Il y a quelques temps, j’ai élaboré une théorie débile selon laquelle tout ce que vous avez lu, vu, aimé et écouté l’année de vos 13 ans a été décisif pour votre vie future. (Pour ma part, ces œuvres-là ont beaucoup compté dans mes écrits par la suite.) Cette théorie n’est peut-être pas si débile que ça puisque je viens de me rendre compte ce matin que c’était également l’année où j’ai découvert et lu pour la première fois “Cyrano de Bergerac”!

Dans mes “œuvres trisdécadestiniennes” on trouve:

Le Bossu, Titanic, Beaumarchais l’Insolent, le Cinquième élément, Pour le pire et pour le meilleur, Cyrano de Bergerac, le théâtre (première année que j’en faisais), Shakespeare, Victor Hugo, les comédies musicales (j’étais dans une chorale et on devait monter “Les Misérables”) entre autres choses.

Essayez-voir, je parie que vous aurez des surprises!

Je tente de vous expliquer avec Titanic: à la suite de ce film, j’ai tout fait pour ressembler à Kate Winslet (donc je suis devenue rousse, j’ai découvert mon amour des costumes, j’ai commencé le théâtre, je ne voulais plus que devenir actrice, j’ai découvert Shakespeare et tout un tas de dramaturges qui m’ont forgée), je me suis intéressée pour la première fois à ce qu’il y avait derrière un film et c’est là qu’a commencé mon amour du cinéma, j’ai appris l’anglais, j’ai aimé le XIX ème siècle, j’ai voulu inventer des histoires, et le premier roman que j’ai écrit, c’était une histoire d’amour sur un bateau (pirate, certes, mais un bateau tout de même).)

Vous saisissez?