Emmanuelle Nuncq

Romancière à deux visages, couturière rêveuse et plein d'autres choses encore.

Diversidées › Journal intime

Fil des billets - Fil des commentaires

Palimpsestes

13décembre

1er février 2014:

J'ai terminé Palimpsestes il y a deux semaines, largement à temps pour la Foire du livre de Bruxelles, et suffisamment en avance aussi pour pouvoir avoir des retours :) J'en ai eu trois, globalement bons, et les défauts que mes amies ont relevés m'ont aidée à l'améliorer! J'espère vraiment qu'il sera publié, j'en suis fière, et j’aimerais vraiment pourvoir en discuter avec des lecteurs :) Parfois le soir, je m'imagine en conférence, et invente les questions que l'on pourrait me poser... Mais maintenant je me sens toute vide, ça me fait comme avant Novalys, cette impression d'avoir mille idées mais qu'aucune ne s'accorde avec une autre, et ne serait suffisamment intéressante pour faire un roman. J'ai l'impression, depuis Bordemarge, d'avoir été prise dans un engrenage, et de ne plus pouvoir vivre sans un gros roman sur le feu! C'est très bizarre, d'autant que quand j'en ai un, je n'ai qu'une hâte, l'avoir terminé :)

25 août 2016 :

Le premier tome de "Palimpsestes" est paru en février de l'année dernière, pile un an après l'avoir terminé ! Je l'ai présenté principalement à la Foire du Livre de Bruxelles et au Salon du Livre à Paris, où il a plutôt bien marché :) Je n'ai pas eu beaucoup de retours mais globalement, ils étaient tous bons, voire très bons, j'ai même été le coup de cœur de De fil en Histoire ! Aujourd'hui c'est la dernière limite pour terminer le tome II, que je dois envoyer à la fin du mois. J'avoue que ça me stresse beaucoup parce que pour la première fois, je n'ai pas du tout envie de m'y mettre. Ce n'est pas que je n'aime pas écrire cette histoire, bien au contraire, c'est surtout que depuis presque un an je vis avec un monsieur formidable qui me donne envie de faire un millier d'autres choses. Avant, j'écrivais surtout pour pallier à ma déprime, et étant seule, j'avais largement le temps d'écrire, en plus de mes autres activités, notamment la couture. Maintenant, il me faut faire des choix, et il m'est arrivé quelques fois cet été de préférer créer des costumes que de me remettre aux corrections ! Mais bon, j'ai un week-end qui se profile à l'horizon, je peux le faire, je vais le faire !!!

28 mai 2017 :

Le second tome de Palimpsestes est sorti en février dernier (désolée du retard^^) et en est à sa seconde critique, également de "De fil en histoire"! Je suis en train d'écrire le tome III, mais j'avoue que je n'avance pas très vite :)

13 décembre 2017 :

Le tome III en est aux dernières étapes ! J'ai terminé le manuscrit à la fin novembre, et là nous n'en sommes plus qu'aux dernières corrections. Hier, j'ai vu pour la première fois la couverture de ce tome, et même si je n'imaginais pas mon navire temporel comme ça, j'avoue que c'est super beau ! Il sortira pour la foire du livre de Bruxelles en février, en même temps que "Les Chercheurs du Temps", ce qui fait deux romans sur le voyage dans le temps ! J'ai hâte, et en plus, je vais pouvoir ajouter deux roses à mon tatouage :)

Conférences sur Jane Austen

29octobre

5 octobre 2017 :

Hier soir a eu lieu la première des trois conférences du cycle Jane Austen que je vais donner ce mois-ci à la bibliothèque. J'ai, personnellement, trouvé cette première expérience à la limite de la catastrophe (je ne suis pas sûre que ça a été le cas pour le public) et je n'avais pas autant stressé depuis ... je ne me rappelle plus^^. Je pensais que ce serait plus cool qu'à la fac étant donné que les gens n'étaient pas forcés d'être là ni ne me jugeraient... En fait j'étais tellement à fleur de peau et à bout de souffle que je suis allée très vite, et que cette conférence devant durer 1h-1h30 a fait moins de 45 min, et que je suis passée sur la moitié des trucs que j'avais prévu de développer. En plus de ça, dès avant que ça commence, une dame au premier rang a râlé parce que je n'avais pas de micro et ne parlais pas assez fort, du coup je me suis trouvée complètement déstabilisée : ce faux départ aura eu ma peau :P Heureusement, à la fin, quelques personnes sont venues me trouver et pour le coup c'était vraiment mieux: parler avec des gens de ce que j'aime c'est beaucoup plus facile que de faire un exposé derrière ma table, comme si j'étais en sixième... Le pire c'est que c'était selon moi ma conférence la plus facile (les adaptations) alors du coup j'ai encore plus peur pour celle de mardi prochain, qui parlera du féminisme. C'est un sujet vraiment plus sensible et je ne sais pas si j'arriverais à intégrer tous les éléments à améliorer et de surcroît parler plus calmement et sans me laisser déstabiliser... On verra bien.

11 octobre :

Hier soir, deuxième conférence, et ça n'avait vraiment rien à voir avec la première. La différence principale était que j'étais beaucoup moins stressée, grâce à plusieurs petites techniques, et que du coup, une fois dans le feu de l'action, j'ai réussi à dire tout ce que je souhaitais, et avec enthousiasme en plus ! Le sujet (le féminisme) me paraissait pourtant beaucoup plus casse-gueule que le premier (les adaptations), et pourtant le public était super intéressé et a davantage participé. J'ai eu droit à une vingtaine de minutes de questions, et il paraît que c'est beaucoup plus que les conférences habituelles. J'ai réussi à tenir donc 1h20 (questions comprises), et même à parler avec le micro à la main ! Je pensais que ça me déstabiliserais et en fait ça m'a plutôt aidée, parce que je pouvais parler lentement et doucement, et respirer entre deux phrases en éloignant le micro de ma bouche :D Pour commencer, je n'ai pas fait l'erreur de mercredi dernier : j'ai accueilli les gens un par un à la porte et créer un petit lien m'a aidée à ne pas avoir l'impression de plonger dans la fosse aux lions puisque je connaissais tous leurs visages :D Mais le mieux a été à la fin, quand la plupart sont venus discuter avec moi. Du coup, je suis plutôt impatiente d'être à la troisième et dernière, même si là encore, il va falloir trouver de quoi parler. Mais comme c'est dans deux semaines, j'ai largement le temps de la peaufiner !

17 octobre :

Jeudi soir dernier, on m'a appelée parce que la conférencière qui devait parler de la mode lors du colloque des Riches-Claires était malade, et qu'on m'a proposé de la remplacer pour le samedi suivant ! J'avais le choix entre refuser, refaire la conférence sur le féminisme ou bien reprendre son sujet... Et j'ai choisi l'option la plus casse-gueule, à savoir reprendre le sujet sur la mode :D Je me suis dit que je ne perdais rien à essayer parce qu'on m'excuserait de n'avoir pas eu beaucoup de temps, et que je connaissais si bien mon sujet que ça devrait bien se passer. Et en effet ! J'ai réussi à écrire mon texte, faire un diaporama et même préparer une présentation ! Pour le jour J, je me suis costumée, histoire de pouvoir montrer une tenue supplémentaire ; sur la scène (oui, c'était une scène de théâtre, la trouille), il y avait donc un projecteur et trois mannequins : un vêtu d'une tenue de bal homme, un d'une tenue de bal femme, et le dernier en dessous féminins pour pouvoir montrer l'épinglage de ma robe à fleurs. Je me suis pas mal amusée à faire ça (très stressée aussi^^) et je pense que ça a plu au public. Ce qui est chouette, c'est que ma conférence sur la mode prévue pour le festival Jane Austen est déjà prête du coup, et que je n'ai qu'à l'améliorer !

29 octobre :

La conférence sur la reconstitution historique a eu lieu jeudi dernier, et j'étais pour le coup plutôt à l'aise... (peut-être parce qu'il y avait moins de monde) et costumée :) C'était sympa à faire, et il y avait une petite dizaine de personnes. Ce soir s'est terminé le Festival Jane Austen avec un week-end entier d'activités et de danses autour de mon écrivain préféré ! C'étaient vraiment deux jours très chouettes ! J'ai refait hier matin la conférence sur la mode que j'avais quelque peu améliorée : j'ai retravaillé la structure et complété mes notes, et surtout j'ai fait une démo accompagnée d'une amie qui m'a aidée à m'habiller : à deux c'était beaucoup plus vivant et moins stressant. Après la démonstration, beaucoup de personnes sont venues sur la scène regarder mon travail !

Ce mois Jane Austen s'achève ce soir, un mois riche en expériences, en nouveautés, en discussions riches et intéressantes ! J'espère que j'aurais l'occasion de recommencer, même si ce n'est pas spécialement sur Jane Austen !

Mes cheveux et autres considérations de la plus haute importance (II)

5septembre

Le 28 juin 2011, il y a donc presque trois ans, j'avais commencé un article sur mes aventures capillaires. Comme il commence à être long et que ça fait trois ans qu'il dure, j'en refait un ici! Tout commençait par une photo de Kate Winslet dans Titanic, sous laquelle je disais que j'espérais un jour avoir la même chevelure qu'elle.

5 juin 2014:

Je pourrais presque dire que la boucle est bouclée en postant cette photo de moi aux Imaginales, mais j'ai envie de continuer cet article que je trouve marrant, et j'aime bien voir l'évolution :) Voilà j'étais en Rose avec le même costume que sur la photo de mes rêves!

DSC_0166.jpg

(Désolée pour la floutesse :D ) J'avais, comme la première fois que j'ai testé cette coiffure, mes deux sortes de rajouts sur la tête, mais comme mes vrais cheveux sont un peu plus longs qu'alors ça rendait mieux, d'autant qu'ils ont enfin une couleur uniforme et qui ne dégorge pas puisque je suis repassée au henné depuis quelques temps :)

26 juillet 2014:

Grâce à Jérémie qui habite à même pas un quart d'heure de Lille, j'ai de nouveau accès à la "Boutique du coiffeur" et je peux (Alleluïah) continuer mes colorations pour 14 euros au lieu de 30 chez le coiffeur :P Par contre, voulant économiser le produit (vaste connerie) je n'ai fait que les racines et l'ai étendu un peu sur les longueurs histoire de, sauf que c'était pas exactement la même couleur que mes cheveux à la base, donc j'ai fait posé une seconde fois sur les longueurs et là, j'attends le résultat...

