15 juillet 2016 :

Depuis longtemps, l'idée d'un tatouage germait dans ma tête, et depuis plusieurs années il a vraiment pris forme. Tout d'abord l’imprécision de mon idée quant au dessin final, et enfin le manque d'argent, avaient repoussé ce projet. Mais dernièrement, j'ai touché pas mal de sous pour un contrat chez Bragelonne (une trilogie de fantasy, youpiiii :D (j'en parlerai dans un autre billet)) et j'ai enfin décidé de ce que je voulais, alors après quelques semaines de rendez-vous et de réflexions, je suis passée sous l'aiguille cet après-midi !

C'est donc une guirlande de fleurs que j'arbore sur le bras gauche, et chacune d'entre elles représente un roman que j'ai publié. Ce sera un tatouage évolutif, car à chaque nouveau roman, j'en ajouterai une !

Le dessin de base est un montage que j'avais réalisé:

tatouage.jpg

J'avais mis des fleurs de lisianthus avec des feuilles de liseron, et Christopher, mon tatoueur, m'a proposé cette réinterprétation :

13689666_10207305548177273_676391816_n.jpg

Ces fleurs sont un mélange entre des roses et des lisianthus, mes fleurs préférées. Quant au feuillage, lui, il mélange feuilles de rosier et feuilles de liserons, stylisées en petits cœurs. Elles symbolisent pour moi tout à la fois l'ambition, la persévérance, et la passion (pas forcément amoureuse, mais aussi créatrice). Les feuilles qui foisonnent sont comme autant de représentations de mes idées qui vont un peu dans tout les sens ! Je souhaitais un tatouage "non fini" qui puisse partir dans toutes les directions, et c'est parfait ici !

Sur le coup, j'ai eu très peur en voyant le croquis, parce que j'avais expressément dit à Christopher que je ne voulais surtout pas de contours noirs, qu'il fallait que ça ressemble à une aquarelle dans un vieil herbier. Mais il m'a rassurée : ces lignes noires étaient juste ses lignes de référence... Ouf ! J'ai quand même passé toute une nuit à angoisser, à me dire qu'il n'avait finalement rien compris et que j'allais devoir batailler pour avoir mon tatouage parfait... J'ai angoissé pour rien parce qu'il n'avait pas oublié du tout, et qu'au contraire, c'est le seul des tatoueurs que j'ai rencontrés à avoir cerné mes attentes. Lui aussi aime le steampunk et l'Art nouveau, entre autres, alors c'était parfait ! Avec des tableaux de Mucha dans son antre, je n'avais pas à avoir peur^^

Mon amoureux était avec moi et a pris des photos, alors je peux faire un petit reportage ! Après une petite discussion pour être sûrs de l'emplacement et autres détails, Christopher a commencé par décalquer le motif sur mon bras.

DSC00402.JPG

Ensuite il a dessiné les lignes principales: mauves pour les roses, vertes pour les feuilles. Au début, je trouvais ce mauve trop ... mauve. Oui bon :P Mais c'est vrai que faire les lignes en saumon aurait été débile, on aurait rien vu, tandis que là, de loin, ça fait bien ! Je m'étais préparée à une douleur phénoménale, et au final, ce n'était pas du tout le cas. La douleur que je connais qui s'en approche le plus, c'est quand je me faisais les jambes à l'épilateur électrique: OK ça fait mal, mais c'est pas non plus insupportable. (Ceci dit je suis retournée au rasoir... quand j'y pense^^) Et comme je discutais avec mon amoureux, je n'y ai très vite plus pensé. Le tatoueur m'a dit qu'il voulait tout le temps des clients comme moi, parce que j'ai une peau très blanche et de la bonne épaisseur, et que j'étais super zen. Selon lui, d'habitude, la plupart des gens, surtout pour leur premier tatouage, ont super mal et le supportent pas aussi bien. En même temps, moi, quand le médecin me fait une prise de sang, je regarde parce que je suis curieuse :P

DSC00406.JPG

DSC00408.JPG

Voilà les lignes terminées ! Déjà à ce stade je trouvais ça très beau :)

DSC00411.JPG

Là, les deux roses du bas sont coloriées ! Christopher a commencé par là parce que la clavicule est un endroit plus douloureux à tatouer. Il m'avait prévenue que la couleur serait plus douloureuse que les lignes, mais là encore, j'ai pas vraiment senti la différence !

DSC00415.JPG

Et enfin, le tatouage terminé! Comme je l'ai dit on ne voit pas vraiment que les lignes sont mauves :) Bon on ne voit pas non plus très bien le blanc qu'il a mis pour faire les lumières, parce que j'ai encore la peau toute rouge; faut dire que j'y ai passé trois heures ! A la fin j'avoue que je commençais à en avoir marre. J'avais très mal aux jambes et au dos sur son fauteuil, et j'avais la sensation d'un coup de soleil sur mon bras: chaque fois qu'il passait le petit chiffon pour enlever l'encre, ça me cuisait sévère!

DSC00417.JPG

J'ai passé la nuit sous cellophane, emballée comme un jambon, et je dois encore garder ce truc toute la journée. Mais ça va, et en plus Hervé s'occupe de moi comme si j'étais une princesse. Je me dis même que s'il n'avait pas été là pour me tenir la main durant ces trois heures et me faire rire avec ses blagues, ça n'aurait pas été aussi drôle !

Quand mon tatouage sera cicatrisé je ferai des photos un peu plus artistiques.

Et maintenant, j'ai un gros problème... C'est que je veux refaire le même tatouage en symétrie sur l'épaule droite, sauf que je n'ai pas encore publié les cinq romans que cela représenterait !