneau « Servez-vous » devant sa porte, et personne ne se fait prier ! Je ramasse de quoi composer un joli bouquet un peu sauvage, et je rentre chez moi. Voilà, je crois que je ne sortirais plus trop, excepté pour aller au parc : j’ai besoin de marcher ! Dans les prochains jours, c’est H., qui travaille encore (la bibliothèque est très en retard sur le télétravail…) qui fera les courses. Ensuite, on verra…

En rentrant le soir, mon amoureux passe faire quelques courses, et me dit qu’il n’y a personne au Delhaize, qu’il n’a même pas eu besoin de faire la file ! J’en étais sûre ! Les prochains jours, on ira faire les courses le soir avant la fermeture, comme d’habitude. Sinon, un collègue lui a installé une connexion sur V-Smart pour qu’il puisse bosser à la maison. Normalement, à partir de demain, il est en télé-travail ! On verra bien comment ça va se passer.