DSCN5401.JPG

Et le résultat est... chouette :)

2 septembre:

Quand j'étais ado, j'adorais me colorer les cheveux avec "Color pulse", c'était une mousse super rigolote à appliquer et qui sentait super bon la pêche. Ça s'en allait en 10 shampoings et c'était vraiment pratique pour avoir les cheveux roux sans les abîmer. Seulement ils ont arrêté de commercialiser ce truc, et depuis j'avais oublié ce produit. Jusqu'à ce que je travaille près d'une rue où les boutiques vendent des produits introuvables puisque tout vieux ou versions étrangères ^^ J'ai donc retrouvé ma colo préférée à 2,50 la boîte :D J'en ai pris deux, (et même une rose pour m'amuser, même si je doute que ça marche sur moi) et hop, raccord racines très pratique entre deux colos agressives! J'adore la nuance, et sur la photo, on peut voir aussi ma nouvelle façon de me boucler les cheveux depuis qu'ils sont assez longs pour ne pas donner une résultat caniche: après mon shampoing le soir, je les roule en grosses mèches avec les doigts et les plaque avec des pinces, puis je dors dessus. Pas de produit, pas de bigoudis désagréables, pas de sèche-cheveux agressif et c'est impeccable! (Par contre, ils poussent vraiment pas, en quatre mois y a pas de différence avec la photo d'en haut!!!)

DSC03367.JPG

28 septembre:

Je n'ai pas touché à mes cheveux (hormis le color pulse mais c'est pas grand chose) depuis deux mois (record :D !) et aujourd'hui j'ai fait une coloration chimique. Je vais essayer de faire en sorte que ce soit ma dernière et d'utiliser le million de produits que j'ai dans mes placards avant de racheter quoi que ce soit :) Mes cheveux ont bien poussé, et je montre en même temps une petite couronne que j'ai faite pour ma robe de bal rose que je viens de terminer! (C'est la même chose de l'autre côté)

DSC03466.JPG

03 novembre :

Aujourd'hui avait sonné l'heure de ma coloration, youpiiii T-T Je me suis acheté une colo naturelle pas trop chère, espérant éclaircir un poil ma couleur, retrouver un roux plus sympa et surtout effacer le soin rouge de chez mulato qui reste désespérément accroché à la moitié de mes longueurs, allez comprendre pourquoi.

Voilà l'avant:

DSC03607.JPG

Et l'après (avec flash, la lumière a baissé. Ce qui est con vu qu'il est même pas quatre heures :) ) Si vous trouvez une différence, et surtout que ça ressemble à la couleur de la boîte, moi je vous tire mon chapeau :D

DSC03614.JPG

4 décembre:

Dis donc, en checkant les dates de cet article je me rends compte que je m'occupe de mes cheveux avec une régularité étonnante, surtout pour une fille complétement désorganisée qui déteste les plannings et ne porte pas de montre :) Donc j'ai fait ma colo hier, je voulais un truc plus clair, mais ça n'a pas changé grand chose! Le principal avantage c'est que ma couleur est enfin régulière maintenant :) En tout cas, avec le babyliss que j'ai passé ce matin, je commence enfin à avoir une tronche correcte et on se rend compte qu'ils poussent! On atteint pas encore le long, mais on y arrive! Voilà qui me donne un peu de motivation pour pas tout raser, parce que j'ai régulièrement des crises de "j'en ai marre"^^

DSC03694.JPG

18 décembre:

Je sais que ça ne fait pas longtemps que j'ai refait ma couleur, mais pour les vacances j'ai voulu faire un henné avant de partir, pour les racines. Voilà ma tronche avant:

DSC03811.jpg

Et en ce moment, ça pose ! On me dit que le henné sent mauvais, certes, si on n'aime pas trop l'odeur des herbes, mais l'avantage c'est qu'on peut y mettre des huiles essentielles qui couvrent très bien. Ce soir j'ai mélangé quelques gouttes de "relaxation" et ça sent boooooon^^

22h:

Ayé, c'est rincé! Et c'est tout beau! Bon ça a été la galère à poser par contre^^ J'ai attendu trop longtemps avant d'en refaire, j'ai perdu la main :D J'ai séché mes cheveux vite faits pour faire la photo, du coup ils sont tout plats. Mais globalement ils sont bien moins bouclés qu'avant, la permanente n'est plus que sur les pointes et avec le poids, ça se détend un peu. Mais ce n'est pas grave, je trouve ça joli comme ça :) J'espère juste que la couleur ne va pas trop foncer en s'oxydant! Là j'adore, la couleur est superbe, uniforme, et j'ai l'impression d'être une vraie rousse! (Désolée, sur la photo, on ne se rend pas bien compte, mais si, il y a une différence avec avant ;) )

DSC03820.jpg

15 mars 2015 :

J'arrive à espacer de plus en plus le temps entre deux colorations, et mes cheveux m'en remercient^^ Enfin, presque :D J'avais vraiment besoin de refaire mes racines, mais là j'ai opté pour la coloration chimique, de nouveau, parce que j'ai besoin de quelque chose de rapide vu que le salon du livre c'est dans une semaine et qu'il est hors de question d'y aller avec une couleur dégueu :D j'ai choisi Herbatint comme marque: pour l'instant je n'ai pas l'impression qu'il y a une vraie différence avec les autres colorations niveau soin, en tout cas elle marche vraiment bien! J'ai coloré mes sourcils par la même occasion et le résultat est plutôt satisfaisant :) La couleur est toujours la même que celle de mes rajouts et c'est à peu près net. J'aime bien aussi que les longueurs soient plus foncées.

DSC04486.JPG

Là je n'ai absolument rien fait et je vois bien que la permanente est enfin partie. (Et que j'ai une gueule de reprise de justice.) Les longueurs sont abîmées mais j'ai décidé de ne pas les couper pour que ça soit un jour ENFIN long! J'en peux plus d'attendre... D'après les photos on peut mesurer une pousse de 1 centimètre par mois, c'est vraiment trop long!

J'ai fait une photo avant/après avec la coiffure au babyliss magique que je me passe dans les cheveux presque à chaque fois maintenant, et un nouveau maquillage que j'ai acheté. (Notamment un super fond de teint de chez Lancôme qui est parfait). Je me demande s'il ne faudrait pas que je fasse un dégradé ou quelque chose parce que là ça me semble très plat, mais est-ce que je pourrais toujours me faire des coiffures histo? Maintenant qu'ils atteignent enfin une longueur correcte pour les travailler, ce serait dommage... Z'en pensez quoi, mes rares lectrices^^?

DSC04491.JPG

16h40:

Finalement j'ai tenté toute seule un dégradé en suivant le tuto de Moricettte (je ne l'invente pas^^). Ça ne se voit pas énormément mais j'ai rattrapé le dégradé que j'ai fait faire l'an dernier (déjà?) chez un coiffeur et qui avait repoussé n'importe comment. Un coup de laque et ooooh, que vois-je? Du volume :D Je vais y arriver!!

DSC04498.JPG

8 avril:

N'en a marre de mes cheveux. Ils ne poussent pas assez vite! Dimanche j'étais à Trolls et Légendes et sur toutes les photos je trouve que j'ai un front géant, alors du coup je me suis fait une frange et j'ai encore prononcé mon dégradé. Cette fois-ci ce n'est pas la petite frange sur le côté discrète! Sur la première photo je trouve que j'ai l'air con et on voit bien ce que mes cheveux rendent avec juste un froissage au sèche-cheveux: c'est moche. Mais sur la seconde c'est mieux! Au prochain shampoing, je verrais ce que ça donne la frange+le babyliss magique :)

DSC04572.JPG

DSC04576.JPG

10 avril:

La folie du ciseau m'a prise! Je suis Emma Scissorhands! Bref, j'ai recoupé ma frange, encore. Faut croire que le visionnage de Populaire m'a donné de sales idées^^

DSC04608.JPG

13 avril:

Hier, je suis allée à un barbecue avec des amies. Au moment de me préparer j'ai pris une photo: frange recoupée encore et babyliss! Je sais déjà comment je vais vieillir moi^^ Avec cette coiffure-là on dirait ma grand-mère! (Et c'est plutôt un compliment, elle était et est encore très belle :D )

DSC04622.JPG

22 mai:

Je crois qu'on peut raisonnablement dire que je passe dans la catégorie "long" ! Youhou, enfin ça commence à ressembler à ce dont je rêve ! Mais bon, c'est du boulot, et il ne se passe pas un jour sans que j'ai envie de revenir à ma coupe de pixie... Frange recoupée, couleur refaite, longueurs dégradées de nouveau par ma maman et produit de soin pour les sécher au sèche-cheveux, voilà! Du coup, quand je vois le résultat aujourd'hui, ça me conforte dans l'idée que je dois continuer, d'autant qu'ils n'ont jamais été aussi doux et en bonne santé !

DSC04965.JPG

28 mai:

J'ai reçu des sous alors la première chose que j'ai fait a été d'aller chez le coiffeur. Au départ c'était juste pour refaire mon dégradé qui craignait et puis j'ai demandé des infos sur une idée qui me trottait dans la tête depuis longtemps: me faire une grosse mèche blonde sur le devant. Pour plusieurs raisons j'avais envie de ça: parce qu'en me costumant en Cyndi Lauper j'ai découvert qu'un côté blond ça pouvait être cool, parce que j'ai vu une fille avec ça et que c'était beau, parce que j'ai envie de m'amuser et parce que j'aimerais bien, à terme, redevenir blonde :) Alors comme la coiffeuse me proposait 20 euros en plus pour ça, j'ai accepté ! Donc elle a teint la mèche, coupé les pointes, refait la franche et le dégradé, et au final pour le tout je n'ai payé que 39 euros et j'en suis très contente ! Si jamais la mèche blonde me soûle je pourrais toujours la masquer la prochaine fois^^ En attendant ça m'éclate et ça ira très bien avec la murder de demain soir!

DSC05029.JPG

8 septembre:

Quand les racines ont commencé à se voir je me suis demandé ce que j'allais faire de la mèche blonde: continuer, tout décolorer, revenir à ma vraie couleur, rester rousse? Les sous ont eu, encore une fois, raison de ma décision, et je suis donc restée rousse. Je crois que ça fait désormais partie de ma personnalité, de toute manière. J'ai passé l'été à refaire des colo pour faire disparaître la mèche, et voici le résultat à la troisième. J'ai failli plusieurs fois tout couper parce que le dégradé est en réalité tout dégueulasse, j'aurais mieux fait de me couper une jambe le jour là plutôt que d'aller voir cette coiffeuse! Avec les boucles, ça fait chanteuse des années 80 tellement elle est remonté haut, et j'attache tout depuis. Sur cette photo, j'ai bouclé seulement les pointes alors ça équilibre un peu la catastrophe. Comme ça a poussé depuis mai ça a aussi arrangé les choses. Il va me falloir encore au minimum deux ans sans craquer, et j'aurais ce que je veux! Je suis retournée à une nuance de rouge que je n'avais pas faite depuis longtemps, et j'aime assez. Le truc, c'est qu'il faut prévoir avec le dégorgement. Voilà, c'était vraiment très intéressant :D !

DSCN5741.JPG

20 octobre:

Demain c'est le jour où Marty et Donc arrivent ! Pour fêter l’événement comme il se doit je participe à des animations Retour Vers le futur et vendredi prochain je vais à une soirée où mon amoureux et moi seront costumés en Clara et Doc Brown de 1885. Pour l'occasion j'ai eu envie de m'amuser et de devenir brune... Comme mes cheveux commencent à devenir longs c'est assez compliqué de poser la couleur, alors hier Hervé (c'est son prénom) m'a gentiment aidé! (Enfin, gentiment, au moment d'enfiler les gants il a sorti une imitation de savant fou nazi, j'ai eu un peu peur :P ) Me voilà donc brune, et ce soir je me suis maquillée en conséquence ! Il y a un petit côté Blanche-Neige qui me fait bien marrer^^

DSC05768.JPG

23 octobre:

Ce soir, j'ai passé environ trois heures à poser des extensions que j'avais oubliées dans mon meuble de salle de bain depuis environ cinq ans... Et voilà le résultat! Je me trouve très bien comme ça :D Demain, ce sera parfait pour faire Clara Clayton !

