11027941_925376320838308_5961076820869033874_n.jpg

Je tente un compte-rendu de ma première fois à Vaux-le-Vicomte, mais je vous préviens que ce n'est pas un exercice que j'aime, et que ça va être décousu et mal écrit^^

Cela faisait très longtemps que je rêvais d'aller à la Journée Grand Siècle de Vaux-le-Vicomte, mais ces dernières années elle tombait tout le temps pendant les Imaginales et à choisir, je préfère un salon littéraire :) (Oui je suis vénale, je pense d'abord à ma carrière^^). Mais la semaine dernière ma copine Émilie, que je connais depuis presque dix ans maintenant, est venue passer un week-end chez moi et m'a dit qu'elle allait à Vaux le 21. Quoi, Quoiii? Comment ça, j'allais le louper cette année encore? Ah mais non :D ! Comme j'avais un peu de sous j'ai sauté sur l'occasion et me suis greffée à la journée ! Normalement, le thème du concours de costumes était "XVII è" et je n'avais pas grand-chose sous la main. Comme Émilie avait prévu une robe XVIII è, j'en ai profité pour sortir ma robe à fleurs rose cousue l'an dernier mais que je n'ai encore jamais pu porter ! Voilà, nous étions assorties :) (J'ai pensé un instant faire une robe XVII è en une semaine, j'aurais eu le temps, mais je me suis dit qu'il fallait que je me calme^^) J'ai donc pris la semaine pour réviser mon costume, coudre un jupon et recouvrir une ombrelle que finalement je n'ai pas emportée parce qu'elle était trop grande!

(J'ai fait le voyage avec IDbus pour la première fois, et je vous le recommande! Très bien comme service)

Dimanche matin nous nous sommes levées à 7h pour avoir beaucoup de temps pour nous préparer, et finalement, même si nous avons joué à la camériste l'une pour l'autre, trois heures n'étaient pas de trop ! Ce que c'est long d'enfiler tout ça^^ En tout, j'avais cinq couches de tissu pour le haut, et huit pour le bas :D Je suis particulièrement fière de mon maquillage (je commence à maîtriser), moins de ma coiffure parce que la frange, c'était pas le top à dissimuler, et que la s*** de coiffeuse m'a enlevé la moitié des cheveux pour me transformer en chanteuse des années 80 T-T Plus jamais je ne ferai de dégradé !

Avant de partir, j'ai demandé au père d’Émilie (l'auteur de toutes les photos) de faire un portrait près de leur cheminée, comme ça, j'ai réalisé un fantasme en me prenant pour la Marquise de Pompadour (que j'adore) dans mon épisode préféré de Doctor Who (que j'adore aussi) ^^

20813_10204389250923629_1932164942203832332_n.jpg

Arrivées sur place, dans la petite allée de gravier qui menait à l'entrée, c'était bon, j'y étais... Que j'aime ce moment magique où j'ai l'impression de basculer dans le passé! Les gens ont commencé à nous prendre en photo dès l'entrée, et on a décidé de compter le nombre de fois où on prendrait la pause. A 6, une jeune femme nous a demandé si elle pouvait nous filmer. Sachez donc qu'on nous apercevra un jour (quand? ça^^) sur Globo, en prétendue grande conversation devant les grilles^^

Ce château est vraiment très beau, mais plus petit que ce que j'imaginais. Dans les films il a l'air beaucoup plus grand ! Mais ça n'enlevait rien à sa beauté. Je n'ai pas pris de photos, mais d'autres l'ont fait pour moi, et puis il faisait un peu moche alors ce n'est pas grave :)

