8 novembre:

Pas besoin d’expliquer aux rares lecteurs de mon blog ce qu’est le NaNo, je crois bien ne pas me tromper si j’écris que la plupart d’entre vous ont un lien avec la Littérature ;)

Cette année, à la suite de nombreuses discussions avec des amis auteurs, ou des amis tout courts qui souhaitaient m’encourager, je me suis inscrite pour la première fois à ce défi littéraire. J’ai décidé (ou plutôt on m’a poussée) de reprendre Palimpsestes, un gros projet qui me tenait à cœur mais que je n’avais pas vraiment le courage de terminer, tant il me faut de recherches historiques. Pour résumer sommairement sans spoiler l’intrigue, tout se passe quasiment au Louvre, et j’ai donc besoin de savoir ce qui s’y est déroulé depuis sa construction… Vaste tâche^^

Au départ, je m’y suis inscrite en sachant d’avance que je ne le terminerais pas, car je pensais qu’à un moment ou un autre, ma documentation qui est seulement en friche pour l’instant me ferait défaut. Et puis il se trouve que je suis au chômage, que j’ai donc le temps d’écrire, et que je me suis prise au jeu. Donc, depuis huit jours que ça a commencé, j’arrive à écrire presque 3500 mots par jour en moyenne, l’intrigue avance bien, et je ne me suis jamais autant amusée! A vrai dire, c’est bien la première fois que je me sens aussi heureuse dans un projet d’écriture! Bien sûr, c’est un premier jet assez bancal, qu’il me faudra réécrire, reprendre, et surtout “habiller” de mes recherches historiques enfin entreprises: car pour l’instant, à chaque fois qu’une info me manque, je mets un XXX à la place, et j’en ai, sur 50 pages, 144, de XXX! Certes, ce sera dur, mais c’est affreusement réjouissant en même temps :) En fait, j’adore les projets ambitieux. C’est comme pour la couture: les petites robes quotidiennes, ça ne m’intéresse pas. Moi ce que j’aime, c’est refaire une Anglaise bien compliquée, ou tester de nouvelles techniques et les mélanger pour faire quelque chose de farfelu et de spectaculaire à la fin! (Ce sera la seconde option pour “Palimpsestes”^^)

Mais ce qui est le plus chouette dans tout ça, c’est voir les autres bosser en même temps que toi, et faire partie d’un groupe de gens intelligents qui comprennent qu’on puisse passer sa nuit à écrire plutôt que de regarder “Le Bonheur est dans le Pré”^^

17 novembre:

Bon, contre toute attente, j’ai réussi au-delà de mes espérance, parce que j’ai bouclé mes 50000 mots le 15, à 15h! J’ai été super fière de moi, et puis après, un espèce de vide m’a envahie, en me disant que oui, c’était bien joli d’avoir gagné, mais maintenant, ben quoi, tout ça pour ça, c’est terminé? J’ai mis deux jours à me sortir de cet état,et je ne voulais pas revenir sur mon manuscrit. je le trouvais super nul et plein de défauts… Et puis aujourd’hui, je m’y suis remise, me disant que s’il me fallait un défi, il était tout trouvé: relire et corriger ce premier jet merdique avant le 30! Là, c’est difficile, parce que comme je l’ai indiqué plus haut, y a du boulot.. Pour l’instant, ma première relecture est purement formelle et stylistique: j’attaque les répétitions, je déplace les chapitres, j’en écris d’autres… Pour les recherches historiques, ça sera plus tard!Et finalement, en relisant ce que j’ai écrit, je ne trouve pas ça mauvais, bien au contraire, je trouve la plupart des scènes touchantes! Ce qui est étrange, c’est que ce qui devait être dans ma tête une aventure à la Indiana Jones et pour l’instant principalement une histoire d’amour… Peut-être que ça prendra une nouvelle dimension avec “l’habillage”^^