DSC05824.JPG

22 novembre:

J'ai coupé plusieurs fois mes extensions jusqu'à aujourd'hui! Elles sont maintenant à la même hauteur que mes véritables cheveux et donnent de l'épaisseur à ma coiffure. J'ai également recoupé ma frange. Un mois plus tard, je suis toujours brune, et la couleur n'a pas beaucoup dégorgé. L'avantage c'est que les racines ne se voient absolument pas, à croire que je ne suis plus blonde! Je vais donc laisser pousser pendant un moment et soigner mes cheveux avant de retourner au roux. Je n'ai plus que mon téléphone pour faire une photo mais l'aperçu de ma tête actuelle est quand même correct !

IMG_20151122_175314.jpg

25 novembre:

J'en ai eu marre de mes extensions et de ma couleur. Ce matin, j'ai passé une heure devant "Orgueil et Préjugés" à enlever les dernières mèches qui me restaient, puis j'ai passé ensuite trois heures à enlever le brun de mes tifs grâce à une boîte de color remover! Le résultat est superbe, je suis bloooonde ! Oui, car ça a enlevé toutes mes colorations, dont les rousses, et n'a laissé que l'oxydation de mes cheveux! J'ai donc les cheveux à peu près de ma véritable couleur jusqu'aux oreilles, puis ils se colorent un peu en blond vénitien sur les pointes. J'ai donc envie de rester blonde, maintenant^^ Par contre ils ne sont plus très épais, du coup, mais je n'allais pas laisser une dizaines de mèches noires au milieu des blondes ! La photo n'est pas terrible du tout, mais c'est encore ce que je sais faire de mieux...

IMG_20151126_100537.jpg

30 décembre:

J'ai eu pas mal de sous en décembre alors je me suis offert un petit tour chez le coiffeur ! J'ai refait ma couleur rousse, ai fait couper les pointes et arranger la frange afin de la faire pousser sur le côté! C'était pas mal de se faire chouchouter, par contre il y avait une tonne de monde dans le salon pour les fêtes et j'y ai passé deux heures... Je n'en pouvais plus, surtout dans la mesure où autour de moi ce n'étaient que des mamies et que les conversations tournaient autour de choses du genre: "l'Europe c'est le pays où on s'amuse le plus", "les Espagnols sont tous de bons danseurs" et "c'est son fils qui a tué ma voisine!"

IMG_20151230_195438.jpg

18 mars 2016 :

Après deux ou trois colorations maison pour récupérer ma couleur, j'ai testé ce matin un tuto super bien fait (bien qu'un poil trop long) parce que dimanche pour le salon du livre j'aurais un look années 40. Après deux essais, j'ai réussi, et j'ai fait quelques photos avec le maquillage approprié pour vous montrer ça ! J'ai enfin la bonne longueur et associé à une superbe robe que Gasparde m'a offerte, je trouve ça plutôt réussi! Encore une fois, désolée pour la piètre qualité des photos, j'ai toujours le même souci avec mes appareils.

DSCN5865.JPG

1er avril:

Maintenant que j'habite avec Mr Perfect, cela me laisse un peu de sous pour respirer et j'ai décidé d'aller chez le coiffeur un peu plus régulièrement. Je ressors donc d'un petit salon qui risque bien de devenir une habitude tellement la coiffeuse était gentille! Après plusieurs colos ratées (parce que j'ai plus de mal à la poser comme mes cheveux poussent) j'avais des taches de roux/blond/rouge et c'était vraiment laid. La coiffeuse a fait quelque chose d'un peu plus foncé pour recouvrir tout ça, et même si j'ai un peu de mal à m'y habituer et que la teinte ne s'accorde plus avec mes rajouts, je trouve que ça me va plutôt bien. Ce qui est chouette, c'est que je peux enfin dire que j'ai les cheveux longs! Maintenant, ce n'est plus que du bonheur de les laisser pousser :)

DSCN5881.jpg

22 avril:

Je suis retournée chez le coiffeur de la fois passée et après une longue concertation sur le comment du pourquoi du problème, j'ai fait des mèches pour éclaircir ma couleur que je trouvais vraiment trop foncée. Il a également éfilé ma frange, que j'ai décidé de laisser pousser (oui, j'avais déjà dit ça la dernière fois, mais je l'a coupée moi-même entre temps^^) On excusera la pose, chaque fois que quelqu'un d'autre me prend en photo j'ai toujours des têtes de con, c'est le syndrome anti-Barney :D

IMG_20160422_132943.jpg

14 mai:

Avant-hier, je suis retournée chez mon coiffeur chouchou pour faire une seconde salve de mèches qui ont considérablement éclairci ma chevelure. Je trouvais le résultat superbe, excepté les racines; alors comme il me reste du produit professionnel, je les ai fait moi-même hier soir, puis j'ai laissé posé des bigoudis toute la nuit. J'adore !

IMG_20160514_095134.jpg

11 novembre:

Je ne suis pas venue depuis longtemps par ici, principalement parce que je n'ai rien changé à mes cheveux depuis mai dernier ! Je n'ai fait ni coupe ni couleur, excepté en racines, et je me suis contentée de les laisser pousser, ce qui est nouveau puisque depuis mon adolescence j'ai toujours préféré changer de tête très souvent :) Quand j'ai envie de changements, je me concentre sur les coiffures, le bouclage/lissage ou les produits, ce qui est finalement assez enthousiasmant: avoir des cheveux sains et tester ma volonté me plaît davantage. Aujourd'hui je reviens vous montrer ce que que ça donne notamment après un test de nouvelle technique que j'aime particulièrement: il faut mettre du produit sur les cheveux, tordre les mèches et les sécher en spirale avec un diffuseur. Je trouve le résultat très sympa, par contre ce ne sera que dans les grandes occasions, parce que j'ai mis une heure à les coiffer ! (La photo vient de mon téléphone, mon chéri est à Paris avec l'appareil).

20161111_114351.jpg

4 décembre :

J'ai profité de mon passage chez le coiffeur pour rafraichir un peu mon dégradé qui n'était plus très structuré. Voilà qui ne change pas grand chose à première vue mais : la base est droite et plus courte, j'ai plus de volume, la frange se confond avec le reste et mes cheveux me semblent moins abimés et plus faciles à coiffer (là par exemple, je les ai juste séché à l'air libre et c'est correct) ! Pour les laisser pousser, ça va être parfait :)

DSC02061.JPG

6 décembre :

Un petit passage sous le babyliss, puis un coup de laque, et hop, parfait !

DSC02068.JPG

23 février 2017 :

Les passages par ce billet s'espacent de plus en plus! Aujourd'hui, je montre une photo directement sortie de chez le coiffeur, d'où le brushing lisse, parce que c'est le plus rapide à faire. Je n'aime pas mes cheveux tout plats mais c'est bien le seul moment où ils ne sont pas pleins de fourches ! Mon coiffeur a trouvé un moyen de raviver ma couleur avec des pigments au moment du shampoing, ce qui n'abîme pas mes cheveux. Et hop, un beau roux flamboyant ! Bon par contre, ils mettent vraiment un temps fou à pousser...

DSC02257.JPG

3 mars :

J'ai dégotté à la bibliothèque un livre sur les cheveux bouclés (oui on peut en faire tout un livre^^) dans lequel j'ai appris plein de choses pour soigner mes boucles. Je vais suivre pendant un certain temps (jusqu'à ma nouvelle lubie :P ?) les conseils donnés parce que je les trouve plein de justesse.

L'auteur explique notamment qu'il ne faut plus utiliser de shampoing, qui assèchent les cheveux frisés et les empêchent de boucler. Si jusque-là je trouve la tendance du "no-poo" parfaitement stupide (quoi, je vais rester avec les cheveux sales? Pas question!) je dois bien avouer que c'est parce que je n'avais pas tout compris au principe, ici longuement expliqué. Il ne s'agit pas de ne pas se laver la tête, mais de ne plus utiliser de sulfates, paraben et autres cochonneries, qui polluent et abîment plus les cheveux qu'autre chose. On peut se les laver avec pleins d'autres produits! Alors j'ai suivi tous ces conseils et voilà le résultat hier matin. Pour l'instant ce n'est pas encore parfait : il y a encore plein de petits cheveux cassés. Mais ces frisottis que j'ai combattus tout ma vie (alors qu'en fait c'est en les combattant que je les crée, super...) devraient disparaître à long terme, à force de ne plus utiliser de brosse, de sèche-cheveux, et en faisant attention aux frottements. Déjà au bout de trois semaines je suis sensée voir une différence ! Grosso modo, on doit foutre la paix à ses cheveux, et quand on doit s'en occuper, il faut les chouchouter comme si c'était de la soie. J'avoue que je ne me doutais pas que la véritable nature de mes cheveux était celle là: au final, je trouve ça pas si mal (loin d'être aussi joli qu'avec le fer à boucler), et beaucoup plus facile à entretenir!

DSC02306.JPG

21 mars :

Voilà un mois que je suis les mêmes conseils et je trouve mes cheveux plus beaux: est-ce qu'ils le sont vraiment ou bien est-ce que je les ai acceptés tels qu'ils sont, va savoir :D En tout cas ce matin, après avoir fait un soin coloré sous la douche et les avoir séchés au diffuseur, je les aime tout particulièrement ! Bientôt, à moi la tignasse de Julia Roberts \o/ !

DSC02367.JPG

12 avril :

Je suis passé chez le coiffeur récemment pour mes racines, et j'ai aussi trouvé un super shampoing sans sulfates, ni paraben, ni silicones. Ils sont tous doux et tiennent quatre jours (ado, je devais limite les laver quotidiennement). Après plus de dix ans, ça y est, j'adore enfin mes cheveux :D

DSC02458.JPG

4 août :

Plus le temps passe et moins j'ai de photos à prendre car les différences sont vraiment minimes d'une fois à l'autre. Ils poussent toujours aussi lentement et je n'arrive pas à voir la longueur depuis qu'ils ont dépassé mes épaules. Aujourd'hui, je montre une photo après être passée chez le coiffeur, où j'ai fait couper toutes les pointes à la même taille et refaire les racines. Je les ai lavés ce matin, parce qu'hier ils étaient lisses comme pas permis et je trouve ça très laid. Les cheveux à la Julia Roberts, c'est ma vraie nature :D !