Nous avons tout de suite pique-niqué près d'un bassin, à l'ombre, et c'était vraiment parfait: foie gras, terrine maison, Beaumes-de-Venise, jolies nappes et décoration florale pour emballer le tout! Après ça, nous nous sommes promenées, avons assisté à des animations et surtout visité le château. J'ai ressenti la même impression que de l'extérieur: je l'ai trouvé plus petit que dans mon imagination mais j'aime bien la façon dont la visite était agencée. C'était chouette de découvrir une nouvelle pièce à chaque détour de couloir, et ces salles qui avançaient dans le temps :) J'ai particulièrement apprécié la chambre "Louis XVI", toute de jaune et de blanc ! On a fait une pause entre deux étages et là, nous sommes passées de 18 à 45 en un quart d'heure! Il faut dire que nous étions jolies, toutes les deux sur nos bancs avec les gravures derrière nous^^

Dans le parc, il y a des marches où escrimaient des mousquetaires, que nous avons grimpées pour assister au spectacle; en me retournant, j'ai eu un coup au cœur, parce que j'ai eu l'impression soudaine de me retrouver dans l'Homme au masque de fer: c'était exactement ici que Leonardo di Caprio empêchait Judith Godrèche de passer en allumant des jets d'eau ! (Et là, je me suis rendue compte que les jets d'eau n'étaient pas à même le sol, qu'elle n'aurait pas pu passer le petit bassin où ils étaient de toute façon et qu'elle aurait très bien pu prendre les escaliers pour ne pas se mouiller, c'te gourdasse). A cet instant, j'ai cherché le petit cochon-licorne et plus que jamais souhaité avoir une machine à voyager dans le temps, d'autant qu'il y avait de la musique dans les jardins, et redescendre les marches accompagnée des Indes Galantes était délicieux!

Je comprends mieux pourquoi l'art de la conversation était si prisé au XVIII è: quand on y pense, difficile de faire autre chose que de rester debout sans bouger dans ces cages :D Jamais je n'aurais pu escrimer, danser ou monter à cheval comme d'autres participants l'ont fait! J'ai alors pu bitcher à loisir sur les costumes pourris et commenter mes préférés tout en jouant de l'éventail :D Finalement, je ne regrette pas du tout de n'avoir pu participer au concours de costumes, d'une part parce que la compagnie d’Émilie au lieu de l'attente de l'organisation, les compliments et le plaisir de se faire prendre en photo ont largement compensé, et d'autre part parce que le soir on a appris que les modalités ont changé: au lieu de défiler sur un podium et de faire tout ça dans la journée, le concours se déroule en ce moment et on gagne au nombre de "j'aime" sur facebook, si on a eu la chance de se faire prendre en photo sur place par les officiels !

Ç'a été compliqué de supporter tout ce barda plusieurs heures. A la fin de la journée j'avais le dos en compote et les pieds sur des chardons ardents, d'ailleurs, mes chaussures American Duchess ont bien morflé, toute la semelle est arrachée :) Arrivées à la maison, on s'est précipitées sous la douche, la meilleure de l'année :D En sortant on a pu faire un concours de coups de soleil à la con: moi j'en ai eu un sur les mains à force de tenir mon éventail devant moi, et Émilie avait la trace de son collier sur le décolleté :D Ce qui était surtout chiant c'est que le corset que j'ai acheté une blinde à une couturière s'est avéré être une grosse merde: vu qu'elle n'avait pas protégé les bouts des baleines avec du scotch et cousu les biais à gros points, à la fin de la journée, j'ai eu des trous dans la cuisse et sous les aisselles parce que les baleines étaient sorties ! Je ne peux même pas le réparer, bref je suis dégoutée T-T

En dehors de ça et de la chaleur, le reste de la journée était vraiment bien. J'en ai pris plein les yeux et je ne regrette pas une seule seconde de m'être décidée à la dernière minute! Je n'ai qu'une idée, y retourner l'an prochain... ( On sait jamais, peut-être que le Docteur surgira au détour d'un bosquet :P )

Au moment de partir, nous étions montées à 85, et encore maintenant, chaque fois que je ferme les yeux, je vois de beaux costumés s'avancer dans les allées du château.

11542042_924956564213617_4559701559713567677_n.jpg