5 octobre 2017 :

Hier soir a eu lieu la première des trois conférences du cycle Jane Austen que je vais donner ce mois-ci à la bibliothèque. J'ai, personnellement, trouvé cette première expérience à la limite de la catastrophe (je ne suis pas sûre que ça a été le cas pour le public) et je n'avais pas autant stressé depuis ... je ne me rappelle plus^^. Je pensais que ce serait plus cool qu'à la fac étant donné que les gens n'étaient pas forcés d'être là ni ne me jugeraient... En fait j'étais tellement à fleur de peau et à bout de souffle que je suis allée très vite, et que cette conférence devant durer 1h-1h30 a fait moins de 45 min, et que je suis passée sur la moitié des trucs que j'avais prévu de développer. En plus de ça, dès avant que ça commence, une dame au premier rang a râlé parce que je n'avais pas de micro et ne parlais pas assez fort, du coup je me suis trouvée complètement déstabilisée : ce faux départ aura eu ma peau :P Heureusement, à la fin, quelques personnes sont venues me trouver et pour le coup c'était vraiment mieux: parler avec des gens de ce que j'aime c'est beaucoup plus facile que de faire un exposé derrière ma table, comme si j'étais en sixième... Le pire c'est que c'était selon moi ma conférence la plus facile (les adaptations) alors du coup j'ai encore plus peur pour celle de mardi prochain, qui parlera du féminisme. C'est un sujet vraiment plus sensible et je ne sais pas si j'arriverais à intégrer tous les éléments à améliorer et de surcroît parler plus calmement et sans me laisser déstabiliser... On verra bien.

11 octobre :

Hier soir, deuxième conférence, et ça n'avait vraiment rien à voir avec la première. La différence principale était que j'étais beaucoup moins stressée, grâce à plusieurs petites techniques, et que du coup, une fois dans le feu de l'action, j'ai réussi à dire tout ce que je souhaitais, et avec enthousiasme en plus ! Le sujet (le féminisme) me paraissait pourtant beaucoup plus casse-gueule que le premier (les adaptations), et pourtant le public était super intéressé et a davantage participé. J'ai eu droit à une vingtaine de minutes de questions, et il paraît que c'est beaucoup plus que les conférences habituelles. J'ai réussi à tenir donc 1h20 (questions comprises), et même à parler avec le micro à la main ! Je pensais que ça me déstabiliserais et en fait ça m'a plutôt aidée, parce que je pouvais parler lentement et doucement, et respirer entre deux phrases en éloignant le micro de ma bouche :D Pour commencer, je n'ai pas fait l'erreur de mercredi dernier : j'ai accueilli les gens un par un à la porte et créer un petit lien m'a aidée à ne pas avoir l'impression de plonger dans la fosse aux lions puisque je connaissais tous leurs visages :D Mais le mieux a été à la fin, quand la plupart sont venus discuter avec moi. Du coup, je suis plutôt impatiente d'être à la troisième et dernière, même si là encore, il va falloir trouver de quoi parler. Mais comme c'est dans deux semaines, j'ai largement le temps de la peaufiner !

17 octobre :

Jeudi soir dernier, on m'a appelée parce que la conférencière qui devait parler de la mode lors du colloque des Riches-Claires était malade, et qu'on m'a proposé de la remplacer pour le samedi suivant ! J'avais le choix entre refuser, refaire la conférence sur le féminisme ou bien reprendre son sujet... Et j'ai choisi l'option la plus casse-gueule, à savoir reprendre le sujet sur la mode :D Je me suis dit que je ne perdais rien à essayer parce qu'on m'excuserait de n'avoir pas eu beaucoup de temps, et que je connaissais si bien mon sujet que ça devrait bien se passer. Et en effet ! J'ai réussi à écrire mon texte, faire un diaporama et même préparer une présentation ! Pour le jour J, je me suis costumée, histoire de pouvoir montrer une tenue supplémentaire ; sur la scène (oui, c'était une scène de théâtre, la trouille), il y avait donc un projecteur et trois mannequins : un vêtu d'une tenue de bal homme, un d'une tenue de bal femme, et le dernier en dessous féminins pour pouvoir montrer l'épinglage de ma robe à fleurs. Je me suis pas mal amusée à faire ça (très stressée aussi^^) et je pense que ça a plu au public. Ce qui est chouette, c'est que ma conférence sur la mode prévue pour le festival Jane Austen est déjà prête du coup, et que je n'ai qu'à l'améliorer !