DSC03104.JPG

5 septembre 2017 :

Depuis le 22 avril de l'an dernier, soit près d'un an et demi, je n'ai plus touché à la couleur des longueurs, mais avec deux étés, je trouve que ça s'est délavé et que mon roux avait perdu de son éclat. Aujourd'hui mon coiffeur a allongé la couleur sur mes longueurs et maintenant, c'est à peu près partout pareil. On verra comment ça tient sur quelques mois, mais aujourd'hui, ça me plaît bien ! De plus, j'ai de nouveau une frange, que j'avais laissé poussé depuis presque deux ans. C'était principalement pour pouvoir faire des coiffures historiques mais je me rends compte que les périodes dans lesquelles je me suis le plus costumée cette année (1800 et 1900) autorisent la frange, pour peu qu'on la boucle ou lui donne du volume. Comme je trouve que ça me va bien, j'y suis retournée ! Sur cette photo j'ai les cheveux lisses (ce n'est toujours pas ma préférence mais j'aime bien changer de tête) et je porte un bandeau de perles que je viens de réparer. Comme en ce moment je fais beaucoup de tri, je trouve des affaires oubliées, c'est un peu comme faire des courses mais en mieux :D Bon du coup, j'ai la tête d'une gamine de seize ans, mais bon :P

DSC03618.jpg

Soirée années 20 - 22 octobre 2016

20décembre

En 2013 avec Falang nous avions participé au Bal des Lys à Strasbourg: une amie à moi y participait et j'ai fait là la connaissance de Morgane: à elles deux, elles ont fondé une association par la suite pour organiser d'autres soirées dans le même genre. L'année dernière, j'avais raté, à mon grand regret, la soirée 1910, mais je me suis jurée de participer cette année à la soirée 1920 ! Ce fut chose faite et d'autant plus agréablement que cette fois-ci j'étais très bien accompagnée! J'ai de la chance d'avoir trouvé Hervé, parce que dans toutes ses qualités, il adore se costumer et participer à ce genre d'événements :)

C'est en discutant avec Falang au retour de Vaux-le-Vicomte que nous avons trouvé l'idée de nos costumes: plutôt que les années 20 habituelles (Gatsby et danseuse de Charleston), nous avons souhaité des vêtements marrants et confortables: nous étions donc en momie et en son archéologue découvreur^^ J'ai donc déjà montré les photos de l'avancement de ce costume, mais vous pourrez voir dans cet article celles que les photographes ont pris sur place !

J'avoue que la soirée n'a pas très bien commencé. Nous étions tous les deux particulièrement énervés parce qu'entre les travaux entre Bruxelles et Strasbourg, le temps qu'on trouve l'hôtel et se prépare, qu'on se trompe de restaurant et qu'on mette une demie-heure à trouver la bonne adresse, nous avions pris une heure de retard! Je crois que je n'ai jamais autant maudit des feux rouges: à Strasbourg, on dirait qu'ils mettent un malin plaisir à passer au vert et en plus, il y en a tous les dix mètres ! Bref, je tremblais dans mes bandelettes en arrivant sur place :P Mais après ça, tout s'est arrangé pour le mieux: on nous avait attendus et nous sommes arrivés juste pour l'entrée ! Le dîner était très bon: salade strasbourgeoise, saumon à l'estragon et fromage blanc aux fruits rouges pour ma part :)

Nous sommes passés ensuite dans une autre salle réservée aux invités, où deux musiciens ont assuré l'ambiance de la soirée (Sing swing sing est passé, j'ai adoré^^). J'ai pu mettre à profit les heures de cours de Charleston de l'an dernier pour montrer les quelques pas dont je me suis rappelée. C'était agréable que ça serve enfin à quelque chose, même si j'ai regretté de ne plus me rappeler des chorégraphies ! La soirée a été entrecoupée d'une tombola, et à peine étions-nous remis dans l'ambiance que c'était terminé! D'habitude, on est du genre à s'en aller les premiers parce qu'on est un peu des papy-mamie, mais là, on voulait absolument rester plus longtemps!

18 décembre :

Enfin les photos !

La première est jolie mais je trouve la pose hyper kitsch, en tous cas elle ne correspond absolument pas à nos caractères :) On dirait une photo de mariage : faut dire, le photographe nous a obligés conseillé des gestes pendant AU MOINS une minute, horrible :D ! Les autres nous ressemblent plus, surtout celles où on fait les cons^^

14600981_230821304007676_511587689960151818_n.jpg

3.jpg

15541650_230818940674579_8749396756103074219_n.jpg

1.jpg

2.jpg

20 décembre:

Voilà la vidéo sur laquelle on apparait plusieurs fois !

Mon tatouage

15juillet

15 juillet 2016 :

Depuis longtemps, l'idée d'un tatouage germait dans ma tête, et depuis plusieurs années il a vraiment pris forme. Tout d'abord l’imprécision de mon idée quant au dessin final, et enfin le manque d'argent, avaient repoussé ce projet. Mais dernièrement, j'ai touché pas mal de sous pour un contrat chez Bragelonne (une trilogie de fantasy, youpiiii :D (j'en parlerai dans un autre billet)) et j'ai enfin décidé de ce que je voulais, alors après quelques semaines de rendez-vous et de réflexions, je suis passée sous l'aiguille cet après-midi !

C'est donc une guirlande de fleurs que j'arbore sur le bras gauche, et chacune d'entre elles représente un roman que j'ai publié. Ce sera un tatouage évolutif, car à chaque nouveau roman, j'en ajouterai une !

Le dessin de base est un montage que j'avais réalisé:

tatouage.jpg

J'avais mis des fleurs de lisianthus avec des feuilles de liseron, et Christopher, mon tatoueur, m'a proposé cette réinterprétation :

13689666_10207305548177273_676391816_n.jpg

Ces fleurs sont un mélange entre des roses et des lisianthus, mes fleurs préférées. Quant au feuillage, lui, il mélange feuilles de rosier et feuilles de liserons, stylisées en petits cœurs. Elles symbolisent pour moi tout à la fois l'ambition, la persévérance, et la passion (pas forcément amoureuse, mais aussi créatrice). Les feuilles qui foisonnent sont comme autant de représentations de mes idées qui vont un peu dans tout les sens ! Je souhaitais un tatouage "non fini" qui puisse partir dans toutes les directions, et c'est parfait ici !

Sur le coup, j'ai eu très peur en voyant le croquis, parce que j'avais expressément dit à Christopher que je ne voulais surtout pas de contours noirs, qu'il fallait que ça ressemble à une aquarelle dans un vieil herbier. Mais il m'a rassurée : ces lignes noires étaient juste ses lignes de référence... Ouf ! J'ai quand même passé toute une nuit à angoisser, à me dire qu'il n'avait finalement rien compris et que j'allais devoir batailler pour avoir mon tatouage parfait... J'ai angoissé pour rien parce qu'il n'avait pas oublié du tout, et qu'au contraire, c'est le seul des tatoueurs que j'ai rencontrés à avoir cerné mes attentes. Lui aussi aime le steampunk et l'Art nouveau, entre autres, alors c'était parfait ! Avec des tableaux de Mucha dans son antre, je n'avais pas à avoir peur^^

Mon amoureux était avec moi et a pris des photos, alors je peux faire un petit reportage ! Après une petite discussion pour être sûrs de l'emplacement et autres détails, Christopher a commencé par décalquer le motif sur mon bras.

DSC00402.JPG

Ensuite il a dessiné les lignes principales: mauves pour les roses, vertes pour les feuilles. Au début, je trouvais ce mauve trop ... mauve. Oui bon :P Mais c'est vrai que faire les lignes en saumon aurait été débile, on aurait rien vu, tandis que là, de loin, ça fait bien ! Je m'étais préparée à une douleur phénoménale, et au final, ce n'était pas du tout le cas. La douleur que je connais qui s'en approche le plus, c'est quand je me faisais les jambes à l'épilateur électrique: OK ça fait mal, mais c'est pas non plus insupportable. (Ceci dit je suis retournée au rasoir... quand j'y pense^^) Et comme je discutais avec mon amoureux, je n'y ai très vite plus pensé. Le tatoueur m'a dit qu'il voulait tout le temps des clients comme moi, parce que j'ai une peau très blanche et de la bonne épaisseur, et que j'étais super zen. Selon lui, d'habitude, la plupart des gens, surtout pour leur premier tatouage, ont super mal et le supportent pas aussi bien. En même temps, moi, quand le médecin me fait une prise de sang, je regarde parce que je suis curieuse :P

DSC00406.JPG

DSC00408.JPG

Voilà les lignes terminées ! Déjà à ce stade je trouvais ça très beau :)

DSC00411.JPG

Là, les deux roses du bas sont coloriées ! Christopher a commencé par là parce que la clavicule est un endroit plus douloureux à tatouer. Il m'avait prévenue que la couleur serait plus douloureuse que les lignes, mais là encore, j'ai pas vraiment senti la différence !

DSC00415.JPG

Et enfin, le tatouage terminé! Comme je l'ai dit on ne voit pas vraiment que les lignes sont mauves :) Bon on ne voit pas non plus très bien le blanc qu'il a mis pour faire les lumières, parce que j'ai encore la peau toute rouge; faut dire que j'y ai passé trois heures ! A la fin j'avoue que je commençais à en avoir marre. J'avais très mal aux jambes et au dos sur son fauteuil, et j'avais la sensation d'un coup de soleil sur mon bras: chaque fois qu'il passait le petit chiffon pour enlever l'encre, ça me cuisait sévère!

DSC00417.JPG

J'ai passé la nuit sous cellophane, emballée comme un jambon, et je dois encore garder ce truc toute la journée. Mais ça va, et en plus Hervé s'occupe de moi comme si j'étais une princesse. Je me dis même que s'il n'avait pas été là pour me tenir la main durant ces trois heures et me faire rire avec ses blagues, ça n'aurait pas été aussi drôle !

Quand mon tatouage sera cicatrisé je ferai des photos un peu plus artistiques.

Et maintenant, j'ai un gros problème... C'est que je veux refaire le même tatouage en symétrie sur l'épaule droite, sauf que je n'ai pas encore publié les cinq romans que cela représenterait !

Ma meilleure amie

23mars

Ce matin je devais me rendre au commissariat de police pour m'enregistrer. En effet, depuis ce matin, j'habite donc officiellement avec mon amoureux! Ce fut compliqué d'y entrer, on s'en doute... Mais il n'y avait pas la moindre tension: je n'oublierai jamais la douceur et l'humour de l'agent de quartier qui s'est occupé de nous.

Je vis depuis plus de quatre ans maintenant en Belgique. Contrairement à certains tournants qu'a pris ma vie, celui-là était un véritable choix. Pas au début, en fait. Quand j'ai emménagé en 2012, c'était pour suivre un mec: j'ai débarqué dans un pays que je ne connaissais pas et m'y suis retrouvée toute seule, avec beaucoup de préjugés et de craintes; il faut dire que Kraainem n'a vraiment rien de glamour; cette ville dortoir de bourge, aux maisons moches et où rien ne se passe, n'avait rien pour me plaire.

Mais avec le temps, j'ai appris à chérir ce pays, et tout particulièrement Bruxelles. Je m'y suis fait des amis, j'ai appris à connaître et à aimer cette ville, ses quartiers, ses manifestations, les communes alentour. J'ai aimé chacune des rues, chacun des monuments, j'ai adoré la gentillesse et l'ouverture d'esprit de ses habitants.

Alors quand j'ai rompu avec monsieur connard, j'ai décidé de rester. J'aurais pu retourner en France; je crois que ç'aurait été plus simple. Pour le boulot, pour ma famille, pour tous mes amis qui sont restés là-bas... Mais j'ai fait le choix de Bruxelles. J'y ai depuis trouvé un travail que j'adore, où je me sens utile parce que je m'occupe d'adolescents issus en majorité de la communauté musulmane, et, au détour de la bibliothèque du quartier, l'amour de ma vie. Pas une seconde je ne le regrette. Et dans un an, je demanderai ma carte E+, celle qui m'autorisera à rester ici pour toujours. Ensuite, je demanderai la double nationalité. Car je compte bien rester.

Personne ne pourra me priver, me dégoûter de ce pays. Personne ne me fera peur.

Si la France est comme ma mère, la Belgique est ma meilleure amie.

J'ai fui

4novembre

Hier j'ai assisté aux funérailles d'un ami. Yal était mon ami... Mais je crois que Yal était l'ami de tous ceux qui le connaissaient. Il était impossible de ne pas l'aimer, et c'est une phrase qui est revenue souvent, d'ailleurs, hier.
Quelques minutes à peine après être arrivée, dans la foule, j'ai aperçu le visage de mon ex, lui, ce gros connard qui m'a fait tellement de mal, et je suis restée totalement pétrifiée. Que faisait-il là, ce salaud hypocrite qui n'avait jamais dit que du mal du mort ? Qui a essayé, comme avec tous mes proches, de le discréditer à mes yeux ? Je ne peux pas croire une seule seconde qu'il l'aimait vraiment... Lui et sa femme savent comment cela s'est terminé entre nous, et je ne peux croire une seule seconde qu'il soit revenu les voir ces dernières années, depuis qu'on a rompu. Qu'il ne soit pas venu pour autre chose que de mauvaises raisons. Mais de toutes façons, ce ne sont pas mes oignons, comme qui dirait... Sauf que ça me fout vraiment les boules.
Je n'ai pas cessé de pleurer pendant la cérémonie. À la fois parce que les textes étaient très beaux, parce que l'émotion était palpable, parce que j'ai vraiment pris conscience que cette disparition n'était pas un cauchemar, parce que je regrette de ne pas avoir dit à Yal tout un tas de choses importantes, parce que je n'ai pas lu avant qu'il parte le roman qu'il m'avait dédicacé et choisi avec tant de soin dans sa bibliographie, surtout, parce qu'il me manque atrocement... mais aussi parce que ce connard d'ex m'aura encore une fois gâché la vie.
Parce qu'en le voyant, lui et sa gueule de con, alors que je m'étais promis que jamais plus je ne changerai de comportement à cause de lui, au lieu de lui péter la gueule, au lieu de l'insulter, ou mieux, de simplement faire comme s'il n’existait pas, j'ai fui. J'ai fui lâchement à peine la cérémonie terminée, les yeux baissés au sol, les jambes tremblantes, les mains cramponnées au bras de mon amoureux. J'ai fui, et je n'ai pas réussi à saluer toutes mes connaissances, tous mes amis. J'ai fui, et je ne suis même pas aller faire un câlin à Sara. J'ai fui, et je n'ai pas été cette femme forte et sûre d'elle que Yal, parmi d'autres, m'avait poussé à retrouver en moi, à faire grandir, à imposer. J'ai fui, et je m'en veux terriblement.
La seule chose que je chéris au milieu de toutes mes larmes, c'est Hervé. Je savais déjà qu'il était merveilleux, mon amoureux, mais là...
Merci d'avoir été là, toi.

Voyage dans le Temps

6septembre

JASNAGCR.jpg

28 novembre 2014

17h00:

J'ai décidé de me lancer dans une expérience! Attention attention, c'est bizarre^^ (Enfin, la moitié de mes lecteurs savant déjà que je suis bizarre :P )

Voilà, j'ai toujours été fascinée par les Amish. Pas par le côté religieux évidemment (ceux qui me connaissent un minimum le savent déjà, les autres l'apprendront, mais je suis une athée convaincue), ni pour la place des femmes (féministe également) mais par le fait qu'ils vivent comme au XIX ème siècle. Cette époque a toujours été ma préférée, et j'ai toujours voulu y vivre. Comme faire une retraite chez eux risque d'être compliqué (et que de toute façon je risquerai fort de péter les plombs pour moult raisons au bout de deux jours), que je doute qu'il existe des zozos comme dans "Le Village" qui aient créé une communauté cachée en Belgique, je me suis dit que je pouvais tenter de faire ça chez moi. Bon, mon appartement est certes moderne, et surtout pourvu de deux plaques de cuisine qu'il me sera super difficile de changer, mais j'ai un peu ce qu'il faut pour mettre en place quelques petits trucs. Donc voilà, dimanche prochain, je vais couper ma box, mes téléphones, les lumières, et cuisiner, me laver, m'éclairer et m'habiller à l'ancienne.

J'ai déjà tout un bon attirail d'objets d'époque (ou qui du moins ont l'air d'époque) pour m'aider dans ma petite retraite: vêtements, produits de beauté, vaisselle, matériel de couture, carnets et stylos... Je me suis rendue compte au fil du temps que j'avais accumulé pas mal d'objets anciens et, évidemment, que j'avais cousu pas mal de vêtements. (Et j'ai du thé, c'est très important, le thé :D ) Je me suis dit que ce serait rigolo de choisir une époque précise plutôt qu'un XIX ème flou qui virerait vers le steampunk, et j'avais le choix (que j'ai réduit avec les costumes déjà cousus et mes propres préférences) entre la régence anglaise et les années 1880 (c'est assez éloigné, j'en conviens). Jérémie, à qui j'ai demandé son avis, m'a tout de suite dit de choisir le plus confortable, parce que se taper des corsets, il savait que ça risquait de me faire chier. Certes, argument fort recevable ! Donc dimanche prochain, je me transporterai vers 1800/1805 (mais euh plus noblesse que populace, faut pas exagérer :P ) !

Comme c'est moins une retraite spirituelle qu'un voyage dans le temps, je ne vais pas me priver de certaines choses ni être trop dure avec moi-même. De toute façon, c'est moi qui souhaite faire ça et je n'attends pas à ce que des adeptes me suivent et viennent me dire: oui mais c'est pas histoooooo! Par conséquent, mon déo je le garde merci, ainsi que mes soutifs et un minimum de chauffage pour ne pas mourir de froid^^ (De toute façon je ne vais pas faire un feu au milieu de mon salon, déjà que l'alarme incendie se déclenche quand je peins mes meubles à la bombe :D ) Je vais allier ça au bio/sans cochonneries/naturel, ce que j'ai déjà commencé doucement à faire, que ce soit dans mes produits de beauté ( qui a crié que Jane Austen n'avait pas d'aloe vera dans le fond :D ?)) ou dans mon alimentation (ça fait quelque temps que j'ai remplacé certains de mes produits quotidiens par ceux du magasin bio à côté de chez moi). Et pour mon temps libre, je vais continuer à faire ce que je fais en temps normal, globalement écrire et coudre, (la musique, ça sera plus compliqué. Malheureusement, je ne suis pas une jeune femme accomplie, et le clavecin et moi on fait trois (oui, trois: moi, le clavecin et le fossé d'incompréhension entre nous) du coup je chanterai ou écouterai la douce mélodie des voitures et des étudiants bourrés des oiseaux à la place) mais simplement sans technologie moderne! Quand j'y pense, je n'ai jamais si bien écrit que lorsque j'étais surveillante au musée et que je n'avais que ça à faire. L'ordinateur m'a appris à structurer mes idées, à éliminer mes répétitions et équilibrer mes intrigues, mais pour le style, j'ai l'impression d'avoir perdu un peu de ce que j'aimais en moi. (Encore que, les retours sur ma romance historiques sont très bons à ce niveau-là). En écrivant à la main, j'ai, il me semble, une approche différente: je choisis mes mots plus longuement, prends le temps de faire mes phrases et de trouver un ton adapté à mon histoire.

Si jamais il y a des gens qui me lisent et me le demandent, je ferais des photos dimanche. J'ai choisi ce jour-là parce que je ne risque pas de manquer d'appels importants, de devoir descendre au courrier en robe empire ou de louper des offres d'emploi importantes. Je compte recommencer ça régulièrement (mais pas dimanche prochain, là on va voyager dans les années 20, ma famille m'a offert pour mes 30 ans deux places pour aller voir à Paris "Mistinguett, reine des années folles", que même ça va être trop bien :D ), voire même allonger les périodes et abandonner petit à petit certaines habitudes modernes si tout se passe bien. Oui, parce que si je fais ça, c'est aussi pour me désintoxiquer des réseaux sociaux et de mon ordinateur. J'y passe en moyenne 6 heures par jour, davantage en ce moment vu que je suis au chômage, et ça me bouffe mon temps, ma bonne humeur et ma créativité. Je n'arrêterai jamais totalement, je sais bien que j'en suis incapable, (j'ai déjà essayé plusieurs fois et c'est comme la clope, d'un seul coup ça marche pas :D ) mais ça me fera du bien d'arriver quotidiennement à me dégager des heures pour penser à autre chose qu'à des bêtises et être efficace sur d'autres plans.

Vala vala^^

20h25:

J'ai parlé de mon idée à ma maman, qui l'a trouvée marrante! Mais quand je lui ai dit que j'allais laisser le chauffage, elle a dit: "Ah non, c'est ce qui fait l'ambiance! Jusqu'au bout tu joues le jeu hein!" Promis maman^^ T'es super!

29 novembre :

IMG_20141129_230437.jpg

Ça, c'est l'étagère de ma salle de bain, et je n'y ai pas touché, elle était déjà comme ça avant :) On voit bien que j'aime les vieux trucs!

J'ai commencé ce soir par un bain with pitites bougies et argile blanche, c'était cool :D L'argile pour laver les cheveux, c'est vraiment trop bien. Bon je ne le fais pas régulièrement parce que ça assèche, mais à chaque lavage, je tiens 3 jours voire 4 avant de les relaver, au lieu de deux jours normalement avec les shampoings normaux. En plus, ça enlève les pigments, la pollution et les crasses, et pendant que ça pose sur la tête, ça peut également poser sur le visage! J'ai la peau toute douce maintenant :) (Et psst, ne le répétez pas, mais on peut aussi se laver les dents avec. Hé ouiii :D ) Maintenant, je vais me faire des papillotes pour avoir de belles anglaises demain! Pas de photo merci^^ Ou alors, juste une petite pour dire bonne nuit!

IMG_20141129_235749.jpg

30 novembre:

Je sors de ma retraite pour vous raconter comment ma journée s'est déroulée! Enfin on pourrait plutôt parler de demie-journée, parce que comme je n'avais pas mis le moindre réveil, et que j'avais éteint les lumières de la box (ça, je vais recommencer toutes les nuits! Je m'étais jamais rendue compte à quel point c'était nocif!) j'ai émergé à 11h^^

DSC03625.JPG

Voilà comment j'étais habillée aujourd'hui. Je n'ai pas eu froid parce que j'ai commencé par courir partout (entre ménage, rangement (j'ai caché ce que j'ai pu de mes objets modernes), vaisselle, repas tout ça...) et parce que dès que les lumières ont baissé, vers 16h, j'ai mis des bougies dans tout le salon et mine de rien, ça réchauffe! J'ai fabriqué des bas à partir de collants en laine trop petits, mais comme ils glissaient tout le temps, j'ai cousus des jarretières qui les tiennent parfaitement: oui bon, en dessous de la dentelle, c'est de l'élastique moderne, mais hein, flûte, les rubans glissaient et c'est chiant :D Du coup, voilà mes dessous youhouuu ;)

DSC03635.JPG

J'ai ensuite préparé et essayé ma tenue pour la murder régence qui aura lieu le 14 décembre. Ça s'appelle "Wessex, mensonges et contredanses", et j'y jouerai le rôle de l'hôtesse, issue de la gentry, d'où le turban, les bijoux et l'air snob^^

DSC03642.JPG

Je me rends compte que je n'ai qu'une seule robe de jour, alors si je veux recommencer, je ne vais pas mettre la même tout le temps! Va falloir que je me crée une robe en laine un peu chaude avec des manches longues. D'ailleurs, qu'est-ce qu'elles mettaient au-dessus de leurs robes les filles de cette époque quand elles restaient à la maison, juste des châles? Ou bien elles se réchauffaient avec des couches de jupons en-dessous de leurs robes?

Tant qu'il y a eu de la lumière, j'ai fini de poser les perles sur ma robe élisabéthaine et maintenant elle est terminée, manches perlées!

DSC03663.JPG

Puis je me suis installée à mon bureau pour écrire et prendre le goûter en même temps :) J'ai avancé sur ma romance magique et sur la suite de Palimpsestes!

DSC03653.JPG

Ma caméra met automatiquement le flash alors ça ne rend pas du tout sur la photo, mais l'ambiance tamisée était très chouette. J'ai donc écrit à la plume et maintenant que je suis sur l'ordi, je n'ai pas remis tout le bordel que j'avais laissé sur mon bureau, et j'aime assez ce dénuement. Bon ma lampe a remplacé les bougies par contre ^^

DSC03658.JPG

Pour finir, comme je trouvais cette atmosphère bougietesque très propice à Noël, j'ai donc mis en place toute ma déco^^ Manger des petits sablés et boire du vin chaud tout en lisant Emma dans mon intégrale de la Pléiade que je n'avais encore jamais ouvert, c'était juste le pied! Encore une fois, la photo ne rend pas justice et je n'en ai fait qu'une alors qu'il y a des trucs de Noël partout. Avec les bougies, c'était vraiment superbe! Par contre, va falloir que je me trouve des lampes à huile, ça n'éclaire pas du tout assez :)

DSC03665.JPG

Mais en réalité, ce qui était vraiment super tout au long de cette journée, c'était le silence. Il régnait un calme incroyable: à l'intérieur, plus de pop de Skype, de sifflements d'appareils qui chauffent, ni cris de la télé ou musique que je mets trop souvent, à tel point que je n'y fais même plus attention. Dehors, comme j'étais côté salon, je n'ai eu droit qu'au chant des oiseaux du cimetière d'à côté! J'imagine bien qu'un autre jour que dimanche, ce doit être différent (encore que j'ai quand même été réveillée à 5h par un aviné, merci bien), mais ce silence m'a fait un bien fou. J'ai compris qu'en fait ce rythme d'aujourd'hui, c'était le mien, et je vais m'y mettre bien plus souvent: il a été bénéfique sur tous les plans. J'ai avancé sur plein de trucs, et surtout, je n'ai pas stressé. Je n'ai pas couru sur mon ordinateur ni consulté mon portable pour vérifier s'il y avait du neuf tous les cinq minutes, et ça, c'est trop bon! Là de suite, à mon retour dans la réalité, je n'ai reçu globalement que des mails de pub, des notifications facebook pour des jeux et des vidéos que j'avais déjà vues (merci, on va le savoir que la bande-annonce du prochain Star Wars est sortie^^) donc verdict: je vais recommencer très souvent, quitte à m'aménager des "plages horaires régence" dans la journée pour souffler!

Mardi 2 décembre:

Depuis dimanche j'ai recommencé par moments à me plonger dans cette ambiance: après avoir cherché du boulot activement (je m'y remets, le NaNo étant fini), et fait tous mes trucs chiants, je me suis accordé un moment de détente en me cousant une petite chemise régence pour compléter ma garde-robe. Et aujourd'hui, je porte la robe verte que j'ai cousue dimanche soir!

Mardi 16 décembre:

Dimanche, je n'ai pas pu faire ma retraite, mais question regency j'ai été servie puisque cet après-midi-là a eu lieu la murder "Wessex, mensonges et contredanses" que l'on a organisée avec Jérémie. L'ambiance était vraiment réussie, depuis les costumes jusqu'à la nourriture (thés, petits gâteaux, canapés et autres douceurs) en passant par les conversations (Gasparde a un don pour les réparties drôles et cinglantes, et comme j'ai découvert avec les autres des joueurs expérimentés, je peux vous dire que c'était fun de les entendre se parler^^). Pour quelques heures, j'ai vraiment été transportée en 1805 et c'était superbe! Bon, mon "beau-papa" est mort empoisonné, mais que voulez-vous, on ne peut pas tout avoir ;) Jérémie était vraiment un MJ parfait, prévenant, drôle et très bien organisé (ça c'est pas mon fort) et la murder s'est tellement bien déroulée qu'on a décidé de remettre ça! J'ai pendant longtemps organisé/écrit/joué des murders, mais ces dernières années j'en avais faite qu'une et si on ne peut pas dire que ce fut un échec, ce fut suffisamment tendu pour que je n'ai pas eu envie de remettre ça pendant le temps que j'étais avec mon ex. C'était pas un très bon MJ, et à vrai dire pas un très chouette amoureux non plus.

Voilà une petite photo de Gasparde, parce que bon, je parle quand même assez souvent d'elle^^ J'aurais bien aimé mettre tous les autres aussi, on étaient tous très beaux!

P1060328.JPG

"Samedi 3 janvier"

Cela fait quelques temps que je n'ai pas eu un dimanche seule, car bien sûr, il y avait les fêtes de fin d'année :) J'avoue que bizarrement, ça me manquait! Aussi je recommence demain avec joie :D

Dimanche 4 janvier:

Il est 16h et je sors de ma caverne, à la fois parce qu'il commence à faire noir, et parce que j'ai une romance à finir! Je ne peux pas me permettre de perdre du temps sur mes corrections, aussi je vais bosser une fois que j'aurais fini mon billet!

Pour commencer je me suis réveillée à 9h comme une fleur, après une nuit excellente :) J'ai coupé hier soir tout ce qui était électrique, du coup c'était silence complet, et il n'y a même pas eu de gentil étudiant bourré pour me réveiller cette fois, puisque c'est une espèce qui migre pendant les vacances^^ J'ai déchiré ma chemise de nuit 1900 la dernière fois alors j'ai dormi avec celle que je m'étais cousue pour ma robe Pirates des Caraïbes, mais elle n'est pas très confortable, faudra que je m'en refasse une autre! J'avais aussi sur la tête un mâââgnifique bonnet cousu hier soir qui me faisait ressembler à la grand-mère du petit chaperon rouge^^

Pour m'habiller, il ne me restait plus que ma robe en velours vert, parce que j'ai laissé toutes mes autres chez Jérémie pour la murder, il faudra que je les récupère! Pour changer un peu de tenue tout en gardant la même j'ai retrouvé une chemise que j'ai modifiée :

DSC03834.JPG

En lui ajoutant un volant de dentelle au col:

DSC03836.JPG

Et en lui enlevant les manches parce qu'elles ne rentraient pas dans la robe:

DSC03838.JPG

Oui je sais, ça fait cloche, mais c'était fichu comme ça à l'époque^^ (Enfin, peut-être pas les boutons en plastique que je pense changer :) ) Du coup, je n'ai pas pu résister à vous montrer une photo avec le bonnet du matin, je trouve ça trop marrant :D

DSC03842.JPG

J'ai pensé immédiatement à ce tableau de Whistler :)

enhanced-buzz-2568-1361466350-15.jpg

Bon évidemment, avec les cheveux faits ça rend vachement mieux :D (Et j'ai triché pour faire les boucles, mais comment résister et ne pas utiliser mon superbe cadeau de noël magique qui fait les boucles à ma place :D ? De toute façon je n'ai pas de papillotes (C't'excuse, je sais :p )

DSC03846.JPG

Ensuite, j'ai passé ma matinée à ranger et à compulser un nouveau bouquin que j'ai aussi reçu à noël, ça s'appelle Haute-couture, la mode en détail, et c'est vraiment super! Voilà, pas grand chose pour ce dimanche, je vais bosser! Mais juste avant, en bonus, une petite photo d'un peigne que ma grand-mère m'a offert à noël (oui, encore, j'ai été plutôt gâtée, j'ai aussi eu un tournevis sonique :D )

DSC03835.JPG

17 janvier:

Je recommence demain!

Pas toute la journée car Jérémie vient me chercher et je vais passer quelques jours chez lui, mais au moins la matinée :) J'avais dit la dernière fois que j'avais du me séparer à grands regrets de ma chemise de nuit ancienne (trop confortable et toute brodée main, snif) parce qu'elle s'usait tellement qu'elle ne ressemblait plus à rien à force d'être reprisée. Donc, il m'en fallait une nouvelle: vu que je n'ai pas de magasin de tissus à portée de main, ce matin, j'ai trouvé un drap 100% coton à côté du gymnase où je donne des cours de stylisme, et hop, embarqué pour couper dedans^^

Je l'ai plié en deux et j'ai posé une chemise que j'aime bien dessus pour me servir de modèle:

DSC03954.JPG

J'ai cousu les manches:

DSC03955.JPG

Puis j'ai mis un lien pour le décolleté et les manches, ainsi que de la dentelle sur les manches:

DSC03956.JPG

C'est très confortable et conforme à ce que j'avais en tête (ça peut me servir aussi pour plein d'autres usages, genre chemise à la reine ou sous-vêtement sous pas mal de robes d'époque), par contre, vous ne m'en voudrez pas de ne pas faire de photo? Parce que bon, c'est juste un peu transparent^^

18 janvier:

Je n'ai pas grand'chose à raconter aujourd'hui: la majeure partie de ma matinée a consisté en rangement, nettoyage et arrangement de mon appartement et de ma personne, l'autre en tricrochetage d'un petit béret pour compléter mon ensemble d'accessoires et pose des manches de ma polonaise.

J'ai de plus en plus de mal à m'y remettre, parfois je me demande à quoi ça sert cette "retraite", et puis à chaque fois, plongée dans le silence, je me dis que j'ai bien fait^^

31 janvier:

Je recommence demain! J'avais prévu une robe de jour un peu chaude mais Gasparde est venue chez moi et je la lui ai offerte, alors, faudra que je m'en trouve une autre^^ On va essayer de reprendre une de celles que j'ai déjà faite plutôt que de coudre un nouveau vêtement !

25 avril:

Ces derniers temps, soit je n'avais pas grand chose à raconter de marrant, soit je n'ai pas fait ma petite retraite parce que Ô miracle, j'avais une vie sociale le dimanche :D Mais je recommence demain et je compte faire un petit compte-rendu cette fois-ci, peut-être parce que comme il va faire beau pour une fois les conditions changent! On va voir ce que ça va donner un voyage en 1805 au printemps^^ Oui en fait il faut dire que je n'ai plus vraiment de vie sociale, vu que Jérémie m'a larguée. Qu'à cela ne tienne, je vais me consoler avec Mr Darcy! Au moins l'avantage des héros de fiction, c'est que je n'ai pas peur qu'ils me trahissent.

26 avril:

Il ne fait pas très beau aujourd'hui mais l'avantage du passage à l'heure d'été c'est que je n'ai pas besoin d'allumer les bougies! Alors aujourd'hui, j'ai principalement fait de la couture (5h sur une robe mais pas pour moi). Ensuite, j'ai pu profiter de mes nouveaux bouquins, feuilletez des anciens que je n'avais pas ouverts depuis longtemps, tester une recette de chai latte home made pas trop mal, me faire une chignon regency avec une nouvelle technique de bouclage sans chaleur (basiquement, rouler les mèches en une grosse torsade qui fait tout le tour de la tête), écouter un podcast sur Charles Quint (oui oui, je suis pas sensée avoir droit à l’électricité, mais on n'aura qu'à dire que Franck Ferrand est venu directement chez moi pour me faire la lecture :P Après tout, les dimanches je suis une riche bourgeoise du début XIX è :D ) et surtout, surtout, déstresser...

"7 septembre:"

C'était un peu compliqué cet été de faire ma retraite parce que j'ai eu un boulot monstre, et qu'écrire en robe 1815 ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique. En plus, j'avais besoin de mon ordinateur et n'ai pas pu me permettre d'écrire à la main. J'ai plié le premier jet du tome II de Palimpsestes et maintenant il me reste à le relire, corriger et récrire! (Bref, toute la partie fastidieuse... Je manque de courage, en plus, j'ai la tête à autre chose en ce moment :) ) En réalité il a fait soit tellement chaud que j'ai passé la canicule à glander, soit tellement moche que j'ai du sortir ma panoplie de Bob Cratchit (et on repasse pour la sexytude). En gros, je suis restée enfermée chez moi et du silence supplémentaire m'aurait rendue folle; j'ai donc profité de mes dimanches pour sortir et m'aérer l'esprit! Maintenant que la nouvelle année scolaire commence, je m'y remets. Hier, j'ai passé la journée en 1911! Il y avait une braderie où j'ai trouvé toute une correspondance de cette année que j'ai dévorée, ainsi que des photos d'une même famille datant des années 1900 à 1945... C'était vraiment étrange de voir se dérouler toute l'histoire de la première moitié du XX è siècle en une quinzaine de clichés aux notes brèves, du genre "Enterrement de mon arrière grand-mère, 1898", "Ma grand-tante le jour de ses vingt ans, 1909", "Mon oncle réfugié en Angleterre en 1914" ou "Ma tante et ses trois enfants avant leur départ pour les USA, 1942" ...

Ma vie en quelques lignes

3septembre

En jetant un coup d’œil rapide à mon blog, je me suis rendue compte que quelqu'un débarquant dessus aujourd'hui ne doit rien comprendre à ma vie, si tant est que ça l'intéresse. J'ai la désagréable habitude de parler des choses importantes (mais pas intimes) au milieu de mes articles de couture, et comme je fais des mises à jour régulièrement, les dates se retrouvent dans le désordre. Amoureux dans ma vie ou célibataire, au chômage, bibliothécaire, agent d'entretien ou prof, en France ou en Belgique, il y a eu tellement de changements ces dernières années que certains se posent des questions :) Si jamais on me lit ici, sachez donc que j'ai été bibliothécaire trois ans à Épinal, ville des Imaginales (où je retourne dès que je le peux parce qu'il y a mes parents et une bonne partie de ma famille), avant de rencontrer un belge pour qui j'ai tout plaqué. L'homme idéal s'est transformé en psychopathe et lorsque j'ai enfin réussi à le quitter, j'ai déménagé mais suis restée à Bruxelles, parce que j'adore cette ville et m'y suis fait des amis (en plus, je touchais le chômage, on ne va pas se plaindre :D ) Après tout un tas de petits boulots, dont un an en tant que bibliothécaire, je suis aujourd'hui une espèce de professeur de français-latin-grec-histoire-géographie-anglais-allemand-biologie (oué, rien que ça), dans une association de quartier et j'adore vraiment ce que je fais. Globalement d'ailleurs, après une période assez pourrie, j'aime beaucoup ma vie. J'ai retrouvé mon optimisme légendaire, j'ai un boulot super, un appartement tout mignon et, sous deux personnalités, des tas de projets littéraires. J'ai surtout une vie sur-mesure et ma liberté, valeur que je prise par-dessus tout! Un peu de sous en plus et une personne spéciale avec qui partager mes délires ne me déplairait pas, mais je suis vraiment heureuse pour la première fois depuis longtemps^^

Murder des Imaginales 2015

10février

J'ai envie de parler davantage de mes projets sur ce blog, même s'ils ne concernent pas spécialement la couture ou l'écriture, et on dirait que ça ne déplait pas à mes lecteurs car j'ai eu trois commentaires aujourd'hui! Trois oui, quel miracle :D J'ai la chance de rempiler pour la cinquième année consécutive pour la murder-party de la bmi qui se tient le vendredi des Imaginales. Si la première année je travaillais au sein de la bmi et en ai organisé une bonne moitié, les années suivantes j'ai continué, de l’extérieur, pour écrire le scénario, les feuilles de perso et l'élaboration de l'affiche (deux ans de suite c'est à mon ex, graphiste, qu'a échu cette mission) et j'avoue que j'en suis ravie car pour la première fois de ma vie, j'ai la sensation d'être vraiment bonne dans mon travail et d'avoir ma place au sein d'une équipe. Les autres organisateurs de cette murder sont des gens adorables que j'ai grand plaisir à retrouver chaque année, et cette murder une expérience géniale que je serais ravie de renouveler plus souvent :) (J'ai failli ne pas la faire cette année, oups) Il a fallu trouver un thème différents des quatre autres murder et une ambiance visuelle forte, comme d'habitude, sachant que les thèmes étaient:

  • année 1: fantasy et vol
  • année 2: 1900, extra-terrestres et disparition
  • année 3: personnages sortis d’œuvres de fiction et meurtre
  • année 4: 1942, cinéma et meurtre

Je me suis dit que cette année de la SF pourrait être marrant, et que le thème "Mutation" des Imaginales 2015 amenait des idées sympas, donc le cru 2015 sera: SF kitsch à la Star Trek, poissons et disparition. Oui oui, poissons, vous avez bien lu^^ Et c'est là que je voulais en venir; j'ai donc passé tout l'après-midi à concocter l'affiche et vous aurez donc la primeur de la voir ici! (Peut-être qu'on me demandera des modifications, auquel cas ce sera la première version^^)

Tadâââ!!! Elle est belle hein :D ?

affiche_murder_2015.jpg

Saint-Valentin

10février

J'aime pas la Saint-Valentin. Pas parce que c'est une fête commerciale, ou pour toutes ces raisons qu'on invoque d'ordinaire: moi, une occasion de faire la fête, des cadeaux et de montrer à quelque que je l'aime, je prends! Non, j'aime pas, parce que je suis maudite de ce jour. Basiquement, février a toujours été un mois merdique pour moi, et le 14 tout particulièrement: seule, au chômage, malade, dépressive, avec un con qui m'offre un "bon pour" parce qu'il a la flemme d'aller chercher le bouquet lui-même alors que pour moi, la surprise est ce qui fait tout le charme d'un cadeau... Bref, mais le pire a peut-être été le 14 février 2009. Monsieur Mongrandamour m'invite au restaurant pour "m'annoncer quelque chose d'important". Évidemment, mon imagination s'emballe. Mmmpf. Jamais je n'aurais cru qu'on puisse larguer quelqu'un ce jour-là, sans raison valable de surcroit. S'il y a bien UN jour durant lequel on ne doit pas larguer quelqu'un, c'est celui-là, surtout une grande romantique comme moi :D Inutile de dire que j'en ai bavé après :p J'espère juste que cette année brisera la malédiction^^

Le Bal des Lys

21octobre

     Les articles façon “reportage” sur ma vie privée, ça n’a jamais été mon fort. Peut-être parce que d’autres que moi racontent bien mieux ce qui leur arrive, avec plus d’humour ou de talent. Ou peut-être aussi parce que je n’aime pas garder les “preuves” de ce que j’ai fait dans ma vie: photos, tickets de musée ou de cinéma… Je n’en prends pas ou je les jette. Mais ce week-end, j’ai participé à mon premier bal costumé, et c’était une expérience tellement chouette, de réaliser un de mes rêves de gamine, que ça m’amuse de me prêter à l’exercice, et que pour une fois, j’ai envie de me rappeler de tout!

                              Début août 2013

Une amie de longue date, organisatrice de murders comme moi avant, me fait passer un lien sur la page facebook du grenier, là où j’expose toutes mes créations de costume. A première vue, je me dit: encore un de ces événements trop loins, trop snobs, trop chers, auxquels je ne pourrais pas participer. Et puis je vois que c’est à Strasbourg, que le thème des costumes est historique et va du XVIII ème au début du XX ème, bref, ça me tente. Mais j’ai pas de sous, alors je remise le message à la poubelle, comme d’habitude, pour éviter la frustration… Sauf que mon chômage tombe, trois mois d’un coup, miracle! Je me dis, pour une fois, et si je faisais une folie? Du coup dans la foulée, j’en parle à une amie, qui comme moi adore ça, et on décide d’y aller toutes les deux! (En fait, j’avais demandé à l’origine à mon amoureux, mais il ne voulait pas, et entre temps, tant mieux, vu qu’il n’est plus mon amoureux… Le prochain devra aimer danser et se déguiser en Darcy :P !!)

                             Un cadeau d’anniversaire

Le 17, c’est mon anniversaire, et Falang vient! Là on s’est organisées pour le bal, et on a décidé de jouer le grand jeu: train et pas covoiturage, hôtel pile en face de la salle de bal, robes plus spectaculaires tu meurs, bref, la totale! Elle sera Mina dans Dracula, et moi Renée Saccard dans la Curée. On passe chacune presque deux semaines à faire nos robes (ce qui pour moi est un record… de longueur :D), j’essaye de l’aider, et une semaine avant, elle change d’avis, et simplifie son modèle. Moi, j’ai acheté une crinoline à traîne pour rien, puisqu’elle ne va pas avec ma robe, et suis obligée de me fabriquer un jupon deux jours avant. Finalement, ç’aura été une meilleure idée, parce que plus tard…..

                          Le train le plus long du monde…

Samedi matin, à 6h, je me lève pour prendre le train, déjà bien fatiguée par deux semaines de déménagement, montage de cartons, peinture de meubles…. Et arrive une demi-heure à l’avance à la gare. C’est tout moi ça, toujours la trouille de tout rater, et finalement je m’emmerde dans le froid pour rien. Arrivée sur le quai, je vois un train plus pourri tu meurs, sans la moindre indication dessus: c’est un train inter-city, qui a dû sortir d’une faille temporelle des années 50. Sur le quai, une jeune homme irlandais me demande si c’est le bon, tout surpris comme moi de ce machin hors-temps, et une dame avec son vieux père se rajoutent dans la conversation: de fil en aiguille, je reste avec les deux pour les aider, et on s’installe dans le même coin. La fille me confie son papa: il n’est plus tout jeune et ne saura pas où descendre… Et en effet, j’ai passé les 6h de trajets suivant à l’empêcher de descendre à chaque arrêt^^ (Oui, oui, six heures…) Jusqu’au Luxembourg, je discute en franglais avec le jeune homme irlandais, et on se découvre les mêmes goûts pour le cinéma: lui aussi est fan de comédies musicales niaises, et connait même “Return to Oz”, la suite du Magicien d’Oz dont j’étais super fan gamine. On passe trois heures à se marrer comme des cons, tandis que je passe mon temps à chouffer le papy qui nous refile des tic-tac tous les cinq minutes.Le temps passe un peu plus vite comme ça.

Le jeune homme descend, et le papy s’installe en face de moi. On commence à discuter, il est adorable cet homme: 85 ans, encore très alerte, mais comme il est marocain il mélange un peu ses deux langues et j’ai du mal à tout comprendre. Au final, il aura partagé son Kiri avec moi à midi et je lui aurais refilé mon 06: sachez que toute ma famille est invitée à passer un mois au Maroc ;))

13h18, j’arrive enfin. J’ai mal partout, le train était très inconfortable… Moi qui devais attendre mon amie une heure à la gare, finalement on arrive au même moment: ça aura au moins eu cet avantage! On se tombe dans les bras, enfin, j’arrête d’avoir peur, maintenant qu’elle est là, tout va bien se passer!

L’hôtel de la Cathéd…râle

On met à peine un quart d’heure pour trouver l’hôtel. A vrai dire, il est juste en face de la cathédrale. La maison Kammerzel, où l’on va danser le soir, est un immeuble classé avec un restaurant au rez-de-chaussée. C’est magnifique, le coin me plaît vraiment! On dépose nos valises et découvre nos chambres: il était prévu un tout petit truc avec un seul lit, on se retrouve avec une chambre à mezzanine sous les combles adorable, deux lits et plus de confort dans la salle de bain que dans mon propre appartement^^ On fout le bordel, déballe les jupons pour qu’ils se défroissent, et décide de visiter la ville.

Brocantes et vieilles dentelles

On a deux heures pour faire un petit tour: il fait un temps sublime, je suis en robe, la ville est magnifique, et… il y a une brocante! Je ne me suis jamais sentie aussi bien, et j’oublie pour un temps tous mes soucis du moment. On s’extasie en voyant que la brocante n’est pas un vieux boui-boui: il n’y a que des choses de valeurs, j’ai envie de tout acheter. Finalement, c’est mon amie qui dépensera quelques euros dans une paire de gants noirs pour sa robe. La vendeuse nous dit qu’elle connait une boutique pas loin où on pourrait trouver des gants longs: il nous reste une heure, on y va! Mais on se perd… Après des détours, on la trouve, il n’y a pas de gants, et on est en retard sur notre planning….

Stressgirl:

J’avais demandé deux heures pour se préparer à l’aise, parce que je sais que je stresse et que je mets du temps. On n’en a plus qu’une, je commence à chauffer, je cours dans tous les sens, je sens bien que c’est contagieux, mon état d’esprit pourri, elle n’arrive pas à mettre ses lentilles à cause de moi. Je déteste quand je suis comme ça, mais quoi, je suis une angoissée de la vie… Elle est adorable, patiente, et m’aide pour mes cheveux et ma robe. Finalement, on est prêtes avec un quart d’heure de retard, et comme d’habitude, je me trouve hideuse. Pourtant objectivement, avec le recul, quand je me suis regardée dans le miroir, c’était pas mal. Sauf que je n’ai pas confiance en moi, et comme je sais que je vais être regardée, tous mes complexes remontent à la surface: tâches rouges sur la peau, bras trop gras, taille pas assez fine malgré le corset, gros pif, dos tordu, double menton… bref, j’ai pas du tout envie d’y aller. Je fais semblant de perdre mes gants trois fois, histoire de retarder le moment… Sauf que c’est quand même sensé être mon rêve et que j’ai entraîné Falang dans cette galère: si j’y vais pas, elle n’ira pas non plus. Et ce serait légèrement du gâchis ;) Donc j’empoigne ma traine et je me motive! Une fois dans les escaliers de l’hôtel, je nous vois dans la grande glace baroque, et j’ai une révélation: on est quand même toutes les deux sublimes..

En haut des escaliers

Au premier étage, une chanteuse lyrique, près d’un piano, de grands rideaux, quelques messieurs en haut de forme dans le fond, des moulures au plafond, un parquet de danse, et des tables dressées comme dans Titanic avec des chaises dorées: c’est bon, je suis conquise! Même s’il ne s’agissait que de rester assises sans rien faire toute la soirée, ça m’irait. Puis je tombe directement sur cette amie qui m’avait envoyé le lien de l’événement, on gniiise comme toute fille débile qui n’a pas vu sa pote depuis longtemps, et elle fait les présentations avec son groupe: du coup c’est parti, moi qui avait prévu de rester avec Falang dans mon coin toute la soirée, non, on parle, on s’éclate, on est avec des gens comme nous, intelligents, drôles et qui n’ont pas peur du ridicule, et misère, je suis populaire! C’est un truc qui ne m’arrive quasiment jamais, d’ordinaire on me regarde de loin avec de grands yeux, c’est qui cette fille bizarre qui se prend pour une princesse de Disney à 30 piges?

On rencontre l’hôtesse, adorable, dans une robe de cour XVIII ème qui lui fait rejouer des scènes de la Folie des Grandeurs, puis on se prête à une séance photo que vous m’en direz des nouvelles. On nous mitraille, ils sont gentils de recommencer sous mes directives de chieuse (ben quoi, j’ai pas passer tout ce temps à être belle pour qu’il ne reste rien :P) et pour une fois, je ne suis pas trop mal à l’aise: la robe, la coiffure, le maquillage: j’ai tout calculé pour être impec’. Je regarde cependant une photo, mais pas les suivantes: mes défauts me reviennent tous à la gueule.

On a le droit à un apéritif, mais seul le muscat est passé: avec les corsets, la nourriture, c’est difficile^^ Du coup on est un peu pompettes, et tout le stress disparaît. Le repas est un délice, deux menus qu’on se partage et que je mets un temps fou à avaler: terrine de campagne aux mirabelles et avocat pimenté en entrée, filet de sole ou porc aux griottes en plat principal, et île flottante (mon dessert préféré^^) en dessert! Par contre, je suis incapable de vous redire exactement quels étaient les noms des plats, ce qui aurait ajouté encore un peu de classe, s’il en avait fallu, à cet événement.

Il ne vous est jamais arrivé de vous demander pourquoi les héroïnes de ces époques demandent des sels toutes les quatre secondes, et de trouver ça totalement ridicule? Et bien portez cette tenue, et je vous assure que si vous ne tombez pas dans les pommes, entre la chaleur, l’alcool, le corset, vous êtes fort(e)s ;) Moi, même si je sais qu’elles étaient habituées, je les plains, et ne ferais pas ça tous les jours :D !

Oui mais si on danse?

Avec tout ça dans le bide, fallait en vouloir pour réussir à se lever :) Mais le couple qui allait nous apprendre les danses est arrivé, alors fallait bien se bouger :) La plupart d’entre elles étaient des danses plus folkloriques ou médiévales, mais j’étais très heureuse parce que j’ai eu droit à ma contredanse anglaise! Évidemment, pas de Darcy ni de colonel Brandon en vue pour m’inviter, mais hein, ma cavalière était aussi très sympathique^^ Pendant qu’on dansait (et j’ai réussi à peu près à m’en tirer), je regardais la scène, et c’était vraiment superbe, tous ces messieurs en gilets, ses dames en belles robes. Si toutes avaient choisi la même époque, on s’y serait vraiment cru! Par moments, d’ailleurs, des groupes se formaient ou bizarrement, les époques étaient les mêmes, ce qui faisait rejouer quelques tableaux célèbres, du genre Eugénie et sa cour pour les robes 1860, ou du Tissot pour notre groupe, axé sur les années 1870. D’ailleurs, je pensais sincèrement que nous serions les seules à avoir choisi cette époque, mais nous étions bien une dizaine! Et il ne devait y avoir que la moitié en XVIII ème! Ce qui dominait était le steampunk, ou ce que j’appelle globalement le “costume-placard”, à savoir, on prend une pièce ici, un truc là, ça devrait bien ressembler, une belle coiffure et un beau maquillage, ça fera illlusion! Mais dans ces “costumes-placards”, quelques-uns étaient très réussis, notamment une jeune femme avec ce qui devait être globalement une robe de mariée des années 70: elle avait du passer chez des pros avant parce que coiffure et maquillage étaient vraiment impeccable, et ça faisait très regency^^

Évidemment, avec nos traînes, on s’est fait marcher dessus plusieurs fois, et je n’ai pas arrêté de perdre mes iris qui sautaient partout façon Flore qui sème le Printemps. Tout au long de la soirée, des gens très gentils s’amusaient à me les rendre^^

On est arrivées facilement à deux heures du matin, et pour nous deux, c’était bien la première fois qu’on restait jusqu’à la fin d’une soirée (genre d’habitude moi je me casse dès que je fatigue, l’ambiance fin de soirée alcoolisée c’est pas trop mon truc), et sincèrement, je serais bien restée plus longtemps!

Fin de bal…

Alors pour immortaliser ce moment, j’ai demandé une séance photo “after”:. Pour vous je ne sais pas si ça sera aussi marrant, mais je crois qu’on a jamais autant rigolé toutes les deux! En me déshabillant, j’ai découvert que ma jupe du dessous était morte, tiens donc, c’était ça tous les “cracs”?? 

Le lendemain, on a laissé nos valises à l’hôtel, et avons continué de visiter la ville. Comme j’étais totalement morte (fatal dôme au chocolat chantillyé et fatale choucroute :P) on est allées au cinéma voir “Neuf mois ferme” qui était vraiment excellent! J’ai pleuré et j’ai beaucoup ri, mais cela dit, c’était peut-être du à la fatigue :p Non je blague, je n’aurais peut-être pas pleuré en temps normal, mais c’était vraiment bien écrit, et les acteurs sont excellents!

Le voyage de retour fut éprouvant, et rien que de le raconter, ça m’use… En plus j’étais seule, alors sans ma copine, c’était évidemment bien moins drôle. Ces deux jours avec elle furent vraiment très chouettes :) Donc je vais passer pour dire que je suis rentrée épuisée, mais ravie, à onze heures du soir, et que je veux recommencer!!!!